Courts sommaires – Projets de prévention de l'abus de substances – Colombie-Britannique

Table des matières

Introduction

Lorsqu'il s'agit des chemins que prennent les jeunes, il est établi que le comportement délinquant précoce et continuel, accompagné de l'abus de substances, constitue un fort prédicteur du comportement criminel à l'âge adulte. Lorsque ce comportement est combiné avec l'augmentation des taux d'abus autodéclaré de substances illégales et l'acceptation répandue de l'abus de substances chez les jeunes, les préoccupations du point de vue de la prévention du crime sont justifiées. (Pour en savoir davantage, voir le site suivant : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/sclbsd-drgbs/index-fra.aspx)

À la lumière de ces liens, le CNPC appuie des projets qui visent à lutter contre l'abus de substances et à le prévenir.

Les courtes descriptions de projet suivantes contiennent de l'information sur certains des projets financés par le CNPC en Colombie-Britannique entre 2009 et 2014. À divers degrés, ces projets se sont employés à prévenir l'abus de substances en tant que facteur de risque associé au comportement criminel.

Ces projets peuvent inspirer les personnes préoccupées par les questions relatives à l'abus de substances et offrir une avenue vers l'exploration d'approches de la prévention qui conviendront aux collectivités.


Organisation : Abbotsford Community Service
Titre du projet : Projet de prévention de la délinquance juvénile d'Abbotsford
Durée : Du 1er avril 2009 au 31 mars 2012

Ce projet a été mis en œuvre à Abbotsford, en Colombie-Britannique, et visait à lutter contre les gangs de jeunes et les crimes connexes, notamment le vol, le trafic de la drogue, les voies de fait, les crimes contre les biens et l'abus de substances. Le Projet de prévention de la délinquance juvénile d'Abbotsford comportait des volets Wraparound ainsi que des volets de sensibilisation et de mentorat, et il prévoyait la participation de la collectivité et de la famille. Les volets Wraparound comprenaient l'établissement d'un plan d'intervention hautement individualisé pour chaque participant. Les services de sensibilisation consistaient à répondre aux besoins de base des jeunes, à écouter les jeunes, à les ramener à la réalité, à leur offrir une aide pédagogique et à leur permettre d'acquérir des compétences de vie. Le volet mentorat consistait à jumeler les jeunes à des mentors qui les faisaient participer à des activités positives comme les sports, le tutorat, les activités favorisant l'acquisition de compétences de vie, les activités récréatives et les événements sociaux. Le volet communautaire visait à mettre en œuvre des stratégies pour accroître les échanges des jeunes avec d'autres membres de la collectivité. Il visait aussi à soutenir les membres de la collectivité dans la réalisation d'efforts informels de contrôle social afin d'aider les jeunes à s'abstenir de prendre part à des activités criminelles et de gangs. Une évaluation à l'admission a permis de dresser un profil individuel de chaque jeune et de cerner des interventions particulières fondées sur les forces et centrées sur le client, lesquelles visaient à agir sur des facteurs de risque et de protection particuliers. Par l'entremise du programme Wrapping Abbotsford Youth with Support (WAYS) et du programme South Asian Community Resource Office (SACRO), le projet ciblait les jeunes vivant dans la rue ou victimes de violence sexuelle qui couraient le risque de prendre part à des activités criminelles et de gangs, ainsi que les jeunes indo-canadiens qui s'adonnaient à des activités criminelles et de gangs ou qui risquaient de le faire. L'âge d'admission au programme était de 13 à 19 ans.

Pour voir un résumé plus détaillé de ce projet, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/bbtsfrd-yth-prvntn/index-fra.aspx

Abbotsford Community Service
2420, avenue Montrose
Abbotsford (Colombie-Britannique)
V2S 3S9
Tél. : 604-859-7681
Téléc. : 604-859-6334


Organisation : Agassiz-Harrison Community Service
Titre du projet : Agassiz Youth Inclusion Program
Durée : Du 1er septembre 2009 au 31 octobre 2014

Ce projet prévoit la mise en œuvre du Youth Inclusion Program (YIP), qui met l'accent sur la prestation d'interventions auprès des jeunes vivant dans les quartiers à risque élevé qui sont les plus susceptibles de commettre des actes de délinquance.

