La vie difficile de Tyler - Sommaire de recherche

Des interventions ciblées peuvent éviter des coûts directs allant jusqu'à 1,2 M$ dans la vie d'un adolescent délinquant typique.

PDF (223 Kb)

Contexte

Des études révèlent que la majorité des Canadiens ont eu certains comportements délinquants pendant l'adolescence. La majorité des gens finissent par maîtriser ces comportements et deviennent des membres responsables et productifs de la société. Cependant, une petite portion de la population continue à commettre des infractions à l'âge adulte.

La recherche nous apprend que certaines caractéristiques augmentent la probabilité qu'une personne adopte un mode de vie criminel. Ces caractéristiques sont appelées des facteurs de risque. Les chercheurs ont cerné un certain nombre de facteurs de risque dont il a été prouvé qu'ils permettaient de prédire la délinquance future, par exemple des problèmes de comportement et des conflits familiaux tôt dans la vie (Piquero, Hawkins et Kazemian, 2012).

Ce ne sont pas toutes les personnes qui sont exposées à ces facteurs qui adoptent un mode de vie criminel. Cependant, plus une personne présente de facteurs de risque, plus la probabilité est grande qu'elle bascule dans une vie de criminalité. Heureusement, le fait d'avoir déterminé les facteurs de risque associés à la délinquance nous permet d'élaborer et de cibler des interventions efficaces, afin de réduire le risque global qu'une personne s'engage dans la voie de la criminalité.

Méthode

Pour illustrer l'influence combinée des facteurs de risque sur la trajectoire de la délinquance, on a rédigé le récit fictif d'un jeune homme nommé Tyler. Le récit dépeint des personnages et des événements purement fictifs, servant d'exemple pour illustrer le parcours d'un adolescent délinquant canadien typique. Les expériences de Tyler servent à souligner les facteurs de risque les plus fréquents chez les jeunes Canadiens qui s'engagent dans la voie de la criminalité, les coûts élevés associés à la récidive, de même que les moyens d'éviter ces coûts à l'aide des interventions appropriées. Le parcours de vie de Tyler représente un des nombreux dénouements possibles fréquemment observés chez les adolescents délinquants.

Les coûts associés aux comportements de Tyler proviennent de différentes études d'établissement des coûts menées au Canada, aux États‑Unis et en Australie. On a attribué aux événements un coût moyen et calculé la somme pour obtenir un total général des coûts de la criminalité. Les coûts associés au mode de vie criminel de Tyler varient de la comparution d'un policier (coût approximatif de 239 $ CA) à une peine d'emprisonnement de cinq ans dans une prison fédérale (coût total de plus de 550 000 $ CA). Tous les coûts mentionnés sont calculés en dollars courants de 2015, sauf dans le cas des études australiennes, où seules les données ajustées selon l'inflation de 2014 étaient disponibles au moment de la publication. Les estimations des coûts examinées dans le récit de Tyler tiennent uniquement compte des coûts tangibles (directs) de la criminalité, ce qui comprend la justice pénale, les soins de santé et les services sociaux. Faute de données disponibles, les estimations ne tiennent pas compte des coûts intangibles (indirects) liés aux souffrances et douleurs, à la diminution de la qualité de vie et à la détresse psychologique.

Éprouvant des difficultés à la maison, à l'école et dans les situations sociales, Tyler aura passé plus de 10 ans de sa vie sous garde à l'âge de 30 ans. Au total, les coûts directs de ses crimes s'élèvent à 1,4 million (M) de dollars.

Tyler aurait pu bénéficier d'une intervention ciblée fondée sur des données probantes à plusieurs moments de sa vie. Le récit mentionne trois interventions possibles illustrant les économies qui auraient pu être réalisées si l'on avait investi dans la prévention du crime à des moments critiques de la jeunesse de Tyler. Ces interventions sont le programme Stop Now and Plan (SNAPMD), qui aurait permis d'économiser un total de 1,2 M$ si Tyler en avait bénéficié à l'âge de 10 ans; le Youth Inclusion Program (YIP), qui aurait permis d'économiser un total de 1,1 M$ si Tyler en avait bénéficié à l'âge de 14 ans, et le programme de thérapie multisystémique (TMS), qui aurait permis d'économiser un total de 0,9 M$.

