Programmes prometteurs et modèles pour prévenir la criminalité - volume II

PDF (1.0Ko)

ISBN : 978-1-100-97067-7

Table des matières

* (Note) : basés sur les informations disponibles, les programmes identifiés par une étoile (*) sont des programmes que l'on retrouve au Canada, soit parce qu'ils y ont été conçus, soit parce qu'ils y ont été répliqués avec succès.

Introduction

Dans le cadre de son approche de mise en œuvre de programmes de prévention du crime appuyés sur les connaissances scientifiques ayant démontré leur efficacité, le Centre national de prévention du crime (CNPC) publiait en 2008 le premier volume des « Programmes prometteurs et modèles pour prévenir la criminalité » Footnote 1. Dans ses efforts continus pour promouvoir et faire connaître les programmes, stratégies et initiatives efficaces de prévention de la criminalité, le CNPC présente ici le volume II.

Outil de référence pour toutes les personnes qui cherchent à diminuer la délinquance, la violence et l'insécurité par la prévention, ce recueil propose une vingtaine de nouvelles fiches descriptives de programmes de prévention novateurs, prometteurs et modèles. Fait intéressant à noter, dans ce second volume près de la moitié des nouvelles fiches descriptives sont des programmes qui se retrouvent au Canada ; soit parce qu'ils y ont été conçus, soit parce qu'ils y ont été répliqués avec succès.

À l'image de la précédente édition, le volume II se fonde sur les conclusions de recensions de littérature en prévention du crime et il ne prétend pas à l'exhaustivité. Il ne remplace pas, mais complémente les sources originales d'information sur les divers programmes. Il s'appuie en grande partie sur l'examen des conclusions tirées d'évaluations exhaustives et de qualité supérieure des programmes et des initiatives de prévention de la criminalité au Canada et ailleurs. Les sources principales citées dans le présent document ne sont pas exhaustives, il est donc vivement conseillé de consulter d'autres ressources pertinentes. De plus, afin de s'assurer d'avoir une information de qualité et à jour, toutes les fiches descriptives de cette seconde édition ont été revues et corrigées par les responsables du programme. Cette collaboration avec les responsables des programmes illustre l'importance accordée par le CNPC à développer des relations avec les experts et à diffuser une information validée et à jour.

Ces deux recueils ont pour objectif d'inspirer la mise en œuvre de pratiques efficaces.  De manière plus prosaïque, ils seront utiles à la conception et au lancement d'initiatives locales de prévention de la criminalité, notamment pour les organismes communautaires qui comptent présenter une demande de financement de projets de prévention de la criminalité au gouvernement fédéral.  Au-delà, ceux qui souhaitent en savoir davantage pourront consulter le recueil des Fiches de mise en œuvre sur les bonnes pratiquesFootnote 2.

Sélection des programmes

La sélection de programmes dans le présent document tient compte des priorités du CNPC. Il doit être clair, cependant, qu'il ne s'agit pas d'une liste exhaustive de tous les programmes prometteurs et exemplaires.

Les programmes décrits dans le présent document peuvent se situer à divers points du continuum des services, depuis la prévention précoce jusqu'aux programmes de réinsertion des contrevenants. Certains ciblent plus d'un problème, d'un groupe d'âge ou d'une population. Ils visent, entre autres, la prévention de la délinquance, le soutien communautaire en matière de probation, les services communautaires, les programmes en milieu scolaire, la résolution de conflits, la thérapie familiale, l'acquisition de compétences parentales et le mentorat.

Les programmes sélectionnés répondent également aux critères suivants :

Les programmes sélectionnés proviennent de diverses sources reconnues, dont les suivantes.

Définitions

Les programmes choisis pour inclusion dans ce document devaient satisfaire à des critères minimums pour être considérés comme des programmes novateurs, prometteurs ou modèles. Rappelons que les définitions présentées ci-après sont issues de la combinaison des différentes définitions utilisées dans les sources de données précédentes afin que soit développée une définition propre aux réalités canadiennes.

Programme modèle :
Programme de prévention ayant satisfait à la norme scientifique supérieure pour ce qui est de l'efficacité (programme de prévention et d'intervention dont l'efficacité a été scientifiquement éprouvée), comme l'attestent des évaluations publiées; a un véritable effet soit préventif soit dissuasif continu, permet de réduire le comportement déviant ou les facteurs de risque liés à celui-ci ou, encore, d'améliorer les facteurs de protection liés au comportement déviant; a également été reproduit avec succès dans des collectivités ou des contextes différents.
Programme prometteur :
Programme de prévention qui est conforme aux normes scientifiques pour ce qui est de l'efficacité, mais qui ne respecte pas toutes les normes rigoureuses auxquelles doit satisfaire un programme modèle. Les programmes prometteurs sont admis et soutenus à condition d'être soumis à une évaluation minutieuse. En règle générale, lorsqu'ils sont mis en place avec un minimum de fidélité au modèle d'origine et qu'ils s'inscrivent dans un cadre conceptuel raisonnable et un schéma d'évaluation limités (groupe unique pour le prétest et le post-test), ces programmes donnent des résultats empiriques prometteurs (même s'ils sont parfois inconstants).
Programme novateur :
Programme de prévention qui met à l'épreuve des nouvelles stratégies et théories d'intervention axées sur une population à risque. Ces programmes sont basés sur un puissant cadre théorique qui lie l'intervention proposée avec le (s) facteur (s) de risque, la population ciblée et les résultats espérés. Les projets novateurs démontrent des changements prouvés à travers une conception de recherche limitée et exigent une confirmation causale en utilisant des techniques d'expérimentation plus adéquates. Ces programmes sont reconnus et encouragés avec la mise en garde qu'ils soient évalués soigneusement.

(Substance Abuse and Mental Health Services Administration, 2000; OJJDP, États-Unis, 2007; Welsh, 2007)

Éléments essentiels à la réussite

Les programmes répertoriés dans ce document reposent sur des caractéristiques spécifiques à leur réussite. Néanmoins, il existe des clés de succès universelles qui semblent pouvoir s'appliquer à tous les programmes de prévention de la criminalité, à savoir :

Programmes dans les collectivités autochtones

Cercle du courage

Catégorie de programme : Programme novateur

Population cible: Enfants et jeunes à risque de délinquance 

Le Cercle du courage se fonde sur les recherches contemporaines dans les domaines de la guérison et de la résilience et sur les principes autochtones traditionnels régissant l'éducation des enfants. Le Cercle du courage est davantage considéré comme une approche, une philosophie de renforcement, un modèle positif d'intervention, un cadre de travail favorisant l'autonomisation des jeunes plutôt qu'un programme fixe et rigide.

Cette approche repose sur le principe selon lequel les facteurs de risque des enfants et des jeunes sont liés à des milieux de vie néfastes où règne le découragement. Cette approche vise à modifier les milieux de vie de façon à valoriser le courage comme facteur clé afin de répondre aux besoins des jeunes et de les aider à abandonner leur mode de vie à haut risque.

Les principaux objectifs de l'approche du Cercle du courage sont :

Méthodologie

Renseignements additionnels

Évaluation

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme:

Reclaiming Youth International Office
C.P. 57
104 N. Main Street
Lennox, South Dakota 57039 USA
Téléphone : 888-647-2532 (sans frais)
Télécopieur : 605-647-5212
Site Web : http://www.reclaiming.com/content/

Pour obtenir des informations sur la formation, les séminaires et les crédits scolaires, veuillez contacter : seminars@reclaiming.com

Pour obtenir des informations sur la commande de livres et les ressources, veuillez contacter : bookstore@reclaiming.com

Références

Brendtro, Larry, Brokenleg, Martin et Steve Van Bockern. 2002. Reclaiming Youth at Risk: our Hope for the Future. Édition révisée. Solution Tree, Indiana, État-Unis.

Circle of Courage Institute. Disponible à :
http://www.circleofcourageinstitute.org/.

Lee Bethany et Perales Kelly. 2005. Circle of Courage: Reaching Youth in Residential Care, dans Residential Treatment for Children and Youth, 22(4), 1-14.