Le projet Agassiz YIP offre aux jeunes un endroit sûr où ils peuvent acquérir de nouvelles compétences, prendre part à des activités prosociales avec d'autres, recevoir de l'aide concernant leur éducation, obtenir de l'information sur les services répondant à leurs besoins et être aiguillés vers ces services. Les participants sont âgés de 8 à 18 ans. Chacun d'entre eux fait l'objet d'une évaluation individuelle qui permet de dresser un plan d'intervention visant à agir sur leurs facteurs de risque et de protection particuliers. Le plan prévoit la participation de la famille et d'autres services, comme le counseling en matière de drogue et d'alcool, le counseling individuel et familial, l'information sur la santé et la nutrition, la formation professionnelle, l'aide pédagogique, l'acquisition de connaissances culturelles et des activités récréatives.

Pour en savoir davantage sur le Youth Inclusion Program, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/prmsng-mdl-vlm1/index-fra.aspx#toc_5i

Agassiz-Harrison Community Services
C.P. 564
Agassiz (Colombie-Britannique)
V0M 1A0
Tél. : 604-796-2585   
Téléc. : 604-796-2517 


Organisation : College of New Caledonia
Titre du projet : Youth Outreach Program
Durée : Du 2 septembre 2008 au 11 juillet 2011

Le principal objectif du projet Youth Outreach Program consistait à réduire la criminalité chez les jeunes autochtones à risque âgés de 13 à 18 ans. Le projet offrait un programme intensif de sensibilisation et de soutien visant principalement les jeunes autochtones qui prenaient part à des activités criminelles et qui présentaient les comportements et les caractéristiques de l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale. Le projet s'adressait aussi aux jeunes qui n'avaient pas encore eu de démêlés avec le système de justice pénale, mais qui consommaient de l'alcool et des drogues illicites et qui adoptaient des comportements violents et destructeurs.

Le projet faisait appel à une approche de service Wraparound individualisée et exhaustive. Chaque participant faisait l'objet d'une évaluation qui permettait de dresser un plan d'intervention visant à agir sur des facteurs de risque et de protection particuliers. Au nombre des activités réalisées, mentionnons le counseling de soutien, le mentorat, les activités et ateliers en famille, des possibilités de bénévolat communautaire pour les participants, et la formation sur le développement des compétences de vie et des habiletés sociales par des ateliers et des séances de groupe (cuisine, informatique, littératie/études, emploi, estime de soi, résistance à l'influence des pairs, consommation et abus de substances).

College of New Caledonia
C.P. 5000
Burns Lake (Colombie-Britannique)
V0J 1E0
Tél. : 250-692-1700 
Téléc. : 250-692-1750


Organisation : McCreary Centre Society
Titre du projet : Aboriginal Next Steps II: Aboriginal Youth Getting Busy in the Community
Durée : Du 1er octobre 2007 au 30 décembre 2009

Ce projet a profité à quelque 270 jeunes autochtones âgés de 13 à 17 ans dans neuf collectivités de la Colombie-Britannique où des recherches antérieures avaient permis de constater que la consommation de substances était élevée comparativement à d'autres collectivités de la province. Un volet clé du projet consistait en une série d'ateliers qui mettaient l'accent sur le renforcement des facteurs de protection associés à la diminution de la consommation de substances. Ces ateliers étaient coanimés par des coordonnateurs auprès des jeunes autochtones. Le projet a eu comme résultat visible l'augmentation du taux de participation des jeunes à la vie communautaire. Grâce à leur travail en vue de planifier et de mettre en œuvre le projet, les jeunes ont appris à prendre plaisir à participer de façon productive à la vie de leur collectivité et à nouer des liens avec d'autres personnes et organisations, ce qui permet de réduire les risques qu'ils n'augmentent leur consommation de substances.