Répercussions

Le fait d'intervenir tôt et fréquemment dans la vie d'un jeune défavorisé ou à risque perturbe considérablement sa trajectoire criminelle et s'avère être un bon investissement à long terme. C'est particulièrement vrai dans le cas de Tyler, dont les coûts de la criminalité sont sans doute sous-estimés parce qu'ils ne tiennent compte que du véritable impact sur la société.

Source

Secteur de la sécurité communautaire et de la réduction du crime, Division de la recherche. (2016). La vie difficile de Tyler. Ottawa (Ontario) : Sécurité publique Canada.

Sources additionnelles

Piquero, A. R., Hawkins, J. D. et Kazemian, L. (2012). Criminal Career Patterns. Dans R. Loeber et D. P. Farrington (dir.), From Juvenile Delinquency to Adult Crime: Criminal Careers, Justice Policy, and Prevention (p. 14‑46). New York : Oxford ‘University Press'.

Pour obtenir davantage de renseignements sur la recherche effectuée au Secteur de la sécurité communautaire et de la réduction du crime de Sécurité publique Canada, pour obtenir une copie du rapport de recherche complet, ou pour être inscrit à notre liste de distribution, veuillez communiquer avec :
Division de la recherche, Sécurité publique Canada
340, avenue Laurier Ouest
Ottawa (Ontario)  K1A 0P8
PS.CSCCBResearch-RechercheSSCRC.SP@canada.ca

Les sommaires de recherche sont produits pour le Secteur de la sécurité communautaire et de la réduction du crime, Sécurité publique Canada. Les opinions exprimées dans le présent sommaire sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement celles de Sécurité publique Canada.

Description de l'image

Ce graphique illustre les coûts croissants associés à la trajectoire criminelle de Tyler, répartis par groupe d'âge. Tyler est un personnage fictif inspiré du jeune récidiviste canadien typique. L'histoire de Tyler vise à illustrer les facteurs de risque associés à une carrière criminelle, les coûts cumulatifs de la récidive, et la façon dont ces coûts peuvent être évités si les bonnes interventions efficaces sont réalisées.

Si aucune intervention n'était réalisée, les coûts cumulatifs de la trajectoire criminelle de Tyler totaliseraient :
De 0 à 2 ans = 20 405,43 $
De 3 à 5 ans = 87 697,28 $
De 6 à 10 ans = 199 069,52 $
De 11 à 14 ans = 261 252,67 $
De 15 à 17 ans = 510 997,38 $
De 18 à 30 ans = 1 403 476,17 $

Si une intervention SNAP était réalisée à l'âge de 10 ans, les coûts cumulatifs de la trajectoire criminelle de Tyler totaliseraient :
De 0 à 2 ans = 20 405,43 $
De 3 à 5 ans = 87 697,28 $
De 6 à 10 ans = 199 069,52 $
De 11 à 14 ans = 205 769,52 $
De 15 à 17 ans = 205 769,52 $
De 18 à 30 ans = 205 769,52 $

Par conséquent, dans le cas de Tyler, une intervention SNAP efficace pourrait épargner 1,20 million de dollars à la société. Le programme SNAP coûte en moyenne 6 700 $ par participant.

Si une intervention YIP était réalisée à l'âge de 14 ans, les coûts cumulatifs de la trajectoire criminelle de Tyler totaliseraient :
De 0 à 2 ans = 20 405,43 $
De 3 à 5 ans = 87 697,28 $
De 6 à 10 ans = 199 069,52 $
De 11 à 14 ans = 261 252,67 $
De 15 à 17 ans = 269 737,67 $
De 18 à 30 ans = 269 737,67 $

Par conséquent, dans le cas de Tyler, une intervention YIP efficace pourrait épargner 1,13 million de dollars à la société. Le programme YIP coûte en moyenne 8 485 $ par participant.

Si une intervention de TMS était réalisée à l'âge de 17 ans, les coûts cumulatifs de la trajectoire criminelle de Tyler totaliseraient :
De 0 à 2 ans = 20 405,43 $
De 3 à 5 ans = 87 697,28 $
De 6 à 10 ans = 199 069,52 $
De 11 à 14 ans = 261 252,67 $
De 15 à 17 ans = 510 997,37 $
De 18 à 30 ans = 515 740,38 $

Par conséquent, dans le cas de Tyler, une intervention de TMS efficace pourrait épargner 0,89 million de dollars à la société. Le programme de TMS coûte en moyenne 4 743 $ par participant.

Date de modification :