Reclaiming Youth International. Disponible à :
http://www.reclaiming.com/content/about-circle-of-courage.

Projet Venture

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Jeunes Autochtones de la 5e année à la 9e année

Le projet Venture (PV) est un programme de développement pour les jeunes axé sur l'expérimentation du plein air qui a été conçu par le National Indian Youth Leadership Project (NIYLP). Il vise à prévenir l'abus de substances chez les jeunes Autochtones. Le programme mise sur des activités de plein air axées sur des valeurs traditionnelles autochtones pour favoriser l'établissement de relations positives avec les pairs et l'acquisition d'habiletés de groupe.

Les objectifs du projet Venture visent à :

Méthodologie

Le projet Venture comprend quatre volets pour prévenir la consommation de substances :

Activités en classe

Activités de plein air

Randonnées et camps d'aventure

Apprentissage par le service communautaire

Renseignements additionnels

Évaluation

Le projet Venture a été évalué à l'aide d'un modèle dans lequel des élèves de deux écoles intermédiaires ont été répartis aléatoirement dans un groupe expérimental et un groupe témoin. En tout, 262 jeunes faisaient partie du groupe expérimental et 135 autres faisaient partie du groupe témoin. Comme mesure de base, les deux groupes de jeunes ont rempli le National Youth Survey six mois et dix-huit mois après la fin du programme. L'évaluation a montré que, comparativement aux jeunes du groupe témoin, les jeunes du groupe expérimental :

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

McClellan Hall
Directeur exécutif
National Indian Youth Leadership Project, Inc.
205 Sunde Street
Gallup, NM 87301
Téléphone : 505-722-9176
Télécopieur : 505-722-9794
Courriel : machall@niylp.org
Site Web : http://www.niylp.org/

Susan Carter, Ph. D.
Coordinatrice de l'évaluation
National Indian Youth Leadership Project, Inc.
205 Sunde Street
Gallup, NM 87301
Téléphone : 505-508-2232
Télécopieur : 505-722-9794
Courriel : susanleecarter@comcast.net

Références

Carter, S., J. Straits et M. Hall. 2007. Project Venture: Evaluation of a positive,
culture-based approach to substance abuse prevention with American Indian youth.
Technical Report. The National Indian Youth Leadership Project. Gallup, NM. Disponible à : http://www.niylp.org/index.htm.

SAMHSA's National Registry of Evidence-Based Programs and Practices. The National Registry of Evidence-based Programs and Practices. Project Venture. Disponible à : http://www.nrepp.samhsa.gov/ViewIntervention.aspx?id=102.

Programmes à l'intention des enfants à risque âgés de 6 à 11 ans

All Children Excel (ACE)

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Jeunes âgés de 6 à 15 ans qui sont jugés à risque élevé d'adopter un comportement délinquant grave et leur famille

Le programme All Children Excel (ACE) est un programme intensif à volets multiples qui tente de prévenir la délinquance, l'abus de substances et le décrochage scolaire en cernant les jeunes à risque élevé et en fournissant des services intégrés à ces jeunes et à leur famille. Parmi les services utilisés, mentionnons la police, l'école et les organisations communautaires.

Le programme ACE vise de nombreux objectifs, dont les suivants :

Méthodologie

Le programme ACE utilise une approche qui combine les services de protection de l'enfance et les services de justice pénale dans le cadre d'une gestion de cas qui vise à éliminer les facteurs de risque tout en renforçant les facteurs positifs liés à la collectivité, à l'école et à la famille.

Les jeunes qui participent au programme ACE doivent respecter ces deux critères:

Il faut réaliser quatre évaluations différentes avant de déterminer si le jeune devrait participer au programme ACE.

Si les quatre évaluations indiquent que le jeune est à risque d'adopter un comportement délinquant, un gestionnaire de cas est affecté à la famille pour établir un plan de traitement. Ce plan de traitement comprend de multiples dimensions de la vie de l'enfant, y compris la famille, l'école et la collectivité. Le gestionnaire de cas est appuyé par l'équipe du personnel des services correctionnels, de la justice pénale et de la santé publique.

Renseignements additionnels

Évaluation

L'évaluation a été faite à partir d'un modèle quasi-expérimental pré-post test avec un groupe de comparaison non-équivalent. Les deux groupes ont reçus le programme ACE. Par contre, le groupe expérimental a reçu un traitement intensif de suivi étroitement adapté aux besoins et à la situation du jeune et de sa famille. Quant au groupe témoin, il se composait de jeunes ayant reçu le programme selon le modèle du YMCA. Le programme YMCA était appuyé sur un modèle largement basé sur l'administration des services en groupe, après l'école. L'évaluation a révélé ce qui suit :

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Roy Adams
Department of Human Services
160 East Kellogg Blvd
St. Paul, MN 55101
Téléphone : 651-266-4859
Télécopieur : 651-266-4443
Courriel : roy.adams@co.ramsey.mn.us
Site Web: www.co.ramsey.mn.us/ph/index.htm

Références

Find Youth Info. All Children Excel. Disponible à : http://www.findyouthinfo.gov/programdetails.aspx?pid=590.

U.S. Department of Justice. Office of Justice Programs. Office of Juvenile Justice and Delinquency Prevention. OJJDP Model Programs Guide – All Children Excel. Disponible à : http://www.ojjdp.gov/mpg/mpgProgramDetails.aspx?ID=590.

Ramsey County Department of Public Health. 2007. All Children Excel : A Program Guide to Promoting Optimal Development in Child Offenders. Disponible à : http://www.co.ramsey.mn.us/NR/rdonlyres/82A097AE-978C-4F63-9C68-30B6829A7A2F/7089/overview_of_ACE.pdf.

Parenting With Love and Limits®

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Parenting With Love and Limits est un programme conçu pour des jeunes âgés de 10 à 18 ans qui ont de graves problèmes émotifs ou comportementaux (fugues, manque de respect extrême, école buissonnière chronique, dépression, toxicomanie, etc.)

Parenting with Love and Limits® (PLL) est le premier programme du genre fondé sur des données scientifiques qui combine une formation de six semaines pour les parents et un programme de thérapie de groupe comprenant au moins quatre séances d'« encadrement » individuelles (thérapie familiale) pour les adolescents et leurs parents. Le programme est axé sur l'enseignement de compétences de communication aux parents et aux adolescents et sur l'aide qui leur est apportée afin d'intégrer ces compétences dans les situations et les interactions de la vie quotidienne.

Parmi les objectifs de PLL, mentionnons les suivants :

Méthodologie

Le programme de PLL est composé de six séances en groupe et d'au moins quatre séances de thérapie familiale individuelles. Le nombre de séances de thérapie individuelles dépend des besoins précis de chaque famille.

Les séances de groupe ont lieu une fois par semaine et durent deux heures. Ces séances peuvent réunir jusqu'à six familles ou 15 personnes. Durant ces séances, les parents et les jeunes se rencontrent durant la première heure, et, durant la deuxième heure, les parents et les jeunes se séparent pour rencontrer un animateur certifié du programme.

Les séances de thérapie familiale offrent l'occasion aux parents et à l'adolescent de rencontrer un animateur du programme et de mettre en pratique les compétences qu'ils ont apprises durant les séances de groupe. Les familles doivent participer à au moins quatre séances pour réussir le programme. Cependant, pour les adolescents présentant un risque élevé, il peut être nécessaire de participer à jusqu'à 20 séances de thérapie familiale. Ces séances durent habituellement une ou deux heures.

Les 6 séances de groupe abordent les sujets suivants :

Les séances de thérapie familiale aident à appliquer dans des situations réelles les leçons apprises lors des séances de thérapie de groupe. Lors de ces séances :

Renseignements additionnels

Évaluation

Le programme PLL a fait l'objet de deux études d'évaluation principales. La première étude a évalué les relations familiales et le comportement des jeunes avant et après le programme. Cette évaluation était fondée sur un test antérieur et postérieur au programme administré auprès de 93 adolescents. La deuxième évaluation était basée sur le concept des groupes témoin et expérimental choisis de façon aléatoire. Trente-huit jeunes et leurs parents ont participé à cette étude.

