Courts sommaires – Projets de prévention de l'abus de substances – Atlantique

Table des matières

Introduction

Lorsqu'il s'agit des chemins que prennent les jeunes, il est établi que le comportement délinquant précoce et continuel, accompagné de l'abus de substances, constitue un fort prédicteur du comportement criminel à l'âge adulte. Lorsque ce comportement est combiné avec l'augmentation des taux d'abus autodéclaré de substances illégales et l'acceptation répandue de l'abus de substances chez les jeunes, les préoccupations du point de vue de la prévention du crime sont justifiées. (Pour en savoir davantage, voir le site suivant : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/sclbsd-drgbs/index-fra.aspx)

À la lumière de ces liens, le CNPC appuie des projets qui visent à lutter contre l'abus de substances et à le prévenir.

Les courtes descriptions de projet suivantes contiennent de l'information sur certains des projets financés par le CNPC dans la région de l'Atlantique entre 2009 et 2014. À divers degrés, ces projets se sont employés à prévenir l'abus de substances en tant que facteur de risque associé au comportement criminel.

Ces projets peuvent inspirer les personnes préoccupées par les questions relatives à l'abus de substances et offrir une avenue vers l'exploration d'approches de la prévention qui conviendront aux collectivités.


Organisation : The O.N.E. Change Inc.
Titre du projet : O.N.E. Change Youth Inclusion Program
Durée : Du 15 avril 2010 au 15 janvier 2014

Ce projet se fonde sur le Youth Inclusion Program (YIP), un programme qui cherche à réduire la criminalité et les comportements antisociaux chez les jeunes habitant les quartiers à risque élevé, en créant un endroit sûr où les jeunes peuvent acquérir de nouvelles compétences, prendre part à des activités prosociales et obtenir de l'aide en ce qui concerne leur éducation et autres besoins sociaux.

Le programme YIP a été modifié pour sa mise en œuvre dans le secteur Old North End de Saint John, au Nouveau-Brunswick, un quartier marginalisé ayant besoin d'une réponse concertée et coordonnée au comportement délinquant et criminel des jeunes. Le projet agit sur quatre facteurs de risque précis : l'abus de substances, le faible attachement à l'école, l'engagement insuffisant des parents et le manque d'activités récréatives.

Chaque année, le projet profitera à quelque 50 jeunes âgés de 11 à 15 ans qui courent un risque élevé de délinquance. Quatre volets du programme viennent se renforcer mutuellement : les programmes destinés aux jeunes (scolaires et non scolaires); la gestion individuelle des cas; les programmes destinés aux parents/tuteurs des jeunes; et la participation d'autres partenaires ou organismes de services à la jeunesse dans la collectivité.

Pour en savoir davantage sur le Youth Inclusion Program, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/prmsng-mdl-vlm1/index-fra.aspx#toc_5i

The O.N.E. Change Inc.
75, rue Adelaide
Saint John (Nouveau-Brunswick)
E2K 1W4
Tél. : 506-635-2035
Téléc. : 506-632-1785


Organisation : Bridges of Canada Inc.
Titre du projet : Victory Centre Residential Treatment Program
Programme : Fonds d'action en prévention du crime
Durée : D'octobre 2009 au 31 décembre 2012

Ce projet vise la mise en œuvre d'une intervention religieuse pour prévenir la récidive chez les hommes adultes âgés de 18 à 45 ans qui ont des problèmes d'abus de substances et des antécédents criminels, mais qui ne font actuellement pas partie du système correctionnel. Même si le siège de l'organisation se trouve à Fredericton, les participants peuvent provenir d'autres collectivités de partout au Canada atlantique.

Les participants se voient offrir un programme complet d'intervention résidentielle et communautaire d'une durée de six à huit mois, lequel comporte des modules comme l'information et la formation sur les compétences de vie en ce qui concerne l'abus de substances, la maîtrise de la colère, la prévention de la rechute, le counseling relatif aux saines relations, ainsi que le counseling et le soutien en matière d'emploi.

Le projet appuie et gère la réintégration dans la collectivité après le mandat, de manière à réduire le risque que les personnes ne reprennent leur ancien mode de vie négatif et ne renouent avec leurs anciennes influences négatives, ce qui pourrait les amener à entreprendre des activités criminelles. La participation est volontaire, et les renvois sont effectués par les personnes elles-mêmes ou en collaboration avec le Service correctionnel du Canada, le personnel provincial de la probation, la police, les fournisseurs de services sociaux et les aumôniers.

Tous les volets font au moins appel à l'une des approches suivantes : la gestion de cas, le travail d'équipe, le counseling individuel, le mentorat, le soutien des pairs et l'établissement de réseaux sociaux différents. Puisque l'intervention vise principalement à lutter contre l'abus de substances et la dépendance, certains volets feront aussi appel à un modèle de rétablissement en 12 étapes.

