Mineur(e)s exploité(e)s sexuellement

Aperçu

Groupe d'âge : Adolescence (12-17); Jeune adulte (18-24)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Autochtones ; Minorité visible/Groupe ethnique; Sans-abri et/ou en fugue; Travailleurs du sexe

Sujet : Prostitution, commerce du sexe et/ou exploitation sexuelle

Milieu : Zone urbaine; Installation communautaire; Installation des services sociaux

Location : Québec

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : En cours

Continuum d'intervention : Prévention du crime tertiaire

Brève description

Le programme Mineur(e)s exploité(e)s sexuellement : Soutien et intégration socioprofessionnelle est une initiative qui vise à faciliter la réinsertion sociale des prostitués à Montréal. Il assure des services (éducation, employabilité, traitement de la toxicomanie, santé mentale, etc.) de manière coordonnée le long d’un continuum intégré, surtout durant la période critique que constitue la transition de l’adolescence à l’âge adulte, afin d’aider les jeunes à cesser les actes sexuels qui les mettent en danger et qui freinent leur développement positif.

Le programme est centré sur la thérapie cognitivo-comportementale; le counseling et le travail social; et la référence vers des services.

Objectifs

Les objectifs principaux du programme Mineur(e)s exploité(e)s sexuellement sont les suivants:

  • accroître la sécurité et le sentiment de sécurité des jeunes dans le milieu de la prostitution;
  • offrir aux jeunes dans le milieu de la prostitution des occasions prosociales (emploi et éducation);
  • réduire les activités de prostitution ou y mettre fin, et favoriser la réinsertion sociale réussie des participants dans une vie socioprofessionnelle.

Clientèle

La clientèle appropriée pour le programme Mineur(e)s exploité(e)s sexuellement sont les jeunes (de tout milieu ethnoculturel) qui se livrent à la prostitution à Montréal. La majorité des clients sont des filles de 14 à 17 ans qui s’enfuient de chez elles et vivent dans des centres jeunesse.

Les références vers le programme sont effectuées par les organisations partenaires de la communauté.

Composantes clés

Les composantes du programme Mineur(e)s exploité(e)s sexuellement sont les suivantes:

  • activités cliniques (en groupes) : les participants reçoivent des interventions (cognitivo-comportementales, développementales) qui les aideront à apprendre et à acquérir de nouvelles attitudes et de nouveaux comportements. Ces activités aideront les jeunes à atteindre les objectifs énoncés dans un plan d’intervention établi dont le but est de leur permettre de quitter leur situation compromettante;
  • suivi psychosocial personnalisé : le suivi psychosocial du participant repose entièrement sur ses besoins, puisque les services (traitement des dépendances, santé mentale, aide à l’emploi, éducation, etc.) offerts aux jeunes par les partenaires du programme visent à leur servir de filet de sécurité. Les agents de liaison du programme peuvent aider les participants à cerner leurs besoins et établir la priorité des interventions;
  • interventions particulières pour les adolescents en fugue : de nombreux clients du programme Mineur(e)s exploité(e)s sexuellement ont des antécédents chroniques de fugue qui contribuent à les exposer à la prostitution. Le programme veille à ce que les jeunes qui sont en fugue (ou qui tentent de fuguer) ne soient pas stigmatisés ou ignorés, et à ce que la méthode d’intervention soit personnalisée et adaptée à leurs besoins;
  • réponse aux besoins urgents : les organismes partenaires sont en mesure d’offrir des services à ceux qui ont des besoins urgents (vêtements, refuge, nourriture, produits d’hygiène, etc.).

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : les organisations qui mettent en œuvre le programme doivent disposer des outils, des ressources et de l’expertise nécessaires pour aider les jeunes qui quittent le milieu de la prostitution. Elles doivent aussi être capables de gérer des projets financiers à long terme.
  • Partenariats : aux fins de la mise en œuvre réussie du programme, il est important d’établir des partenariats avec des centres jeunesse, des organisations ou des centres faisant la promotion des pratiques sexuelles sans risque, des organismes d’application de la loi et d’autres organisations communautaires qui peuvent aider à répondre aux besoins des participants.
  • Formation et assistance technique : une formation en classe devrait être donnée au personnel de l’organisation responsable de la mise en œuvre (cliniciens et membres du personnel). Une formation concernant l’utilisation de la feuille de données sur l’évaluation du risque et des autres outils du programme est également de mise.
  • Outils d'évaluation des risques : avant la participation au programme, il faut remplir une feuille de données en y indiquant les facteurs de risque et de protection que présente le participant potentiel. Un comité au sein de l’organisation décidera si le jeune devrait participer au programme en fonction des renseignements fournis sur la feuille de données. Un éventail d’autres outils est également utilisé pour suivre la progression du jeune dans le programme (voir Documents & ressources).
  • Documents et ressources : un outil servant à aider les jeunes à se protéger contre l’exploitation sexuelle, Le silence de Cendrillon, devrait être utilisé dans le cadre du programme. Parmi les outils d’évaluation employés pour aider les participants au programme, on retrouve la Change Assessment Scale de l’Université du Rhode Island (URICA), le Massachussetts Youth Screening Instrument (MAYSI-2) et le Multidimensional Inventory of Development, Sex and Agression (MIDSA).

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

La Stratégie nationale pour la prévention du crime de Sécurité publique Canada a versé un financement au Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire (CJM-IU) pour mettre en œuvre le programme Mineur(e)s exploité(e)s sexuellement de 2017 à 2022 à Montréal, au Québec.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Une partie du financement de Sécurité publique Canada est réservée à l’embauche d’un évaluateur externe pour mener une évaluation des résultats du programme Mineur(e)s exploité(e)s sexuellement. Cette évaluation est actuellement en cours, mais les résultats ne sont pas disponibles pour l’instant.

Information sur les coûts

Aucune information disponible.

Références

Aucune référence canadienne disponible en ce moment.

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Centre jeunesse de Montréal – Institut universitaire
4675, rue Bélanger Montréal Québec  H1T 1C2
Téléphone: 514-593-3979
Courriel: S.O.
Site Web: http://www.centrejeunessedemontreal.qc.ca/


Date d'inscription - 2018-02-27

Date de modification :