Familles à risque : les répercussions du milieu familial sur la délinquance juvénile

PDF (189Ko)

Question de recherche
Numéro 3 - Juillet 2011

Question :

Quels sont les facteurs familiaux qui favorisent la délinquance juvénile ou qui contribuent à la prévenir?

Contexte :

Les familles jouent un rôle essentiel dans le développement des enfants et des jeunes. Des études sur la délinquance juvénile ont montré que le milieu familial pouvait constituer un facteur de risque ou un facteur de protection.

Un facteur de risque est une caractéristique qui, si elle est présente, favorise l'adoption d'un comportement nuisible (p. ex. la délinquance). Les recherches ont montré que plus le nombre de facteurs de risque auxquels sont exposés les jeunes augmente, plus la probabilité que les jeunes se tournent vers la délinquance augmente aussi. De plus, la présence d'un facteur de risque peut favoriser l'existence d'un autre facteur de risque, ce qui en retour augmente la probabilité que les jeunes adoptent un comportement problématique. Les familles qui présentent de multiples facteurs de risque sont considérées comme étant des « familles vulnérables » ou des « familles à risque ». En revanche, un facteur de protection est une caractéristique qui compense les effets négatifs des facteurs de risque et réduit la probabilité de délinquance.

Il est important de pouvoir cerner et comprendre les effets de ces facteurs familiaux de risque et de protection afin d'empêcher les enfants et les jeunes d'adopter des comportements illégaux, nuisibles ou inappropriés.

Méthode :

Un examen de la littérature a été effectué afin de cerner les principaux facteurs familiaux de risque et de protection qui ont été examinés dans le cadre de recherches antérieures au Canada et à l'étranger.

Résultats :

D'après une analyse des rapports de recherche, les facteurs familiaux de risque et de protection varient en fonction de l'âge des jeunes. Ils peuvent généralement être classés dans une des trois catégories générales suivantes :

1. Facteurs liés à la dynamique familiale et au fonctionnement de la famille

Facteurs de risque de cette catégorie :

Facteurs de protection de cette catégorie :

2. Facteurs liés aux caractéristiques familiales

Facteurs de risque de cette catégorie :

Facteurs de protection de cette catégorie :

Facteurs liés au quartier ou au lieu de résidence

Facteurs de risque de cette catégorie :

Facteurs de protection de cette catégorie :

Répercussions :

Le fait de comprendre les facteurs familiaux de risque et de protection qui influencent les comportements délinquants peut aider à concevoir des programmes de prévention du crime plus efficaces à l'intention des familles vulnérables. Actuellement, trois catégories d'interventions en milieu familial sont prometteuses pour ce qui est des stratégies de prévention du crime : la formation des parents, la thérapie familiale et l'approche intégrée comprenant des programmes auxquels participent plusieurs partenaires clés (p. ex. intervenants dans les domaines des services de santé et des services sociaux, de l'éducation, de la justice, de la toxicomanie, de la santé mentale). Des recherches ont démontré qu'en ciblant les facteurs de risque en milieu familial ou en renforçant les facteurs de protection, ces programmes peuvent réduire le nombre de cas de délinquance juvénile.

Source :

SAVIGNAC, Julie. Familles, jeunes et délinquance : portrait des connaissances et programmes de prévention de la délinquance juvénile en milieu familial (Rapport de recherche 2009-01), Ottawa, Centre national de prévention du crime, Sécurité publique Canada, 2009.

Pour plus de renseignements :

Lucie Léonard
Centre national de prévention du crime
Sécurité publique Canada
269, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario) K1A 0P8
Téléphone : 613-957-6362
Télécopieur : 613-941-9013
Courriel : Lucie.Leonard@ps-sp.gc.ca

Date de modification :