Constatations de la première évaluation :

Constatations de la deuxième évaluation :

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Scott P. Sells, Ph.D.
Savannah Family Institute, Inc.
P.O. Box 30381
Savannah, GA 31410-0381
Téléphone : 1-912-224-3999
Télécopieur : 1-866-839-4884
Courriel: spsells@gopll.com
Site Web: www.gopll.com

Références

Find Youth Info. 2008. Parenting With Love and Limits®. Disponible à : http://www.findyouthinfo.gov/programdetails.aspx?pid=463.

Healthy Communities Institute. 2009. Parenting With Love and Limits®. Disponible à : http://www.whatcomcounts.org/whatcom/modules.php?op=modload&name=PromisePractice&file=promisePractice&pid=945.

Parenting with Love and Limits® (PLL).  Measures to Monitor PLL Adherence. Disponible à : http://www.gopll.com/.

Promising Practices Network. 2009. Parenting with Love and Limits®. Disponible à : http://www.promisingpractices.net/program.asp?programid=218.

SAMHSA's National Registry of Evidence-Based Programs and Practices. The National Registry of Evidence-based Programs and Practices. Parenting With Love and Limits®. Disponible à : http://www.nrepp.samhsa.gov/ViewIntervention.aspx?id=45.

Smith, T. et al. 2006.« Reducing Adolescent Substance Abuse and Delinquency: Pilot Research of a Family-Oriented Psycho-Education Curriculum », Journal of Child and Adolescent Substance Abuse, 15(4), 105-115.

U.S. Department of Justice. Office of Justice Programs. Office of Juvenile Justice and Delinquency Prevention. OJJDP Model Programs Guide – Parenting With Love and Limits. Disponible à : http://www.ojjdp.gov/mpg/mpgProgramDetails.aspx?ID=463.

Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Enfants âgés de 4 à 8 ans

Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur est une initiative de prévention communautaire complète qui s'adresse aux enfants âgés de 4 à 8 ans vivant dans une collectivité défavorisée. Cette initiative est fondée sur une approche écologique qui combine diverses stratégies axées sur l'individu, la famille et la collectivité afin de réduire les facteurs de risque liés à la délinquance et de renforcer les facteurs de protection.

Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur vise à :

Méthodologie

La mise en œuvre de l'initiative Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur est souple et s'adapte aux besoins particuliers de la collectivité. Il s'agit de réunir un certain nombre d'activités et de programmes pertinents pour la population et la collectivité où l'initiative est offerte. L'approche est écologique puisqu'elle met l'accent sur un éventail de facteurs de risque liés à l'individu, la famille et la collectivité qui ont des répercussions sur le développement de l'enfant. Les programmes ciblant les enfants visent à réduire l'échec scolaire, à promouvoir l'acquisition de compétences sociales et à renforcer l'attachement à l'école. Sur le plan familial, les programmes visent à améliorer la dynamique des familles et incluent la formation des parents et des groupes de soutien pour les parents. Dans la collectivité, les programmes offrent des possibilités d'activités récréatives et d'expression culturelle et visent à améliorer la sécurité des quartiers ainsi que la qualité de vie dans la collectivité.

Voici des exemples des types de programmes offerts dans trois sites de démonstration de l'initiative Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur en Ontario, en 1993. En moyenne, 20 programmes ont été offerts dans chacun de ces sites et la majorité d'entre eux étaient des programmes scolaires (Peters et al., 2010a).

Renseignements additionnels

Évaluation

Financée par le gouvernement provincial, l'initiative Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur a été mise en œuvre en 1993 dans trois quartiers défavorisés de l'Ontario. Les enfants vivant dans les collectivités de Cornwall, de Sudbury et Highfield ont bénéficié de programmes de prévention pendant quatre ans lorsqu'ils étaient âgés entre 4 et 8 ans.

À l'Université Queen's, l'Unité de coordination de la recherche du projet Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur a mené une évaluation longitudinale de l'initiative pendant une période de 13 ans. L'objectif de l'évaluation était de suivre l'impact à long terme de l'initiative Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur sur les résultats entourant le comportement et le fonctionnement en société et à l'école. L'évaluation comprenait également une analyse coûts-bénéfices de l'initiative. Les trois sites de démonstration (Cornwall, Sudbury et Highfield) ont été jumelés à deux sites témoins, soit Ottawa et Etobicoke. Les jeunes et les familles provenant des sites témoins n'ont pas participé à l'initiative Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur, mais seulement à l'évaluation longitudinale. Au total, 959 enfants et leur famille provenant des sites de démonstration et des sites témoins ont été recrutés afin qu'ils prennent part à l'évaluation (Peters et al., 2000).

Les données ont été recueillies chaque année lorsque les jeunes fréquentaient l'école, de la prématernelle à la 3e année (1993-1998); ensuite, la collecte s'est répétée lorsque les jeunes étaient rendus en 6e année (2001-2002), en 9e année (2004-2005) et en 12e année (2007-2008). Les données ont été recueillies via les entrevues auprès des parents, les entrevues auprès des jeunes, les déclarations des enseignants, les bases de données de la police et de la société d'aide à l'enfance, les statistiques censitaires, l'enquête de Santé Canada sur les apports nutritionnels et auprès de l'Office de la qualité et de la responsabilité en éducation. Les analyse des résultats révèlent que l'initiative Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur a eu des répercussions positives à long terme sur les jeunes qui y ont participé ainsi que sur leur famille et leur collectivité.

Voici des exemples de résultats d'évaluation analysés jusqu'à maintenant.

Tel qu'indiqué dans le rapport sur les résultats de l'initiative pour les jeunes de la 3e à la 9e année (The Better Beginnings, Better Futures Ecological, Community Based Early Childhood Prevention Project: Findings from Grade 3 to Grade 9) (Peters et al., 2010a), les données recueillies auprès de 678 jeunes et de leur famille lorsque les jeunes étaient en 9e année illustrent que :

Aussi, tel que mentionné dans le rapport sur les faits saillants de l'initiative en 12e année (Investing in Our Futures: Highlights of Better Beginnings, Better Futures Research Findings at Grade 12)(Peters et al., 2010b), les données quantitatives recueillies auprès de 626 jeunes et de leur famille lorsque les jeunes étaient en 12e année montrent que :

Selon Peters et ses collaborateurs (2010b), l'analyse coûts-bénéfices de l'initiative Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur a révélé que, lorsque les jeunes ont atteint la 12e année, le gouvernement a obtenu un bénéfice de 2,50 $ pour chaque dollar investi.

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Ray DeV. Peters, directeur de la recherche
Unité de coordination de la recherche Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur
Université Queen's
98, rue Barrie
Kingston (Ontario) K7L 3N6
Tél. : 613-533-6672
Téléc. : 613-533-6732
Courriel : ray.peters@queensu.ca ou bbbf@queensu.ca
Site Web : http://bbbf.queensu.ca

Références

Peters, Ray DeV., et al. (2010a). "The Better Beginnings, Better Futures Projects: Findings from Grade 3 to Grade 9". Monographs of the Society for Research in Child Development. 75(3), 1-174.

Peters, Ray DeV., et al. 2010b. Investing in Our Future: Highlights of Better Beginnings, Better Futures Research Findings at Grade 12, Kingston (Ontario), Unité de coordination de la recherche Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur, Université Queen's.

Peters, Ray DeV., et al. 2000. Developing Capacity and Competence in the Better Beginnings, Better Futures Communities: Short-Term Findings Report,Kingston (Ontario), Rapport technique de l'Unité de coordination de la recherche Partir d'un bon pas pour un avenir meilleur. Disponible à : http://bbbf.queensu.ca/pdfs/r_stfr.pdf.

