Réseau à large bande de sécurité publique

Un réseau à large bande de sécurité publique (RLBSP) est un réseau sécuritaire pour la communication de données sans fil à haute vitesse. Les premiers intervenants et le personnel de sécurité publique peuvent s’en servir pour communiquer les uns avec les autres dans des situations d’urgence et pour les opérations quotidiennes. Il peut améliorer l’efficacité et la sécurité des premiers intervenants et de la collectivité de la sécurité publique.

Les nouvelles technologies profitant d’un RLBSP offre la possibilité d’améliorer la sécurité des Canadiens, notamment au moyen d’une meilleure infrastructure de communication pour les premiers intervenants et les gouvernements.

En 2017-2018, le gouvernement du Canada, par l’entremise d’une équipe de travail fédérale sur le RLBSP, a consulté les gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux, les premiers intervenants, le secteur privé et divers autres intervenants sur les modèles pour la mise en œuvre d’un RLBSP au Canada.

Cette équipe de travail était composée de représentants de Sécurité publique Canada; d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE); et du Centre des sciences pour la sécurité (CSS) de Recherche et Développement pour la défense Canada (RDDC) pour faire avancer le travail dans ce dossier.

Consultation

L’équipe de travail fédérale sur le réseau à large bande de sécurité publique (RLBSP) a entrepris une série d’ateliers de mobilisation des intervenants d’une journée dans six villes du pays, ainsi qu’une séance de mobilisation en ligne. Plus de 200 intervenants ont participé aux ateliers. De plus, cinq séances sur les besoins des utilisateurs d’une journée et quatre d’une demi-journée ont eu lieu; environ 135 premiers intervenants y ont participé. Toutes les séances se sont déroulées entre septembre 2017 et mars 2018. Les participants venaient des provinces et des territoires, des gouvernements municipaux, de l’industrie ou du milieu universitaire ou alors il s’agissait de premiers intervenants, d’exploitants d’infrastructures essentielles, de représentants de petites collectivités éloignées ou des Autochtones.

De plus, une demande de renseignements ciblant le secteur privé a été lancée par ISDE en novembre 2017 et s’est terminée en janvier 2018. Ces résultats contribueront aux données probantes pour la possible mise en place d’un RLBSP au Canada.

Certains des problèmes dont il était question le plus souvent quant aux communications en cas d’urgence sont la coordination d’un éventuel RLBSP; la couverte pour les zones rurales, éloignées et nordiques; les coûts et les échéances possibles de mise en œuvre; l’interopérabilité entre le Canada et les États-Unis; la capacité dans les petites collectivités et les organismes bénévoles; et le lien entre un éventuel RLBSP et les réseaux cellulaires terrestres qui existent.

Les résultats de cette consultation seront compilés et publiés dans un résumé qui figurera sur la page Web Consultations auprès des Canadiens.  

Bureau temporaire de coordination nationale

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT) responsables de la gestion des urgences se sont rencontrés en mai 2018 pour discuter des priorités canadiennes communes et des progrès réalisés jusqu’à maintenant. Pour renforcer les communications relatives à la préparation aux urgences au Canada, les ministres ont approuvé des lignes directrices pour la création éventuelle d’un RLBSP dans l’ensemble du pays.

Les ministres, qui reconnaissent les avantages de disposer de ce type de réseau au Canada, ont également appuyé la mise en place d’un bureau temporaire de coordination nationale, en partenariat avec les fonctionnaires FPT.   

Le bureau est composé conjointement de représentants fédéraux, provinciaux et territoriaux, de représentants des agences de premiers intervenants trois services d’intervention d’urgence, de la Fédération canadienne des municipalités et d'autres utilisateurs potentiels du RLBSP. Le bureau est devenu opérationnel à l’été 2018.

Le bureau temporaire de coordination nationale  achèvera les recommandations nationales quant aux exigences pour le RLBSP et entreprendra une analyse afin d’élaborer des options pour mettre en place une structure de coordination plus permanente qui éclairera ce travail à l’avenir.

Date de modification :