L’épreuve des faits – Sommaires de projets – Spirit – Girls Identifying Real Life Solutions

PDF (196Ko)

Table des matières

Introduction

Le projet Spirit – Girls Identifying Real Life Solutions (Spirit) est un programme de prévention scolaire novateur qui s'adresse aux filles de la septième à la neuvième année vulnérables à la délinquance et aux démêlés avec le système de justice pénale. Le Centre national de prévention du crime (CNPC) de Sécurité publique Canada a versé un financement pour le projet Spirit, qui a été mis en œuvre de septembre 2008 à août 2011 par les Calgary Family Services, en partenariat avec les écoles et les partenaires communautaires.

Le CNPC définit les programmes novateurs comme des programmes de prévention qui mettent à l'essai de nouvelles approches, théories et interventions auprès des populations à risque. Ces programmes prennent appui sur un cadre théorique solide qui fait le lien entre l'intervention proposée et les facteurs de risque, la population cible et les résultats visés. Les programmes novateurs permettent de vérifier les changements au moyen d'un devis de recherche limité, et ils nécessitent une confirmation causale à l'aide des techniques expérimentales appropriées. Ces programmes sont reconnus et encouragés à condition d'être soigneusement évalués.Note 1

Le projet Spirit a été mis en œuvre dans quatre écoles intermédiaires de Calgary, en Alberta, et est venu en aide à 246 filles âgées de 11 à 15 ans qui disposaient de ressources limitées, qui éprouvaient des difficultés personnelles et qui présentaient un grand nombre de facteurs de risque.

Buts et objectifs

Les buts généraux du projet Spirit étaient les suivants :

  1. Accroître la résilience des participantes afin qu'elles soient moins susceptibles d'adopter ou de maintenir des comportements à risque, négatifs ou criminels qui auraient des conséquences néfastes sur elles en tant qu'individus, ainsi que sur la collectivité dans son ensemble.
  2. Aider les participantes à tisser des liens ou à renouer avec leurs écoles, leurs collectivités, leurs pairs, leurs familles et leurs modèles positifs.

Participants

Le projet Spirit a été mis en œuvre dans quatre écoles intermédiaires de 12 collectivités où les revenus sont inférieurs à la moyenne, une grande partie de la population est de passage, les taux de criminalité sont élevés, le pourcentage de familles monoparentales est élevé, le niveau de scolarité se situe entre faible et extrêmement faible chez les gens de plus de 20 ans, et le taux de recours aux services de protection de l'enfance est élevé.

Toutes les filles des écoles avaient la possibilité de s'inscrire, la participation se fondant sur un processus d'autoréférence. Les filles qui ont manifesté de l'intérêt ont rempli une échelle des facteurs de risque et de protection ainsi qu'un questionnaire d'admission et d'évaluation, puis c'est ultimement le personnel du projet Spirit qui a décidé qui serait admis au programme, en consultation avec les représentants de l'école. Le personnel s'est assuré d'équilibrer les enjeux et les niveaux de risque au sein des groupes.

Les candidates retenues présentaient au moins deux indicateurs environnementaux à risque élevé. De plus, elles devaient adopter au moins deux comportements ou modes de vie reconnus comme étant des signes avant-coureurs d'actes graves de délinquance ou de criminalité, comme la consommation de drogues illégales, l'agressivité, l'intimidation, le faible attachement à l'école, les crimes contre les biens et les personnes, de même que les menaces.

La majorité des participantes au projet Spirit étaient âgées de 12 à 15 ans (87 %), mais un petit groupe de filles a entamé le programme à l'âge de 11 ans (13 %). Environ 13 % des participantes étaient d'origine autochtone, et 8 % provenaient de familles immigrantes (l'objectif était de 10 % pour chaque catégorie).

Éléments clés du programme

Chaque cohorte de participantes a fait partie du programme pendant 30 mois, à partir de la session d'hiver de la septième année (janvier) et jusqu'à la fin de la neuvième année.