Programme Coping Power

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Jeunes ayant des comportements agressifs en transition vers l'école secondaire, plus particulièrement les jeunes de la 4e à la 6e année

Le programme Coping Power est un programme d'intervention à volets multiples qui cible les jeunes qui sont dans le processus de transition vers l'école secondaire. Le programme cible les distorsions cognitives chez les jeunes agressifs, qui entraînent des difficultés à interpréter les situations sociales et à régler les problèmes de façon efficace lors des situations difficiles.

Le programme Coping Power vise les objectifs suivants :

Méthodologie

La mise en œuvre du programme Coping Power se déroule sur 15 mois et contient deux volets : un volet pour les enfants et un volet pour les parents. L'intervention commence au cours de la deuxième moitié d'une année scolaire et se poursuit jusqu'à la fin de la seconde année.

Renseignements additionnels

Évaluation

Trois principales études d'évaluation du programme Coping Power ont été menées. Chacune des études évaluait l'efficacité du programme sur des enfants agressifs d'âge scolaire. Dans le cadre des études, les enseignants ont évalué l'agressivité des enfants dans leur salle de classe. Les enfants ayant obtenu les notes les plus élevées ont été répartis de façon aléatoire dans des groupes témoins ou expérimentaux. Les résultats des évaluations ont révélé ce qui suit :

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Shane Jones
Project Coordinator
Coping Power Program
P.O. Box 870348
The University of Alabama
Tuscaloosa, Al 35487
Telephone: 205-348-3535
Fax: 205-348-3526
E-mail: jones178@bama.ua.edu

Références

Coping Power Program. 2006. Coping Power. Disponible à :  http://www.copingpower.com/Default.aspx.

Find Youth Info. 2008. Coping Power Program. Disponible à :
http://www.findyouthinfo.gov/programdetails.aspx?pid=317.

Lochman, J.E., et al. 2009. Dissemination of the Coping Power Program: Importance of Intensity of Counselor Training. Journal of Consulting and Clinical Psychology (77) 397-409.

Peterson, M.A., Hamilton, E. B., & Russell A.D. 2009. Starting Well, facilitating the middle school transition. Journal of Applied School Psychology, 25(2), 183-196.

Van de Wiel, N.M.H., et al. 2007. The effectiveness of an experimental treatment when compared with care as usual depends on the type of care as usual. Behavior Modification, (31), 298-312.

U.S. Department of Justice. Office of Justice Programs. Office of Juvenile Justice and Delinquency Prevention. OJJDP Model Programs Guide –  Coping Power Program. Disponible à : http://www.ojjdp.gov/mpg/mpgProgramDetails.aspx?ID=317.

Programme de renforcement des familles

Catégorie de programme : Programme modèle

Population cible: Enfants à risque âgés de 3-5 ans, 6-11 ans et de 12-16 ans et leur famille

Le programme de renforcement des familles (PRS) (Strengthening Families Program - SFP) s'adresse aux enfants âgés de 6 à 12 ans et à la famille. SFP est un programme de renforcement familial axé sur l'acquisition d'habilités prosociales reconnu. SFP est orienté vers les familles à risque et son programme s'appuie sur les connaissances scientifiques.

Les principaux objectifs de SFP sont de :

Méthodologie

Renseignements additionnels

Évaluation

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Pour des questions concernant le programme et l'évaluation, veuillez contacter :

Karol Kumpfer, Ph.D.
Psychologue, Concepteur du programme et professeur
University of Utah
Department of Health Promotion and Education,
1901 E South Campus Dr. Room 2142
Salt Lake City, Utah 84112
Téléphone : 801-582-1562
Télécopieur : 801-581-5872
Courriel : kkumpfer@xmission.com
Site Web: http://www.strengtheningfamiliesprogram.org/index.html

Pour des questions concernant la formation et le matériel, veuillez contacter:

Henry Whiteside
LutraGroup SP
5215 Pioneer Fork Road
Salt Lake City, UT 84108-1678
Téléphone : 801-583-4601
Télécopieur : 801-583-7979
Courriel : hwhiteside@lutragroup.com

Références

National Institute on Drug Abuse.2003. Preventing Drug Use among Children and Adolescents: A Research-Based Guide for Parents, Educators, and Community Leaders. Second Edition. U.S. Department of Health and Human Services, National Institutes of Health. Disponible à : http://www.strengtheningfamiliesprogram.org/docs/RedBook.pdf.

Strengthening Families Program Publication. nd. Detailed Description of Strengthening Families Program. Disponible à: http://www.strengtheningfamiliesprogram.org/docs/detailed_info.html.

Strengthening America's Families. Effective Family Programs for Prevention of Delinquency. Funded by the Office of Juvenile Justice and Delinquency Prevention. Strengthening Families Program. Disponible à : http://www.strengtheningfamilies.org/.

Programme Fluppy

Catégorie de programme : Programme novateur

Population cible : Enfants d'âge préscolaire (5-6ans) et les enfants d'âge primaire (6-12 ans)

Le programme Fluppy a été développé dans les années 1990 à Montréal. Dans l'ensemble, ce programme reprend les principaux objectifs de l'ancien programme connu sous le nom du programme de traitement préventif de Montréal (Étude expérimentale de type longitudinal effectuée à Montréal).

Fluppy est un programme qui s'implante en milieu scolaire avec le support du milieu de la santé. Ce programme s'adresse à différents groupes cibles : les enfants au préscolaire et de première année, les jeunes de 2e et 3e année, et les jeunes de 4e, 5e et 6e année.  Afin d'assurer de meilleurs résultats auprès des jeunes plus âgés, il est préférable que ceux-ci aient déjà été exposés à des programmes de prévention dans les années précédentes. 

Les objectifs généraux du programme Fluppy sont :

Méthodologie

Fluppy est un programme qui combine des interventions de prévention universelles c'est-à-dire qui s'adressent à l'ensemble des élèves de la classe, et des interventions ciblées s'adressant à des enfants ayant été évalués, à l'aide d'outils de détection,  comme étant à risque. Le contenu du programme est adapté au groupe d'âge visé.

Programme Fluppy au préscolaire et première année :

Programme Fluppy 2e et 3e année :

Programme Fluppy 4e, 5e et 6e année :

Renseignements additionnels

Évaluation

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Centre de Psycho-Éducation du Québec
3050, boulevard Édouard-Montpetit, bureau A-110
Montréal, Québec, Canada, H3T 1J7
Téléphone : 514-343-6981
Télécopieur : 514-343-6974
Courriel : gripcpeq@grip.umontreal.ca
Site Web : http://www.centrepsed.qc.ca/

Références

Capuano, F., Gasgon-Giard, C. et P. Verlaan. 1996. Programme de promotion de la compétence sociale et du rendement scolaire au deuxième cycle du primaire; volet habiletés sociales. Montréal : Centre de Psycho-Éducation du Québec.

Gascon-Giard, C. 1998. Fluppy : Programme de promotion des comportements sociaux en 2e et 3e année. Montréal : Centre de Psycho-Éducation du Québec.

Programme l'Allié

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Jeunes âgés entre 8 et 12 ans ayant des problèmes de comportement externalisé, ainsi que leurs parents

Le programme l'Allié est un programme d'intervention multimodal qui s'adresse aux jeunes qui manifestent des problèmes de comportements à l'école et à la maison et qui sont considérés comme des jeunes à risque d'inadaptation scolaire et sociale.

Les objectifs du programme visent à :

Le programme a aussi pour but de prévenir la cristallisation et l'aggravation des difficultés comportementales chez les enfants d'âge scolaire.

Méthodologie

Renseignements additionnels

Évaluation

Évaluation des effets 

Évaluation d'implantation

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Nadia Desbiens
Professeure-chercheure
Projet l'Allié, Faculté des sciences de l'éducation
Groupe de recherche sur les environnements scolaires
Université de Montréal
Pavillon Marie-Victorin
C.P. 6128, succ. Centre-ville
Montréal, Québec, Canada, H3C 3J7
Téléphone : 514-343-7436
Courriel : nadia.desbiens@umontreal.ca
Courriel : information générale : info@projet-allie.ca
Courriel : formation : formation@projet-allie.ca
Site Web : www.projet-allie.ca

Références

Desbiens, N., Bowen, F., Pascal, S. et J. Janosz. 2009. Le programme l'Allié : une alliance autour de l'élève de deuxième et troisième cycle du primaire manifestant des difficultés de comportement de type externalisé. Revue de psychoéducation (38), 169-187.