Selon l'évaluation du projet, la plupart des jeunes participants qui adoptaient des comportements à risque ont indiqué que leur participation au projet avait contribué à réduire leur consommation de substances (92 % des jeunes), leur comportement criminel (92 %), leurs idées suicidaires (100 %) et leur comportement autodestructeur (100 %). La majorité des jeunes participants ont signalé que leur participation avait amélioré leur sentiment d'appartenance à la collectivité (69 % des jeunes), leurs relations avec leurs pairs (87 %) et leur attachement à l'école (63 %). La plupart des jeunes (60 %) ont déclaré que leur participation avait aussi amélioré leurs relations familiales. Enfin, les jeunes ont fait état d'une amélioration de leur estime de soi (81 %), d'un sentiment fort que leurs activités avaient un sens (81 %) et de leur espoir pour l'avenir (94 %).

McCreary Centre Society
3552, rue Hastings Est
Vancouver (Colombie-Britannique)
V5K 2A7
Tél. : 604-291-1996, poste 225
Téléc. : 604-291-7308


Organisation : Smithers Community Service Association
Titre du projet : Youth Empowerment Program
Durée : Du 1er août 2009 au 31 octobre 2014

Ce projet vise la mise en œuvre du Youth Inclusion Program (YIP), qui prévoit des interventions auprès des jeunes vivant dans les quartiers à risque élevé qui sont les plus susceptibles de commettre des actes de délinquance.

Le projet offre aux jeunes un endroit sûr où ils peuvent acquérir de nouvelles compétences, prendre part à des activités prosociales avec d'autres, recevoir de l'aide concernant leur éducation, obtenir de l'information sur les services répondant à leurs besoins et être aiguillés vers ces services. Le projet comporte des volets de lutte contre l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale. Chaque année, le projet se concentrera sur cinquante jeunes autochtones et non autochtones de 13 à 18 ans qui sont à risque de criminalité, ce qui comprend les crimes liés à la consommation de substances. Bien que la majorité des jeunes n'aient pas reçu un diagnostic officiel, la plupart d'entre eux présentent des comportements qui pourraient être associés à l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale et aux traumatismes répétés, notamment l'impulsivité, le comportement antisocial et agressif, ainsi que la prise de risques fréquente.

Les participants font l'objet d'une évaluation intensive menant à l'établissement de plans individuels et familiaux qui visent à agir sur des facteurs de risque et de protection particuliers. Les plans incluent le counseling en matière d'alcool et de drogue, le counseling individuel et familial, l'information sur la santé et la nutrition, la formation professionnelle, l'aide pédagogique, l'acquisition de connaissances culturelles et des activités récréatives. Conformément au modèle du programme YIP, le projet comportera également un volet de mentorat par des modèles adultes positifs.

Pour en savoir davantage sur le Youth Inclusion Program, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/prmsng-mdl-vlm1/index-fra.aspx#toc_5i

Smithers Community Services Association
3815-B, avenue Railway (C.P. 3759)
Smithers (Colombie-Britannique)
V0J 2N0
Tél. : 250-847-9515
Téléc. : 250-847-3712


Organisation : Urban Native Youth Association (UNYA)
Titre du projet : Aboriginal Youth FIRST (AYF): Sports and Recreation Program for Vancouver Downtown Eastside
Durée : Du 1er avril 2008 au 30 juin 2011

Le programme Aboriginal Youth FIRST (Futures in Recreation and Sport Training) a permis de mettre sur pied une vaste gamme d'activités sportives et récréatives et de les réaliser auprès des jeunes autochtones âgés de 11 à 24 ans qui résidaient dans l'est de Vancouver. Diverses activités visaient à favoriser le leadership chez les jeunes autochtones et offraient des solutions de rechange aux gangs de rue, à la consommation de substances, à la violence et à d'autres activités antisociales. Les intervenants du programme AYF comprenaient les obstacles à la participation des jeunes et s'efforçaient de rendre les activités sportives et récréatives plus accessibles à ceux qui n'y prenaient pas déjà part (en particulier les jeunes femmes et les personnes inactives). Les activités étaient offertes à différents endroits dans la collectivité, en collaboration avec de jeunes pairs leaders, des bénévoles et plus de 25 partenaires communautaires.