Les activités du programme ont eu lieu toutes les semaines au cours des mois d'été pour les groupes de la septième et de la huitième années.

Le programme comportait les éléments de base suivants :

Dotation

Quatre intervenants à temps plein ont été embauchés pour le projet Spirit. Chacun d'eux était responsable de la prestation du programme dans une école.

Les intervenants avaient fait des études pertinentes en travail social et possédaient une expérience antérieure du travail auprès des jeunes à risque, notamment une expérience en animation de groupe ainsi que des compétences en matière de mobilisation et de prise de décisions éthiques. Ils ont tous reçu une formation supplémentaire des Calgary Family Services et des autres partenaires de la collectivité.

En plus des intervenants, le projet a bénéficié du soutien administratif d'un superviseur et gestionnaire de programme des Calgary Family Services. Les participantes et leurs familles ont aussi pu, au besoin, se prévaloir de services de counseling clinique gratuits offerts par les Calgary Family Services.

Partenariats

Écoles

Comme il s'agissait d'un projet scolaire, la mobilisation pleine et entière des partenaires scolaires était essentielle à la réussite du programme.

Chacune des écoles a nommé un représentant au comité consultatif du projet Spirit, qui comptait aussi parmi ses membres des représentants des partenaires communautaires.

Par ailleurs, le personnel scolaire a contribué au processus de référence, a négocié des solutions avec le personnel du projet concernant les problèmes qui sont survenus, a fourni un espace suffisant à l'intérieur de l'école (notamment des salles d'informatique afin de permettre aux participantes de remplir les questionnaires), et a autorisé les élèves à assister aux activités du programme durant les heures de classe.

Collectivité

Les partenaires communautaires ont offert, au besoin, des séances et des services éducatifs aux participantes.

Les partenaires récréatifs ont permis aux participantes de s'adonner à des activités comme la natation, les camps et autres événements, et d'accéder aux ressources et aux centres récréatifs communautaires, gratuitement ou à prix réduit.

Finances

Les organismes Centraide, Education Matters et Burns Memorial Fund ont versé un financement à l'égard du programme.

Résultats

En général, le projet Spirit a eu un impact positif sur ses participantes :

Leçons retenues

Le projet pilote Spirit a démontré la valeur et l'avantage du programme pour les participantes de Calgary. Cette approche scolaire, qui est adaptée au sexe et axée sur les filles au début de l'adolescence, pourrait être reproduite dans d'autres écoles et collectivités.

Coût

La mise en œuvre du projet pilote Spirit a coûté au total 1 279 684 $ (73 % du financement provenait du CNPC).

Pérennisation

L'organisme Centraide de la région de Calgary, un partenaire du projet pilote, a versé des fonds permettant de poursuivre les activités du projet Spirit dans trois des quatre écoles où il a été mis en œuvre grâce au financement du CNPC. Centraide a couvert les pleins coûts du programme pour une année et la moitié des coûts continus pour une deuxième année, étant donné les résultats obtenus et le fait que le programme cadre avec son initiative “All In” for Youth.Note 2

Les Calgary Family Services ont égalé le financement de Centraide afin de maintenir le programme, et ils cherchent activement à amasser des fonds suffisants pour que le programme conserve son niveau actuel de fonctionnement.

Coordonnées de l'organisme promoteur

Calgary Family Services
200-1000, 8e avenue Sud‑Ouest
Calgary (Alberta) T2P 3M7
Téléphone : 403-269-9888
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec le superviseur du projet Spirit au 403-205-5228.

Notes

1 Programmes prometteurs et modèles pour prévenir la criminalité – Volume I, 2008 – http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/prmsng-mdl-vlm1/index-fra.aspx

2 Pour en savoir davantage sur cette initiative, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.calgaryunitedway.org/main/major-giving/special-projects/all-in-for-youth

Date de modification :