Desbiens, N. et S. Pascal. 2006. Réussite scolaire et sociale des élèves présentant des difficultés de comportement au primaire : Rapport d'évaluation des impacts «volet parent» du programme multimodal l'Allié. Université de Montréal, Groupe de recherche sur les environnements scolaires.

La trousse pédagogique du programme l'Allié – brochure promotionnelle.

Say it Straight

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Jeunes dans les écoles (de la 3e à la12e année), les collectivités, les refuges pour sans-abris, les prisons, en centre de traitement de la toxicomanie et autres milieux

Say it Straight (SIS) fournit aux gens des possibilités de découvrir leurs ressources intérieures, de prendre conscience de leurs désirs les plus chers et de développer les compétences nécessaires pour exprimer ces désirs et les mettre en œuvre de façon appropriée. Puisque les participants s'impliquent dans la création de leur formation, cela leur donne un sentiment d'appropriation et transcende la culture, l'âge et le sexe. La formation a été mise en œuvre avec succès dans des écoles, auprès de parents et dans la collectivité, ainsi que dans des centres de probation, de détention et de traitement. SIS tient compte de facteurs de risque et de protection individuels, familiaux et communautaires, et vise à ce que les collectivités soient autonomes sur le plan de la prévention. 

Les objectifs de SIS sont les suivants :

Méthodologie

Renseignements additionnels

Évaluation

L'efficacité de la formation SIS est testée depuis 1982 à l'aide de mesures des comportements et d'autoévaluations, et des suivis sont effectués pour des périodes allant jusqu'à 19 mois après la formation (consultez le site www.sayitstraight.org pour obtenir des liens vers les résultats publiés).

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Fondation Say it Straight  
701 Horseback Hollow, Austin TX 78732
David Golden, Ph. D., président et PDG
Téléphone : 512-983-4459
Télécopieur : 509-278-7009
Courriel : davideg@sayitstraight.org
Site Web : www.sayitstraight.org

Références

Find Youth Info. 2008. Say it Straight. Disponible au :  http://www.findyouthinfo.gov/programdetails.aspx?pid=418

Say it Straight. Curriculum. 2008. Disponible au : http://www.sayitstraight.org/joomla/index.php?option=com_content&task=view&id=31&Itemid=54

U.S. Department of Justice. Office of Justice Programs. Office of Juvenile Justice and Delinquency Prevention. OJJDP Model Programs Guide – Say it Straight. Disponible au : http://www.ojjdp.gov/mpg/mpgProgramDetails.aspx?ID=418

Second Step®

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Jeunes âgés de 4 à 14 ans

Second Step est un programme de prévention de la violence en milieu scolaire qui vise à réduire le comportement agressif chez les enfants de trois groupes d'âges différents : préscolaire/maternelle, école primaire et école intermédiaire. Pendant la durée de ce programme, les enfants accroissent leurs aptitudes sociales au moyen de leçons qui leur montrent comment réduire leur colère, régler efficacement des problèmes, établir des buts personnels et prendre des décisions sages.

Les buts de Second Step sont les suivants :

Méthodologie

Second Step contient des programmes pour chacun des trois niveaux scolaires. Chaque programme contient de 15 à 22 leçons, qui sont enseignées une ou deux fois par semaine pendant environ 20-40 minutes. Dans le cadre des leçons, on a recours à des discussions en groupe, à des jeux de rôles, à de l'apprentissage par observation et à un encadrement pour apprendre aux enfants à maîtriser leurs impulsions et leur agressivité.

Chaque programme est organisé en trois unités principales : formation sur l'empathie, maîtrise des impulsions et résolution de problème, ainsi que gestion de la colère.

Les leçons enseignées dans le cadre de chaque programme sont adaptées au groupe d'âge particulier qui est ciblé.

Renseignements additionnels

Évaluation

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Committee for Children
568 First Avenue South, Suite 600
Seattle, WA 98104-2804
Sans Frais : 1-800-634-4449
Courriel : clientsupport@cfchildren.org
Site Web : www.cfchildren.org/

Références

Find Youth Info. 2008. Second Step®: A Violence Prevention Curriculum. Disponible à : http://www.findyouthinfo.gov/programdetails.aspx?pid=422

National Centre for Mental Health Promotion and Youth Violence Prevention. Second Step ® : A Violence Prevention Curriculum. Disponible à : http://www.promoteprevent.org/publications/ebi-factsheets/second-step-violence-prevention-curriculum

Taub, J. 2002. « Evaluation of the Second Step Violence Prevention Program at a Rural Elementary School », School Psychology Review, 31(2), 186-200.

U.S. Department of Justice. Office of Justice Programs. Office of Juvenile Justice and Delinquency Prevention. OJJDP Model Programs Guide – Second Step: A Violence Prevention Curriculum . Disponible à: http://www.ojjdp.gov/mpg/mpgProgramDetails.aspx?ID=422

Steps to Respect®

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Jeunes âgés de 8 à 12 ans

Steps to Respect® est un programme scolaire complet qui vise à prévenir l'intimidation chez les jeunes de la 3e à la 6e année. Il a été conçu par le Committee for Children, qui se consacre à l'élaboration de programmes axés sur l'apprentissage social et émotionnel. Ce programme vise à mieux faire connaître par l'éducation le phénomène de l'intimidation aux employés et aux élèves.

Le programme Steps to Respect® vise plusieurs objectifs principaux, dont les suivants :

Méthodologie

Le programme Steps to Respect® comprend trois volets : un guide pour mettre en œuvre le programme à l'échelle de l'école, la formation du personnel et des leçons en classe.

Renseignements additionnels

Évaluation

Le programme Steps to Respect® a fait l'objet de trois évaluations importantes. Lors de la première évaluation, des élèves de la troisième à la sixième année de six écoles ont été répartis aléatoirement dans un groupe expérimental et un groupe témoin. Ils ont répondu à un questionnaire prétest et post-test pour évaluer l'efficacité du programme à réduire le nombre d'actes d'intimidation sur les terrains de jeux. L'évaluation a montré que :

La deuxième évaluation portait sur un essai expérimental réalisé dans six écoles. En tout, 549 jeunes faisaient partie du groupe expérimental, tandis que 577 jeunes faisaient partie du groupe témoin. L'évaluation a montré que :

La troisième évaluation était un suivi longitudinal de la première étude sur le programme Steps to Respect®. Les résultats de cette évaluation ont montré que les jeunes du groupe expérimental :

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Committee for Children
568 First Avenue South, Suite 600
Seattle, WA 98104
Téléphone : 1-800-634-4449
Télécopieur : 206-343-1445
Courriel : info@cfchildren.org
Site Web : http://www.cfchildren.org/programs/str/overview/

Références

Child Trends. 2003. Steps to Respect Bullying Prevention Program. Disponible à : http://www.childtrends.org/lifecourse/programs/StepsToRespect.htm

Find Youth Info. 2008. Steps to Respect®. Disponible à : http://www.findyouthinfo.gov/programdetails.aspx?pid=698

Frey, K. et al.  2005. « Reducing Playground Bullying and Supporting Beliefs: An Experimental Trial of the Steps to Respect Program », Developmental Psychology, 41(3), 479-491.

Frey, K. et al. 2009. « Observed Reductions in School Bullying, Nonbullying Aggression, and Destructive Bystander Behavior: A Longitudinal Evaluation », Journal of Educational Psychology, 101(2), 466-481.

Hirschstein, M. et al. 2007. « Walking the Talk in Bullying Prevention: Teacher Implementation Variables Related to Initial Impact of the Steps to Respect Program », School Psychology Review, 36(1), 3-21.