Le programme AYF avait pour objectif de créer un environnement positif où les jeunes pouvaient exceller et apprendre dans les domaines du leadership et du perfectionnement des compétences, tout en les encourageant à faire des choix de vie sains (comme le maintien d'une bonne alimentation, les relations positives avec les pairs, l'activité physique accrue et l'acquisition de solides compétences de vie). En particulier, le programme AYF s'efforçait d'appuyer le développement social positif des jeunes autochtones en renforçant les principaux facteurs de résilience cernés dans le Cercle du courage, notamment les suivants : l'appartenance, l'indépendance/le pouvoir, la maîtrise/compétence et la générosité/vertu. Ces facteurs de résilience et d'autres enseignements culturels étaient intégrés à toutes les activités du programme AYF.

Le programme AYF a accompli son mandat en favorisant le développement du leadership chez les jeunes. Les participants au programme étaient encouragés à continuellement perfectionner leurs compétences et à assumer des rôles actifs de leadership auprès de leurs pairs, en aidant à mettre sur pied et à réaliser des activités sportives et récréatives comme la crosse, le jiu-jitsu, la course et le conditionnement physique. Les participants ont obtenu des certificats et dirigé des activités saisonnières et ponctuelles comme l'escalade, la planche à neige et le canotage, en plus d'organiser des activités dans le cadre de la semaine de relâche et des camps d'été pour favoriser le perfectionnement des compétences. Les participants au jiu-jitsu ont appris des techniques de lutte contre la violence et de désamorçage, et ils faisaient régulièrement part de leurs connaissances aux autres jeunes et membres de leur collectivité par l'entremise d'ateliers dirigés par les jeunes. Le programme AYF offrait aussi des certificats de premiers soins, des certificats Croix de bronze, des certificats en leadership récréatif et des certificats de formation sur la gestion de groupes, ce qui aidait les jeunes à décrocher des emplois et des postes de leadership dans le domaine des sports et des loisirs.

En offrant des activités sportives et récréatives accessibles dirigées par les jeunes ainsi que des occasions de leadership dynamiques, le programme AYF favorisait l'estime de soi, les comportements sains et les choix de vie positifs chez les jeunes autochtones. Ces occasions encourageaient aussi les jeunes à établir des réseaux de soutien positifs et à contribuer de façon significative à leur collectivité. En général, le programme AYF a accru les facteurs de résilience des jeunes autochtones et diminué les risques qu'ils ne consomment de la drogue ou ne s'adonnent à d'autres activités criminelles connexes.

Urban Native Youth Association (UNYA)
1640, rue Hastings Est
Vancouver (Colombie-Britannique)
V5L 1S6
Tél. : 604-818-0026 ou 604-254-7732


Organisation : Merritt Walk of Stars Society
Titre du projet : Merritt Youth Mural Project (Arts Training Employability Centre)
Durée : Du 26 mai 2008 au 31 mars 2011

Le Merritt Youth Mural Project offrait un programme Wraparound qui contribuait à diminuer les activités criminelles et l'abus de substances chez les jeunes autochtones à risque. Tout au long de son cycle de vie, le projet a profité à quelque 450 jeunes autochtones âgés de 15 à 24 ans, ainsi qu'à d'autres jeunes âgés de 24 à 30 ans dans le centre-ville de Merritt. Les jeunes consommaient déjà des substances ou risquaient de le faire, et ils prenaient part à des activités criminelles, à des crimes liés à la drogue et à d'autres comportements antisociaux délinquants ou risquaient de le faire.