Bridges of Canada Inc.
163, rue St. John
C.P. 3414, succursale B
Fredericton (Nouveau-Brunwick)
E3A 5H2
Tél. : 506-443-9960 / 1-866-867-7294 (sans frais)
Téléc. : 506-443-9969


Organisation : Gouvernement nunatsiavut, ministère de la Santé et du Développement social
Titre du projet : Mapping the Way in Labrador Aboriginal Communities
Programme : Fonds de prévention du crime chez les collectivités autochtones et du Nord
Durée : Du 1er juin 2010 au 31 mai 2014

Le projet Mapping the Way in Labrador Aboriginal Communities prévoit des interventions rapides et appropriées auprès d'enfants, de jeunes et de jeunes adultes inuits et innus à risque et vulnérables et de leurs parents dans quatre collectivités autochtones isolées du Labrador : Nain, Hopedale, Natuashish et Sheshatshiu. Les tendances en matière de criminalité dans ces régions sont principalement liées aux répercussions sociales de l'abus d'alcool, de drogue et de solvants. Au nombre des autres facteurs de risque dénotant la détresse sociale, on retrouve la perte continue de la culture, le taux élevé de l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale, le suicide et l'isolement géographique menant à la marginalisation sociale.

Ce projet offre une intervention directe, adaptée à la culture et fondée sur des données probantes aux participants aux prises avec des problèmes d'alcoolisme, de toxicomanie et d'abus de substances. Il s'attaque en outre au comportement violent lié au traumatisme intergénérationnel, à la détresse sociale et à la santé mentale, comportement qui contribue à la vulnérabilité des individus.

Des équipes interdisciplinaires mobiles de professionnels cliniques des services sociaux visitent chaque collectivité pour y réaliser des interventions et organiser, former et soutenir des équipes locales de bien-être composées de professionnels et de para-professionnels vivant dans les collectivités. Cette approche permet de transférer des connaissances et d'accroître la capacité des collectivités locales de réaliser des interventions durables après la fin du projet, ce qui entraîne des répercussions positives continues sur les collectivités autochtones participantes.

Ministère de la Santé et du Développement social du gouvernement nunatsiavut
C.P. 496, succursale C
Happy Valley-Goose Bay (Terre-Neuve-et-Labrador)
A0P 1C0
Tél. : 709-896-9750
Téléc. : 709-896-9751


Organisation : Waypoints
Titre du projet : Youth Employment Skills and Mentoring
Durée : Du 19 janvier 2009 au 20 avril 2012

Le projet Youth Employment Skills and Mentoring s'adressait aux jeunes de 12 à 17 ans qui étaient à risque de criminalité et aux jeunes adultes de 18 à 21 ans qui ont déjà été déclarés coupables d'une infraction et étaient à risque de récidive. Au nombre des facteurs de risque, mentionnons l'abus précoce de substances, le comportement antisocial et criminel, le faible attachement à l'école et le mauvais rendement scolaire.

Ce projet comportait cinq volets qui agissaient sur les facteurs de risque cernés : le mentorat structuré en milieu de travail ; l'acquisition de compétences professionnelles ; la formation sur les compétences de vie/aptitudes sociales ; la sensibilisation aux dangers de la drogue ; et l'aide pédagogique. Le mentorat structuré en milieu de travail consiste à jumeler les jeunes avec des mentors sélectionnés à partir de différents lieux de travail dans la collectivité en fonction des intérêts, des forces et de la compatibilité. L'acquisition de compétences professionnelles se fait par des séances d'encadrement et de mentorat individuelles ou de groupe dirigées par le chargé de projet. Les séances se concentrent sur le travail d'équipe, les compétences organisationnelles, la capacité d'être ponctuel et fiable, l'entregent, les habiletés informatiques, la rédaction de curriculum vitæ et d'autres compétences générales liées à l'emploi.

La formation sur les compétences de vie/aptitudes sociales met l'accent sur la communication, la résolution de problèmes, les habiletés sociales et la prévention de l'abus de substances. Les séances de sensibilisation aux dangers de la drogue consistent en des ateliers sur les effets physiques et psychologiques de divers types de drogues, les phases de la dépendance et la prévention de la rechute. Le tutorat et l'aide pédagogique continue offrent un soutien et des connaissances qui accroissent la résilience des participants au projet.

Waypoints
145, chemin LeMarchant
St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador)
A1C 2H3
Tél. : 709-368-6390
Téléc. : 709-368-6121


Organisation : Community Youth Network
Titre du projet : Programme Velocity Adventure
Durée : Du 9 mars 2009 au 28 février 2014

Le programme Velocity Adventure se voulait une réponse au taux croissant d'abus de substances à St. John's, Terre-Neuve. Il s'adressait aux jeunes âgés de 13 à 17 ans qui étaient à risque de criminalité en raison de leur consommation de drogue et d'alcool, et il se composait de trois volets principaux : un processus de promotion de l'esprit d'équipe, un camp d'aventure de sept jours et un soutien de suivi (activités de participation-connexion-changement).