U.S. Department of Justice. Office of Justice Programs. Office of Juvenile Justice and Delinquency Prevention. OJJDP Model Programs Guide – Steps to Respect Bullying Prevention Program. Disponible à :  http://www.ojjdp.gov/mpg/mpgProgramDetails.aspx?ID=698

Programmes à l'intention des jeunes à risque âgés de 12 à 17 ans

Aggression Replacement Training®

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Adolescents âgés de 12 à 17 ans affichant une agressivité et une violence chronique

Aggression Replacement Training® (ART®) est un programme d'intervention cognitivo-comportementale à volets multiples de 10 semaines qui a été conçu pour cibler les adolescents qui affichent un comportement agressif et violent chronique. Le programme est centré sur l'acquisition de compétences, les discussions en groupe et les techniques de renforcement. ART® peut être mis en œuvre dans les écoles, dans le cadre de programmes sur la délinquance juvénile et dans des établissements de santé mentale auprès de jeunes de tous les milieux socio-économiques.

Les principaux buts d'ART® sont les suivants :

Méthodologie

Renseignements additionnels

Évaluation

Plusieurs évaluations du programme ART® ont été menées. Dans le cadre de la première évaluation, on s'est penché sur 60 jeunes qui étaient incarcérés dans un établissement de la Division for Youth de l'État de New York. Les jeunes ont été placés dans l'un des trois groupes suivants : un groupe expérimental, un groupe quasi expérimental et un groupe témoin. ART® a également été évaluée en tant que programme de réinsertion sociale dans la collectivité à l'intention des jeunes. Dans le cadre de cette étude, trois groupes d'étude aléatoires ont également été établi. La dernière évaluation a porté sur l'efficacité de l'ART® sur un groupe de 1 229 jeunes, qui ont été répartis de façon aléatoire dans un groupe témoin et un groupe expérimental. Les évaluations ont révélé ce qui suit :

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Barry Glick, Ph. D.
G & G Consultants, LLC
106 Acorn Drive - Suite A
Scotia, NY 12302 – 4702
Téléphone : 518-229-7933 (téléphone cellulaire)
Courriel : artgang01@gmail.com
Site Web : http://g-gconsultants.org

Références

Find Youth Info. 2008. Aggression Replacement Training ® (ART®). Disponible à : http://www.findyouthinfo.gov/programdetails.aspx?pid=292.

Glick, Barry et John C. Gibbs. 2010. ART Aggression Replacement Training Revised Edition – A comprehensive Intervention for Aggressive Youth. Revised and Expanded Edition. Research Press: Champaign, IL.

Glick, Barry. 2009. Cognitive Behavioral Interventions for At-Risk Youth Vol. 2. Civic Research Institute: Kingston, NJ

Glick, Barry. 2006. Cognitive Behavioral Interventions for At-Risk Youth Vol. 1. Civic Research Institute: Kingston, NJ

National Centre for Mental Health Promotion and Youth Violence Prevention. Aggression Replacement Training ® (ART ® ). Disponible à : http://www.promoteprevent.org/publications/ebi-factsheets/aggression-replacement-training%C2%AE-art%C2%AE.

Programme Passeport pour ma réussite

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible: Jeunes des écoles secondaires en provenance de communautés économiquement défavorisées

Le programme Passeport pour ma réussite est un programme à caractère communautaire conçu pour réduire la pauvreté et ses effets en diminuant le taux de décrochage parmi les communautés économiquement désavantagées et en augmentant leur participation aux programmes postsecondaires.  Le programme Passeport pour ma réussite fournit du support aux jeunes afin de s'assurer que les jeunes restent à l'école et poursuivent leur étude.

Le programme a tout d'abord été créé en 2001 et mis en place à Regent Park (Toronto) par le Centre de santé communautaire de Regent Park. Le programme fut un succès et il est actuellement implanté dans 10 autres sites de réplication (trois sites à Toronto, un à Kitchener, un à Ottawa, un à Hamilton, un à Kingston, un à Montréal, un à Winnipeg et un à Halifax).

Les principaux objectifs du programme Passeport pour ma réussite sont d'aider les jeunes des milieux défavorisés à:

De façon globale, le programme cherche également à :

Méthodologie

Le programme est structuré autour de quatre formes de soutien : scolaire, social, financier et consultation. Le programme utilise une approche communautaire holistique afin de s'assurer que les quatre formes de soutien soient fournies aux jeunes de façon intégrée, non de façon isolée. Cette approche accroît les chances pour les jeunes de terminer leur étude secondaire et d'accéder à une éducation postsecondaire.

Les quatre formes de soutien se décrivent brièvement comme suit :

Le programme Passeport pour ma réussite permet aussi d'établir des relations avec les parents afin de s'assurer qu'ils jouent un rôle actif dans l'éducation de leur enfant, surtout lorsque la langue et les barrières culturelles constituent un problème.

Renseignements additionnels

Évaluation

La situation actuelle des jeunes de Regent Park a été comparée avec celle d'avant septembre 2001, date d'implantation du programme dans la communauté. Les résultats qui en découlent ont permis de démontrer que le programme a : 

Selon une analyse coût-bénéfice effectuée par le groupe The Boston Consulting, le programme Passeport pour ma réussite s'est avéré moins coûteux et plus rentable que la plupart des autres programmes offerts aux élèves défavorisés. Ultimement, ceci se traduit en économies au niveau des soins de santé, des services correctionnels et d'assistance sociale. À cet effet, les conclusions de cette étude sont les suivantes :

Cette étude a aussi permis de noter que le taux de naissance chez les adolescentes du secteur a chuté de 75 % au cours de la durée du programme et les taux de crimes contre la propriété et de crimes violents dans le secteur de Regent Park et des collectivités adjacentes. Bien que ces changements ne puissent pas être directement attribués au programme, on sait également que le crime et les taux de grossesse d'adolescent diminuent avec une réduction efficace de la pauvreté.

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme:

Dianne Bascombe
Vice-présidente des programmes
Pathways to Education Canada
6 Adelaide St. East, Suite 800
Toronto Ontario, Canada, M5C 1H6
Téléphone: 416-646-0123, poste 301
Courriel : dbascombe@pathwayscanada.ca
Site Web: http://www.pathwaystoeducation.ca/home.html

Références

Pathways to Education Canada. Annual Report 2007-2008. Disponible à : http://www.pathwaystoeducation.ca/home.html.

Pathways to Education Canada. Fact Sheet. Disponible à :
http://www.pathwaystoeducation.ca/home.html.

Pathways to Education Canada. How the Replication of the Pathways to Education Program Works? Disponible à : http://www.pathwaystoeducation.ca/home.html.

Reconnecting Youth

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Le programme Reconnecting Youth (RY) cible les adolescents de 14 à 19 ans qui présentent des facteurs de risque tels la consommation de drogue, la colère et l'agressivité, la dépression et les comportements suicidaires, associés à une possibilité de décrochage scolaire.

Le programme RY est un programme scientifique de prévention qui s'adresse aux élèves du niveau secondaire et qui vise à réduire le décrochage scolaire, la consommation de drogue, la violence et les comportements menant à la dépression ou à un risque de suicide. Les interventions du programme RY se font en milieu scolaire, au moyen de formation sur les compétences, et visent les jeunes affichant de multiples problèmes comportementaux qui entraînent des risques de décrochage. Le programme s'appuie sur la théorie selon laquelle, souvent, les jeunes qui présentent un risque de décrochage scolaire consomment de la drogue, ont des problèmes de colère, sont dépressifs ou ont des comportements suicidaires. Le programme met à contribution des groupes de pairs, des enseignants et d'autres membres du personnel de l'école ainsi que des parents, qui travaillent ensemble à améliorer le rendement scolaire et à réduire les facteurs de risque qui conduisent au décrochage scolaire.