Le projet remédiait aux comportements à risque adoptés par les jeunes au moyen d'évaluations individuelles et de groupe, du counseling, du renforcement des compétences de vie et de références à des services professionnels, notamment le counseling en matière de dépendances.

Chacun des participants était évalué au début du programme en fonction de facteurs comme les perspectives d'études et d'emploi, le style de vie et la prévalence de l'abus de substances. Cette évaluation encourageait l'établissement d'approches individualisées pour appuyer les besoins et les objectifs de chaque participant. Les membres de la famille et les pairs des participants étaient aussi invités à prendre part aux activités du projet, ce qui devait leur permettre de régler leurs propres problèmes d'abus de substances et de créer un environnement de soutien interdépendant.

Merritt Walk of Stars Society
2900, avenue Pooley
Merritt (Colombie-Britannique)
V1K 1C1
Tél. : 205-315-2450 ou 205-378-6416


Organisation : Conseil d'éducation du district scolaire 36 (Surrey)
Titre du projet : Les effets de Wraparound Surrey : un plan destiné aux jeunes pour la prévention de la violence commise par les gangs
Durée : Du 1er avril 2008 au 31 mars 2012

Le projet se fondait sur le modèle Wraparound Milwaukee et d'autres modèles Wraparound qui ont connu du succès partout en Amérique du Nord. Le projet Wraparound Surrey combinait des éléments des modèles Wraparound avec des pratiques émergentes et exemplaires pour les interventions liées aux gangs de jeunes, et il tenait compte des tendances, des cultures et des préoccupations locales.

Les intervenants du projet Wraparound Surrey évaluaient chaque jeune dirigé vers le programme à l'aide d'outils multiples afin de créer avec exactitude un répertoire de facteurs de risque et de protection individuels. À partir de ce répertoire, les chargés de cas dressaient des plans individuels pour chaque jeune et augmentaient le nombre de facteurs de protection tout en réduisant et en éliminant les facteurs de risque. Les jeunes recevaient un soutien dans les cinq aspects de leur vie, soit l'individu, la famille, les pairs, l'école et la collectivité, et la gestion de cas reflétait cette dimension holistique du projet.

Les interventions et les mesures de soutien offertes aux jeunes participants étaient exhaustives et adaptées à la culture, et elles se fondaient sur ces évaluations initiales. Par l'entremise des partenaires communautaires et de la collaboration, les jeunes participant au projet Wraparound Surrey obtenaient un accès hautement coordonné, rapide et facile à des activités récréatives prosociales, à un soutien thérapeutique individuel, à une aide au fonctionnement de la famille, à une formation en emploi et à d'autres services et ressources au besoin jusqu'à ce qu'ils fassent montre d'une résilience et d'une stabilité accrues dans leurs vies. Le programme se poursuit grâce à l'appui du conseil scolaire de Surrey et de la GRC locale.

Pour voir un résumé plus détaillé de ce projet, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/srr-wrprnd/index-fra.aspx

Conseil d'éducation du district scolaire 36 (Surrey)
14225, 56e Avenue
Surrey (Colombie-Britannique)
V3X 3A3
Tél. : 604-599-7429 
Téléc. : 604-596-6594


Organisation : District scolaire 36 de Surrey
Titre du projet : iR3 (Intervention, Reflect, Refocus and Reintegrate)
Durée : Du 1er octobre 2007 au 30 septembre 2012

Ce projet mettait l'accent sur les élèves de la sixième à la huitième année (11 à 13 ans) qui allaient à une école élémentaire ou secondaire de Surrey et qui faisaient face à une première suspension pour comportement agressif ou violent, ou pour consommation de drogue ou d'alcool. Les élèves se rendaient alors dans un environnement supervisé où ils prenaient part à des activités visant à accroître leur sensibilisation personnelle et sociale et à améliorer leur rendement scolaire. Le projet offrait une intervention immédiate et décisive pour corriger le comportement antisocial et s'attaquait aux facteurs de risque sous-jacents associés à ce type de comportement. Il faisait appel à une approche holistique du leadership, du mentorat et de l'amélioration de l'image de soi et de la collectivité. Chaque participant faisait l'objet d'une évaluation individuelle visant à déterminer le meilleur moyen de répondre à leurs besoins uniques et à personnaliser l'intervention en conséquence.

