L'épreuve des faits – Sommaires de projets – Strengthening the Spirit – Oskâyi Kiskinotahn Building a Comprehensive Response to Family Violence in Aboriginal Communities

PDF (196Ko)

Table des matières

Introduction

Le projet Strengthening the Spirit-Oskâyi Kiskinotahn: Building a Comprehensive Response to Family Violence in Aboriginal Communities (Strengthening the Spirit) est un programme de prévention novateur qui s’adresse aux familles autochtones très vulnérables au comportement violent et aux démêlés avec le système de justice pénale. Il a été financé par le Centre national de prévention du crime (CNPC) de Sécurité publique Canada de février 2009 à septembre 2012.

Le CNPC définit les programmes novateurs comme des programmes de prévention qui mettent à l’essai de nouvelles approches, théories et interventions auprès des populations à risque. Ces programmes prennent appui sur un cadre théorique solide qui fait le lien entre l’intervention proposée et les facteurs de risque, la population cible et les résultats visés. Les programmes novateurs font appel à un devis de recherche limité pour vérifier les changements, et ils nécessitent une confirmation causale à l’aide des techniques expérimentales appropriées. Ces programmes sont reconnus et encouragés à condition d’être soigneusement évalués.Note 1

Le projet Strengthening the Spirit a été parrainé par la HomeFront Society for the Prevention of Domestic Violence (HomeFront) de Calgary, en Alberta, et mis en œuvre dans les communautés des Premières nations de Siksika, de Tsuu T’ina et de Morley. Quatre organismes de Calgary, soit les Aspen Family Services, les Métis Child and Family Services, le centre correctionnel de Calgary et le refuge YWCA Sheriff King Home, ont également joué un rôle central dans la prestation du projet.

Buts et objectifs

Le projet Strengthening the Spirit visait à réduire la violence familiale, à atténuer le risque de violence faite aux enfants, et à soutenir la guérison et le bien-être des familles.

Participants

Les participants provenaient de trois communautés des Premières nations entourant la ville de Calgary, et de quatre organismes de Calgary offrant des services à un pourcentage élevé d’Autochtones.

Les participants ont été aiguillés vers le programme par diverses sources, notamment les services de police, les refuges, les services correctionnels, les membres de la famille, les Aînés, les pacificateurs des Premières nations, les organismes communautaires de service aux Autochtones et les services sociaux. Une fois les familles inscrites au programme, on a mesuré leur niveau de risque au moyen d’outils d’évaluation normalisés. On a ensuite mis en œuvre une série de groupes expérimentaux et autres interventions.

Au total, 34 groupes expérimentaux ont été formés (10 pour les hommes, 21 pour les femmes et 3 pour les enfants), lesquels ont accueilli 193 hommes et femmes à risque, la majorité étant des femmes (65 %). Quatre-vingt-dix-sept pour cent (97 %) des participants étaient de descendance autochtone (95 % de membres des Premières nations, 2 % de Métis). Vingt-sept pour cent (27 %) des participants étaient âgés de 18 à 24 ans, et cinquante-six pour cent (56 %) étaient âgés de 25 à 39 ans.

Éléments clés du programme

Le projet Strengthening the Spirit comportait un volet pour adultes et un volet pour enfants.

Volet pour les hommes et femmes adultes :

Volet pour les enfants :

Dotation

11 formateurs mentors ont apporté leur appui au projet Strengthening the Spirit, notamment l’agent de mobilisation communautaire de la société HomeFront, qui s’est occupé de la supervision des sites pilotes. L’agent de mobilisation communautaire était le seul employé salarié.

30 facilitateurs communautaires ont été formés. Il s’agissait de membres des communautés autochtones sélectionnés par leurs dirigeants. Ils ont suivi une séance d’orientation de 4 à 6 heures portant sur le counseling en matière de violence familiale, et ils ont participé à au moins un programme de groupe complet. Ils ont tous reçu environ 1 à 2 heures de supervision clinique directe par mois, et ont pu accéder à un soutien clinique à tout moment du processus de groupe. Ils ont obtenu des honoraires pour leurs services.

Un psychologue clinique a été affecté à chaque site pilote.

24 Aînés qui ont servi de modèles, d’enseignants et de transmetteurs de la culture et de l’identité, ont aussi pris part à la mise en œuvre du projet. Ils ont reçu des honoraires pour leurs services.

La société HomeFront a donné des séances de formation sur le développement professionnel à l’équipe de formateurs mentors, de psychologues et de facilitateurs communautaires du projet Strengthening the Spirit. Les travailleurs sociaux du refuge YWCA Sheriff King Home ont offert des services mobiles d’intervention en situation de crise aux victimes et enfants clients au besoin.

Partenariats

Un comité directeur composé de représentants des principaux partenaires du projet et d’autres intervenants, a effectué la supervision du projet et lui a donné une orientation stratégique.

En outre, des membres de la communauté locale ont créé des groupes de travail pour superviser les projets pilotes, et les dirigeants des communautés des Premières nations ont contribué à la supervision des groupes expérimentaux.

La société HomeFront a lancé le projet, l’a coordonné et en a géré les finances.

Résultats

Le projet pilote Strengthening the Spirit a donné les principaux résultats suivants :

Observations relatives à la mise en œuvre

Information relative aux coûts

La mise en œuvre du projet Strengthening the Spirit a coûté au total 697 215 $ (71 % du financement provenait du CNPC).

Les principales contributions en nature provenaient du comité Strengthening the Spirit, du refuge YWCA Sheriff King Home, du centre correctionnel de Calgary et de la société HomeFront.

Le programme a également bénéficié de l’appui financier de la Stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain, des Alberta Health Services, du Safe Communities Secretariat, de la société HomeFront et de Centraide Calgary.

Pérennisation

Le projet Strengthening the Spirit se poursuit dans tous les sites où il a été mis en œuvre comme projet pilote.

Les communautés des Premières nations ont toutes les trois obtenu des fonds, principalement de la Province de l’Alberta.

Ce projet pilote a favorisé les discussions avec la Province sur les questions de la victimisation des femmes et des enfants, et a contribué à l’établissement d’un protocole normalisé d’intervention en matière de violence familiale dans les communautés autochtones de l’Alberta.

Coordonnées de l’organisme promoteur

HomeFront Society for the Prevention of Domestic Violence
Immeuble John J. Bowlen
501–620, 7e avenue Sud-Ouest
Calgary (Alberta) T2P OY8
Téléphone : 403-206-2100, poste 243
Télécopieur : 403-206-2106
Courriel : info@HomeFrontcalgary.com

Notes

1 Programmes prometteurs et modèles pour prévenir la criminalité – Volume I, 2008 - http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/prmsng-mdl-vlm1/index-fra.aspx

Date de modification :