Le programme Reconnecting Youth vise les objectifs suivants :

Le programme RY a déjà démontré son efficacité. Les résultats suivants ont été constatés chez les jeunes qui ont participé au programme :

Réduction des comportements suicidaires et des troubles émotionnels

Augmentation de la réussite scolaire

Réduction de la consommation de drogue

Développement des capacités sur le plan personnel et accroissement du soutien social

Méthodologie

Les élèves à risque sont invités, facultativement, à participer au programme RY par la personne qui dispense le programme, au moyen d'une invitation personnelle, après avoir été ciblés en fonction des critères suivants :

La classe du programme RY

Dans le programme RY, la classe est constituée de 10 à 12 élèves qui se rencontrent quotidiennement, ou selon un horaire établi, durant tout un semestre. Le programme compte 75 leçons. La classe est incluse au programme du niveau secondaire et les élèves obtiennent des crédits pour leur participation. La classe est dirigée par un enseignant qui excelle dans les interventions auprès des jeunes à risque et qui a suivi la formation sur le programme RY, ceci pour faire en sorte de bien respecter la mise en œuvre du programme. Les activités en classe mettent l'accent sur le développement des compétences et elles sont réalisées avec le soutien d'adultes et de pairs.

Le contenu du programme

Le programme RY est composé de cinq modules :

  1. Introduction;
  2. Amélioration de l'estime de soi;
  3. Prise de décision;
  4. Maîtrise de soi;
  5. Communication interpersonnelle.

Le module d'introduction dure environ dix jours, au cours desquels les élèves évaluent leur comportement, établissent leurs objectifs à atteindre dans le programme et commencent à travailler pour les atteindre. Les quatre autres modules portent sur les aptitudes à la vie quotidienne (amélioration de l'estime de soi, prise de décision, maîtrise de soi et communication interpersonnelle). Chacun de ces modules dure environ un mois.

Le contenu du programme est renforcé par l'encouragement à établir des liens avec l'école, la participation des parents et la planification d'interventions scolaires en cas de crise.

Renseignements additionnels

Évaluation

Lorsque comparé à un groupe contrôle (c'est-à-dire à des étudiants qui présentent les mêmes critères d'un décrochage scolaire potentiel, – par exemple, retard dans l'accumulation des crédits pour le niveau scolaire, absentéisme élevé, décrochages antérieurs, etc. – qui ont complété le même questionnaire pour la même période de temps que les participants du programme au cours de plus de 2 sessions), les étudiants du programme RY montrent des améliorations significatives :

Ces constatations appuient le modèle théorique du programme RY. Elles semblent aussi indiquer que le succès du programme repose, d'une part, sur le soutien qui est offert par la personne qui dispense le programme et par les pairs, et d'autre part, sur la formation sur les compétences. Le soutien de la personne qui dispense le programme RY est essentiel. La formation sur les compétences se déroule dans un environnement où le soutien par les pairs fait l'objet d'une grande attention, compte tenu du fait que plus il y a de soutien social et de formation sur les compétences, plus on atteint les objectifs du programme.

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

Reconnecting Youth ™ Inc.
P.O. Box 20343
Seattle, WA 98102
Téléphone : 425-861-1177
Télécopieur : 888-352-2819
Courriel : merridy@reconnectingyouth.com
Site Web : www.reconnectingyouth.com/

Références

Reconnecting Youth Inc. Reconnecting Youth. Disponible à : http://www.reconnectingyouth.com/RY/.

SAMHSA's National Registry of Evidence-Based Programs and Practices. The National Registry of Evidence-based Programs and Practices. Reconnecting Youth. Disponible à : http://nrepp.samhsa.gov/ViewIntervention.aspx?id=96.

The Fourth R

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Jeunes de la 8e à la 12e année

The Fourth R est un programme basé en milieu scolaire qui réunit les élèves, les enseignants, les parents et la collectivité dans un programme exhaustif de prévention de la violence. Il cible tous les adolescents afin d'éviter d'étiqueter certains jeunes comme étant à risque.

Les objectifs du programme The Fourth R sont les suivants :

Méthodologie

Le programme The Fourth R compte 21 leçons données en classe, divisées en trois unités distinctes. Ces leçons respectent les normes du ministère de l'Éducation de l'Ontario en ce qui a trait à l'éducation sur la santé des élèves de 8e et de 9e année ainsi que pour les élèves de la 9e à la 12e année qui suivent des cours d'anglais. Le programme pour la 7e année sera lancé en septembre 2010.

Les trois unités sont les suivantes : violence et intimidation, comportement sexuel à risque et consommation de drogues et d'alcool.

Les modules du programme en anglais abordent les sujets suivants : la violence et l'intimidation, les comportements sexuels à risque, les gangs, la toxicomanie et les répercussions de la violence dans les médias. Les activités des programmes en anglais pour les élèves de 9e et de 12e année sont axées sur un club de lecture comportant sept leçons qui intègrent des façons de perfectionner des capacités de lecture et d'écriture essentielles au développement du caractère et des aptitudes essentielles à la pensée critique. Le programme en anglais pour la 10e année est un module d'écriture de nouvelles comportant 30 leçons. Le programme pour la 11e année comporte 24 leçons et porte sur la littérature non romanesque. Ces modules sont conçus à l'aide de stratégies d'enseignement novatrices et comprennent les activités et les rubriques nécessaires à leur mise en œuvre. Tout le matériel du cours en anglais est conçu de façon à soutenir des étudiants possédant diverses compétences en lecture et comprend une variété d'exercices et d'activités de suivi qui permettent à l'enseignant d'adapter la formation en fonction du niveau des étudiants et de répondre à leurs attentes en matière de rendement.

Il y a trois autres composantes importantes qui ne font pas partie des leçons en classe. Le programme The Fourth R fait participer l'école, les parents et la collectivité à la mise en œuvre du programme.

Renseignements additionnels

Évaluation

Une évaluation randomisée de cinq ans avec groupe contrôle vient d'être terminée (2004-2009) afin de déterminer si le curriculum enseigné aux étudiants de 9e année dans les classes en santé permettait de réduire la violence physique dans les relations amoureuses deux ans et demi plus tard. Les résultats ont révélé que :

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

CAMH Centre for Prevention Science
100 - 100 Collip Circle
London, Ontario, Canada, N6G 4X8
Téléphone : 519-858-5154
Télécopieur : 519-858-5149
Courriel : thefourthr@uwo.ca
Site Web : http://www.preventionsciencecluster.org/ (en Anglais seulement)

Références

Canadian Prevention Science Cluster. The Fourth Initiative as a Cluster Prototype. Disponible à : http://youthrelationships.org/about_fourth_r.html (en Anglais seulement).

Saskatchewan Department of Education. The Fourth R:A Relationship Based Violence and Risk Reduction Program for Secondary Schools. Disponible à : http://www.education.gov.sk.ca/adx/aspx/adxGetMedia.aspx?DocID=2890,88,Documents&MediaID=6490&Filename=Fourth+R.pdf.

Programmes de prévention de la criminalité juvénile associée aux gangs 

Breaking the Cycle

Catégorie de programme : Programme novateur

Population cible: Jeunes à risque de participer à des activités des gangs âgés de 15 à 26 ans

De plus, les jeunes qui participent à ce programme doivent :

Le programme Breaking the Cycle Youth Gang Exit and Ambassador Leadership (BTC) est administré par ICF - l'Institut canadien de formation. Le BTC est une stratégie complète qui vise les gangs de jeunes et qui visent à réduire les facteurs de risque chez les jeunes susceptibles d'entrer dans un gang ou qui en sont déjà membres.

Les principaux objectifs de BTC sont de :

Méthodologie

Les éléments clés de ce programme sont les suivants :

Renseignements additionnels

Évaluation

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme:

Institut canadien de formation
John Sawdon, Directeur exécutif
50 Euston Ave
Toronto, Ontario, Canada, M4J 3N3
Téléphone : 416-778-7056
Télécopieur : 416-778-8103
Site Web : www.cantraining.org
Courriel : jsawdon@cantraining.org

Breaking the Cycle, Ambassador Leadership Project

Gary Newman, directeur du projet
1790 Albion Road, Suite 101
Rexdale, Ontario, Canada, M9V 4J8
Téléphone : 416-745-1829/742-7588
Télécopieur : 416-742-4240
Courriel : gnewman@cantraining.org

Site Scarborough
2250 Midland Avenue
Scarborough, Ontario, Canada, M1P 4R9
Téléphone : 416-293-1287
Télécopieur : 416-293-5819

Références

Evans, Donald G. et John Sawdon. nd. The Development of a Gang. Exit Strategy : The Youth Ambassador's Leadership and Employment Project. Disponible à: http://www.cantraining.org/BTC/docs/Sawdon%20Evans%20CT%20Article.pdf.