Le projet comportait un volet nommé Stay Real qui offrait un soutien continu aux élèves qui avaient suivi le programme Alternative to Suspension. Dans le cadre du volet Stay Real, un soutien continu était offert aux parents/tuteurs et aux frères et sœurs des participants, surtout lorsqu'il était déterminé que les frères et sœurs présentaient des profils de risque élevé semblables qui pouvaient mener à la consommation de substances ou à la perpétration d'actes criminels, ou qui avaient déjà mené à ces comportements.

District scolaire 36 de Surrey
14225, 56e Avenue
Surrey (Colombie-Britannique)
V3X 3A3
Tél. : 604-599-7429
Téléc. : 604-596-6594


Organisation : Service de police de Vancouver
Titre du projet : Eastside Aboriginal Space for Youth (E.A.S.Y.)
Durée : Du 1er août 2008 au 31 mars 2012

Cette initiative faisait appel à une approche fondée sur les acquis pour agir sur les facteurs de risque que présentaient les jeunes autochtones urbains à risque d'adhérer à un gang de jeunes. L'initiative adaptait le modèle des 40 acquis du développement du Search Institute, ainsi que des aspects du cercle d'influences autochtone, afin d'assurer la reconnaissance et le respect de la culture autochtone. Les 40 acquis du développement n'ont pas tous été mis en œuvre, mais le projet se concentrait sur ceux qui correspondaient le plus aux facteurs de risque qui rendaient les jeunes susceptibles d'adhérer à un gang et de consommer de la drogue.

Le projet donnait suite aux enjeux criminels bien documentés de la région de Vancouver, notamment l'abus de substances, les gangs de jeunes et les crimes violents. Son principal objectif consistait à consolider les acquis des jeunes en fonction des quatre dimensions du cercle d'influences, soit les dimensions mentale, physique, émotive et spirituelle. Les interventions facilitaient la résilience des participants en améliorant leurs acquis internes (comme les compétences interpersonnelles et une identité positive) ainsi que leurs acquis externes (comme la résolution de conflits, la capacité de planifier et de prendre des décisions, le lien avec la culture et l'accès à des activités récréatives). Chaque jeune était jumelé à un mentor chevronné. Le projet offrait aussi des activités parascolaires. Un programme de ressources et de sensibilisation offrait des activités de nuit du mercredi au samedi de chaque semaine, notamment des activités sportives, en particulier le basket-ball. Il fallait obligatoirement participer à des ateliers thématiques hebdomadaires pour prendre part à des activités parascolaires.

Service de police de Vancouver
2120, rue Cambie
Vancouver (Colombie-Britannique)
V5Z 4N6
Tél. : 604-717-2990
Téléc. : 604-665-3952


Organisation : Vancouver Coastal Health Authority
Titre du projet : School Aged Children and Youth Substance Use Prevention Project (SACY)
Durée : Du 15 septembre 2007 au 18 octobre 2009

Le projet SACY est une initiative scolaire de prévention et de promotion de la santé qui vise à mobiliser les parents, les enseignants, les élèves, les administrateurs et la collectivité en général dans le cadre d'un processus ayant pour but d'améliorer les programmes et les politiques scolaires en matière d'intervention précoce et de prévention de la consommation d'alcool et de drogue.

L'objectif du projet pilote SACY consistait à améliorer l'infrastructure de prévention et d'intervention brève dans les écoles secondaires du Conseil scolaire de Vancouver et des collectivités environnantes.

Le modèle comportait une approche fondée sur les données probantes et les forces qui était exhaustive en ce sens qu'elle offrait plusieurs niveaux de prévention, notamment l'éducation universelle, la mobilisation et le soutien des jeunes, la mobilisation et le soutien des parents, les projets de changement du climat et des politiques de l'école, ainsi que les occasions de perfectionnement professionnel pour les enseignants.