Le processus de promotion de l'esprit d'équipe se concentrait sur le renforcement des compétences de vie, en favorisant le respect mutuel et en créant un environnement d'équipe. Les participants apprenaient au sujet des attentes du programme, recevaient une formation sur les compétences générales pour se préparer au camp et établissaient des relations avec leurs pairs et leurs leaders. Le camp d'aventure de sept jours donnait l'occasion aux jeunes de participer à des activités d'aventure qui visaient à les aider à acquérir des compétences de vie et à accroître leur développement personnel. Le camp offrait aussi un apprentissage par l'expérience grâce à l'aventure extérieure, et des volets thérapeutiques et holistiques venaient favoriser la santé et le bien-être des jeunes.

Le continuum participation-connexion-changement créait une occasion pour les intervenants de travailler auprès des jeunes participants individuellement et en groupe. Tous les volets visaient à accroître l'accès des jeunes aux services et à leur offrir des occasions significatives d'agir sur les facteurs de risque prédominants dans leur vie.

Pour en savoir davantage sur le programme Velocity Adventure, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/vlct-dvntr/index-fra.aspx

Community Youth Network
12-16, place Carter's Hill, C.P. 26067
St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador)
A1E 0A5
Tél. : 709-754-0536
Téléc. : 709-754-0842  


Organisation : Chebucto Communities Development Association
Titre du projet : Seeds of Change Youth Inclusion Program
Durée : Du 1er septembre 2009 au 30 novembre 2012

Ce projet se fondait sur le Youth Inclusion Program (YIP), une approche qui cherche à réduire la criminalité et les comportements antisociaux chez les jeunes habitant les quartiers à risque élevé, en créant un endroit sûr où les jeunes peuvent acquérir de nouvelles compétences, prendre part à des activités prosociales avec leur pairs et obtenir de l'aide en ce qui concerne leur éducation et autres besoins cernés. Le projet répondait au besoin cerné d'une intervention afin de réduire le taux de criminalité chez les jeunes, plus particulièrement le taux de crimes liés aux drogues à Spryfield, où les résidents, marchands et propriétaires d'entreprises locaux avaient exprimé des préoccupations concernant la violence, les dégâts matériels, l'abus de drogues et le trafic de la drogue. Les participants étaient des jeunes de 14 à 18 ans qui étaient à risque de criminalité en raison de leur consommation de drogue.

Le projet comportait trois programmes principaux : un programme d'attachement à l'école qui incluait le tutorat, le recensement et la récupération des crédits scolaires des années précédentes ainsi que des activités récréatives; un programme de modification du comportement qui englobe une formation sur l'acquisition de compétences de vie, la résistance à la tentation de consommer de la drogue et la résolution de conflits; et un programme de formation des parents comportant des séances qui visent à renforcer les habiletés parentales et à améliorer les relations parent-enfant ainsi que la communication familiale.

Pour en savoir davantage sur le Youth Inclusion Program, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/prmsng-mdl-vlm1/index-fra.aspx#toc_5i

Chebucto Communities Development Association
52-16, chemin Dentith
Halifax (Nouvelle-Écosse)
B3R 2H9
Tél. : 902-477-0964
Téléc. : 902-479-1177


Organisation : The Adventure Group Inc.
Titre du projet : Moving Forward
Durée : Du 1er juin 2009 au 31 août 2012

Ce projet visait à agir sur les facteurs de risque comme l'abus de substances, le manque de compétences de vie et le manque d'accès à des services sociaux chez les femmes de 18 à 30 ans qui sont à risque de délinquance ou de récidive. Le projet incluait la coordination de l'accès aux services, l'encadrement individuel et des séances individuelles ou de groupe sur le renforcement des compétences.

Cette initiative donnait suite aux difficultés que connaissent les femmes à risque de récidive lorsqu'il s'agit de naviguer le réseau de services disponibles pour réduire les facteurs de risque dans leur vie et d'accéder à ces services. Les participants reçoivent de l'aide pour obtenir des services communautaires et gouvernementaux, comme le counseling et les services en matière d'abus de substances, ainsi que le counseling comportemental et le counseling en cas de crise. Le volet encadrement du projet aidait les participants à donner suite à leur plan Moving Forward (un outil de gestion des cas) et facilitait le renforcement des compétences de vie et des compétences professionnelles. Le projet comprenait des séances sur la maîtrise de la colère, la résolution de problèmes, la capacité d'adaptation, les habiletés interpersonnelles et de communication, la prise de décisions et la gestion du stress. Les séances individuelles et de groupe sur le renforcement des compétences permettaient aux participants d'aller de l'avant dans leur développement personnel.

The Adventure Group
400, chemin St. Peter's
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
C1C 1L2
Tél. : 902-628-8668
Téléc. : 902-628-3885

Date de modification :