Hall, Steve et John Sawdon. 2004. Report to Human Resources Skills Development Canada on The Breaking the Cycle : Youth Gang Exit and Youth Ambassador Leadership Employment Preparation Project; for July 1, 2003 through to June 30, 2004. CTI Canadian Training Institute, Institut Canadien de Formation Inc.

Sécurité publique Canada. 2009. Le programme Breaking the Cycle Youth Gang Exit and Ambassador Leadership. Centre national de prévention du crime, Ottawa. Disponible à : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/brkng-ccl/index-fra.aspx.

Chicago Ceasefire

Catégorie de programme : Programme prometteur

Population cible : Jeunes à risque élevé âgés de 16 à 25 ans

Le programme Chicago CeaseFire est une initiative du Chicago Project for Violence Prevention. Il s'agit d'un programme de prévention de la violence réalisé en collaboration avec la collectivité, la ville, l'État et les partenaires fédéraux, dont l'objectif est de réduire l'incidence des crimes violents à Chicago. Le programme vise précisément à réduire le nombre de fusillades et de meurtres à Chicago.

Les deux principaux objectifs du programme Chicago CeaseFire sont les suivants :

Pour être choisi dans le cadre de ce programme, le jeune est évalué en fonction d'une liste de critères d'admissibilité. Le jeune doit respecter au moins quatre critères. En général, le programme se concentre sur les jeunes de 16 à 25 ans qui ont déjà été arrêtés. En outre, ces jeunes ont tendance à être membres de gangs, à avoir été en prison, à avoir été victimes d'une fusillade ou à avoir participé à la vente de drogue dans la rue.

Méthodologie

Le programme Chicago CeaseFire comporte les cinq volets principaux suivants : mobilisation communautaire, liaison avec les jeunes, sensibilisation du public, participation de chefs confessionnels et participation du système de justice pénale.

Renseignements additionnels

Évaluation

L'évaluation du programme Chicago CeaseFire par le département de Justice des États-Unis incluait trois types de méthodologie afin d'évaluer les impacts du programme en termes de coups de feu et de meurtres : analyse des séries chronologiques, mapping des points chauds, et l'analyse des réseaux.

L'analyse des séries chronologique a été utilisée afin de faire des comparaisons pré et post programme dans sept sites où avaient été implantés le programme Chicago CeaseFire comparativement à des sites n'ayant pas reçu le programme durant la même période de temps. . Les sept sites étaient Auburn Gresham, Englewood, Logan Square, Rogers Park, Southwest, West Garfield Park, et West Humboldt Park. Le temps moyen de la période après le programme était de 59,3 mois, allant de 33 à 79 mois. Les résultats de l'évaluation étaient partagés, mais positifs :

Pour obtenir de l'information sur la mise en œuvre du programme :

CeaseFire
1603 W. Taylor St., MC 923
Chicago, IL 60612
Téléphone : 312-996-8775
Télécopieur : 312-355-0207
Courriel : info@ceasefirechicago.org
Site Web : http://ceasefirechicago.org/

Références

Chicago Project For Violence Prevention. Ceasefire: The Campaign to STOP the Shooting. Disponible à : http://ceasefirechicago.org/.

Find Youth Info. Chicago Ceasefire. Disponible à :   http://www.findyouthinfo.gov/programdetails.aspx?pid=835.

Skogan, Wesley G. et al. 2008. Evaluation of CeaseFire – Chicago. Washington, D.C.: National Institute of Justice, Office of Justice Programs. Disponible à :  http://www.northwestern.edu/ipr/publications/ceasefire_papers/executivesummary.pdf.

Programme Weed and Seed

Catégorie de programme : Programme novateur

Population cible : Quartiers où le taux de criminalité est élevé, notamment les activités de gangs, les crimes violents et les crimes liés à la drogue.

Weed and Seed est une stratégie communautaire de prévention qui combine l'application de la loi à la mobilisation communautaire et à la prévention du crime. Cette stratégie vise à favoriser la création de relations parmi les membres de la collectivité tout en « extirpant » les criminels qui sont responsables des problèmes de toxicomanie et des crimes violents dans le quartier. Entre-temps, la stratégie Weed and Seed encourage la prévention, le traitement et l'intervention afin de prévenir un retour de la criminalité dans le secteur.

Weed and Seed a plusieurs objectifs, dont les suivants :

Méthodologie

Weed and Seedutilise deux grandes approches : « l'extirpation » des criminels du quartier (weeding out) et la mise en place de services dans le secteur (seeding), notamment des programmes de traitement, des initiatives de prévention et des programmes de restauration.

Les quatre composantes de base de la stratégie Weed and Seed sont les suivantes : application de la loi; services de police communautaire; prévention, intervention et traitement; et restauration du quartier.

Renseignements additionnels

Avant de mettre en œuvre la stratégie Weed and Seed, plusieurs étapes préparatoires doivent être réalisées. Voici les six étapes de planification de base prévues dans l'élaboration de la stratégie Weed and Seed :

Étapes à suivre pour obtenir la reconnaissance officielle : 

  1. Former et réunir un comité directeur. Le comité directeur se réunit pour choisir le quartier désigné, effectue une évaluation des besoins de ce quartier, dresse la liste des ressources déjà en place et de celles qui devraient être mises en place, élabore les activités de mise en œuvre et établit le calendrier de mise en œuvre.
  2. Faire une demande de reconnaissance officielle.
  3. Les collectivités qui élaborent la stratégie Weed and Seed en collaboration avec le bureau du procureur des États-Unis peuvent présenter une demande de reconnaissance officielle au CCDO.

Évaluation

Une évaluation nationale de la stratégie Weed and Seed a été effectuée dans huit collectivités aux États-Unis et l'efficacité de ses activités d'extirpation et de mise en place de services varie selon la collectivité. Les résultats de l'évaluation ont permis de conclure ce qui suit :

Pour obtenir de l'information concernant la mise en œuvre du programme :

Weed and Seed Date Center
Jim Zepp, Directeur, formation et assistance technique
777 North Capitol St., NE
Suite 801
Washington, DC 20002
Téléphone : 202-842-9330
Télécopieur : 202-842-9329
Courriel : jzepp@jrsa.org
Site Web : http://www.weedandseed.info/

Community Capacity Development Office (CCDO)
U.S. Department of Justice
810 Seventh Street, NW
Washington, DC 20531
Téléphone : 202-616-1152
Télécopieur : 202-616-1159
Courriel : askccdo@usdoj.gov
Site Web: http://www.ojp.usdoj.gov/ccdo/welcome_flash.html

Références

U.S. Department of Justice. Community Capacity Development Office. Weed and Seed. Disponible à : http://www.ojp.usdoj.gov/ccdo/welcome_flash.html.

U.S. Department of Justice. Community Capacity Development Office. Weed and Seed Data Center. Disponible à: http://www.weedandseed.info/.

U.S. Department of Justice. Office of Justice Programs. 1999. OJJDP Model Programs Guide – National Evaluation of Weed and Seed. Disponible à : http://www.ncjrs.gov/pdffiles1/175685.pdf.


Notes

  1. 1 Pour plus de détails sur cette publication, veuillez consulter le lien internet suivant : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/prmsng-mdl-vlm1/index-fra.aspx
  2. 2 Centre national de prévention du crime. Fiche d'information de mise en œuvre des programmes modèles et prometteurs en prévention du crime. Sécurité publique Canada : Ottawa. Disponible sur le disque compact - Programmes prometteurs et modèles pour prévenir la criminalité - 2e édition.
Date de modification :