Les évaluations externes du projet SACY indiquent que les intervenants du projet ont donné aux jeunes suspendus de l'école en raison de leur abus de substances, l'occasion d'apprendre et la capacité d'apporter des changements positifs dans leur vie. Après le programme, les participants ont signalé une attitude positive générale à l'égard de la poursuite de leurs objectifs pour ce qui est d'apprendre, de réduire ou de cesser leur consommation d'alcool et d'autres drogues, et de chercher à établir des relations plus positives. Pour ces jeunes, le projet SACY était non seulement une façon d'apprendre au sujet de l'abus de substances, mais un moyen de mettre leurs forces à profit et de se percevoir comme une ressource pour la société. Toujours selon les évaluations, la plupart des parents ont constaté des changements positifs visibles chez leurs enfants après leur participation au projet.

En général, les jeunes ayant participé au projet SACY de façon continue manifestaient une résilience plus élevée que les jeunes ayant fait face seuls à leurs problèmes d'abus de substances. Depuis 2009, le projet SACY a quitté la phase pilote et est devenu un partenaire officiel du Conseil scolaire de Vancouver et de la Vancouver Coastal Health Authority, puisqu'il offre des services aux 18 écoles secondaires du Conseil scolaire de Vancouver.

Pour obtenir plus d'information et de rapports d'évaluation, rendez-vous à l'adresse suivante : www.vsb.bc.ca/sacy

Vancouver Coastal Health Authority
320-1290, rue Hornby
Vancouver (Colombie-Britannique)
V6Z 1W2
Tél. : 604-714-3466
Téléc. : 604-714-3478


Organisation : Salmon Arm Partners in Community Leadership Association
Titre du projet : Le projet Mandella – From Risk to Resilience (Salmon Arm YIP)
Durée : Du 1er octobre 2009 au 30 novembre 2014

Ce projet vise à répondre aux enjeux complexes de criminalité chez les jeunes qui sont à la hausse dans le district régional de Columbia-Shuswap. Le projet Mandella – From Risk to Resilience reflète le modèle Youth Inclusion Program (YIP) en offrant une gamme d'activités afin d'aider les jeunes à faire des choix de vie positifs et à contribuer à remédier aux enjeux locaux de sécurité communautaire et de criminalité chez les jeunes. Conformément aux critères du programme YIP, chaque année, ce projet profitera à quelque 50 jeunes autochtones et non autochtones âgés de 8 à 17 ans qui sont aux prises avec des problèmes de consommation de substances et qui sont les plus à risque de délinquance ou de récidive. Parmi les autres facteurs de risque, on retrouve le manque de participation parentale accompagné d'attitudes et de comportements antisociaux, le mauvais rendement scolaire et le faible attachement à l'école, la fréquentation de pairs, de sœurs ou de frères délinquants, la disponibilité des drogues, ainsi que la culture communautaire envers la consommation de drogue.

Des évaluations individuelles systématiques visant à cerner les facteurs de risque sont entreprises, ce qui mène à la formulation de plans de développement individuel. Ces plans incluent la famille et prévoient des services comme le counseling en matière d'alcool et de drogue, le counseling individuel et familial, l'information sur la santé et la nutrition, la formation professionnelle, l'aide pédagogique, l'acquisition de connaissances culturelles et des activités récréatives.

