Youth Leadership and Resilience Program

Brève description

Les jeunes de la réserve des Blood vivent dans une communauté aux prises avec certaines difficultés comme la pauvreté, les drogues, l’alcoolisme et la violence. Il peut s’agir là d’enjeux multigénérationnels qui rendent certains jeunes hautement vulnérables à la criminalité. Or, la communauté compte également de nombreux bons modèles et aînés bienveillants. Le programme Youth Leadership and Resilience (YLR) prend appui sur ces forces pour améliorer la vie des jeunes en faisant participer les jeunes à risque à des activités en classe, à des activités d’aventure et à des activités de bénévolat.

Objectifs

Les objectifs principaux du programme YLR sont les suivants :

  • améliorer le rendement scolaire;
  • augmenter le taux d’obtention du diplôme d’études secondaires;
  • accroître l’estime de soi et la conscience de sa propre valeur chez les jeunes;
  • favoriser des relations positives avec les adultes;
  • renforcer l’attachement des jeunes à l’école;
  • accroître la confiance et favoriser la confiance dans l’autorité;
  • renforcer le sentiment d’empathie et de compassion chez les jeunes;
  • créer de l’espoir pour l’avenir;
  • créer un attachement à la famille, à la communauté et aux pairs;
  • accroître la connaissance de l’origine et de l’identité culturelles.

 

Clientèle

La clientèle appropriée du programme sont les jeunes autochtones de 14 à 19 ans qui fréquentent l’école secondaire ou l’école alternative locale, et qui éprouvent ou risquent d’éprouver des problèmes liés à l’attrition scolaire, à la violence, à la criminalité, aux dépendances, à la parentalité à l’adolescence et aux troubles mentaux. Les participants sont admis au programme en neuvième année et y restent pendant le reste de leur scolarité. Entre 2009 et 2014, plus de 300 élèves ont participé au programme.

Composantes clés

Les composantes clés du programme YLR sont les suivantes :

  • bâtir la capacité sur le plan des forces culturelles, de la promotion de l’éducation ainsi que de la santé physique et mentale;
  • organiser des activités telles que des groupes de résilience à l’école (maîtrise des impulsions), l’engagement communautaire (déjeuner de crêpes pour le mieux-être de la tribu des Blood), des activités d’aventure (escalade), des services intégrés de même que le soutien et l’engagement culturels.

 

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : la Croix-Rouge canadienne est un organisme humanitaire sans but lucratif qui s’emploie à mobiliser le pouvoir de l’humanité pour réduire la souffrance des personnes vulnérables partout dans le monde. À l’échelle locale, l’organisme s’attarde beaucoup à la prévention de la violence, principalement dans un contexte autochtone. La Croix-Rouge canadienne est donc un organisme établi qui était pleinement capable de mener le projet à bien.
  • Partenariats : ce programme reposait sur un partenariat entre le centre du mieux-être, le ministère de la Santé, le service des loisirs et des parcs, les services à l’enfance, les services correctionnels communautaires, le service de prévention du crime, le service des communications, l’école secondaire, le conseil scolaire, l’académie alternative, le service de police et le service de la santé mentale de la tribu des Blood.
  • Formation et assistance technique : Information limitée sur ce sujet.
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Le programme a été mis en œuvre dans la réserve de la tribu des Blood, près de Standoff, en Alberta, de mai 2009 à mars 2014.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Aucune information disponible.

Information sur les coûts

On a évalué le rendement social du capital investi en ce qui concerne le programme YLR. Voici les conclusions de cette étude :

  • le ratio du programme est de 1,05:1 sur une période de trois ans, ce qui indique que chaque dollar investi a permis de créer une valeur sociale de 1,05 $;
  • les indicateurs utilisés dans le calcul sont les suivants : séjours dans un refuge pour femmes évités; services de counseling évités; traitement des dépendances évité; incarcération pour vente de drogues ou violence évitée; comparution devant un tribunal de la jeunesse évitée; soutien du revenu évité (adulte célibataire vivant avec des membres de sa famille et adulte célibataire vivant avec un enfant); logements subventionnés évités; et comparution devant un tribunal pour adultes évitée.

 

Références

Alberta Community Crime Prevention Organizations. (2015). Social Return on Investment (SROI) Case Study: Youth Leadership and Resiliency program. Bénéficiaire de financement du gouvernement de l’Alberta dans le cadre du Safe Communities Innovation Fund. Disponible en ligne à : https://open.alberta.ca/publications/safe-communities-innovation-fund-pilot-project-executive-summaries

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

La Société canadienne de la Croix-Rouge

Shirley Diaz

Téléphone : 403-327-7117

Courriel : shirley.diaz@redcross.ca

 


Date d'inscription - 2018-03-15

Date de modification :