Pour en savoir davantage sur le Youth Inclusion Program, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/prmsng-mdl-vlm1/index-fra.aspx#toc_5i

Salmon Arm Partners in Community Leadership Association
451, rue Shuswap Sud-Ouest
Salmon Arm (Colombie-Britannique)
V1E 4H9
Tél. : 250-832-0108, poste 104
Téléc. : 250-832-1005


Organisation : Secwepemc Cultural Education Society
Titre du projet : Leadership and Resiliency Program
Durée : Du 15 septembre 2009 au 14 décembre 2014

Ce projet se fonde sur le Leadership and Resiliency Program (LRP), un programme scolaire et communautaire destiné aux élèves à risque du secondaire qui sont âgés de 14 à 19 ans. Il vise à augmenter la force intérieure et la résilience des jeunes, tout en les empêchant de consommer de la drogue et d'adopter des comportements antisociaux, en particulier la violence. Le programme est exécuté tous les jours à l'école, après la journée scolaire, et il peut comporter des activités de fin de semaine tout au long de l'année. Un programme d'été de trois jours par semaine est également offert aux élèves participants.

Ce projet met en œuvre les trois volets principaux du programme LRP : les groupes de résilience, les activités récréatives et les activités de bénévolat. Les groupes de résilience se penchent sur des sujets comme l'abus de substances et les compétences de vie. Les activités récréatives peuvent inclure le camping et la planche à neige, et elles prévoient des occasions positives de prendre des risques et un suivi délibéré. Les activités de bénévolat englobent des projets d'embellissement communautaire, les soins aux animaux et divers services bénévoles de sensibilisation. Le projet offre également un volet autochtone mettant l'accent sur les enseignements culturels, les activités familiales et communautaires, les possibilités de mentorat, les services de soutien concernant l'ensemble des troubles causés par l'alcoolisation fœtale, ainsi que les références à des services de counseling en matière de dépendance s'il y a lieu.

Pour en savoir davantage sur le Leadership and Resiliency Program, rendez-vous à l'adresse suivante : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/prmsng-mdl-vlm1/index-fra.aspx#toc_5c

Secwepemc Cultural Education Society
274A Halston Connector Road
Kamloops (Colombie-Britannique)
V2H 1J9
Tél. : 778-471-5789
Téléc. : 778-471-5792
Site Web : www.secwepemc.org


Organisation : Sea to Sky Community Service Society
Titre du projet : Positive Action
Durée : Du 1er juin 2010 au 31 août 2015

La Sea to Sky Community Services Society met en œuvre Positive Action, un programme fondé sur des données probantes qui adopte une approche exhaustive pour agir sur les facteurs de risque et de protection dans les domaines de l'individu, de la famille, de l'école, des pairs et de la collectivité. L'approche se fonde sur la philosophie selon laquelle on se sent bien dans sa peau lorsqu'on pose des gestes positifs, philosophie qui est conceptualisée dans le cercle pensées – gestes – émotions (c.-à-d. que les pensées amènent à poser des gestes, qui suscitent des émotions à propos de soi-même, lesquelles entraînent d'autres pensées positives).

L'approche holistique de ce projet vise à réduire les comportements problématiques et criminels ainsi que l'abus de substances chez les enfants et les jeunes autochtones à risque. Le projet s'adresse principalement aux enfants autochtones vulnérables (6 à 11 ans) et aux jeunes à risque élevé (12 à 18 ans) qui vont à l'école élémentaire Signal Hill et à l'école secondaire de Pemberton (toutes deux situées à Pemberton, en C.-B.), à l'école Head of the Lakes (à Skatin, en C.-B.) et à l'école communautaire Xit'olacw (à Mount Currie, en C.-B.). Les interventions de ce projet sont réalisées auprès des élèves de toutes les classes participantes à des intervalles de quinze à vingt minutes, deux à trois fois par semaine. Les activités du projet incluent les activités parascolaires, le counseling individuel et en petits groupes, les visites familiales et les groupes parentaux. Ces activités visent à agir sur les facteurs de risque comme le comportement agressif, la fréquentation de pairs négatifs, la supervision parentale insuffisante, le manque d'attachement à l'école et à la collectivité, ainsi que la consommation et l'abus de substances.

Sea to Sky Community Services Society
C.P. 949
Squamish (Colombie-Britannique)
V8B 0A7
Tél. : 604-892-5796, poste 222
Téléc. : 604-892-2267

Date de modification :