Shared Community School Resource Officer

Aperçu

Groupe d'âge : Seconde enfance (7-11); Adolescence (12-17)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Aucune population desservie spécifique

Sujet : Crime contre les biens ; Intimidation/cyberintimidation

Milieu : Zone rurale/éloignée; École

Location : Alberta

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 0

Continuum d'intervention : Prévention du crime primaire; Prévention du crime secondaire

Brève description

En 2009, Delburne, Trochu, et Elnora, trois communautés rurales dans le centre de l’Alberta, se sont réunis pour parrainer le projet School Resource Officer (SRO). Les communautés étaient préoccupées par une augmentation de la consommation de drogues, de l’intimidation, de la cyberintimidation, de la violence, du vandalisme et des comportements risqués ou criminels. Le programme repose sur l’idée qu’une présence policière dans les écoles et les collectivités établira des relations positives entre la Gendarmerie royale du Canada (GRC), les jeunes et les autres membres de la communauté, ce qui permettra d’éviter des problèmes ou de les aborder à un stade précoce.

L’agent du programme partage son temps entre trois écoles dans deux districts scolaires : il passe deux jours par semaine dans les écoles de Trochu et de Delburne (maternelle à douzième année), et un jour par semaine à l’école d’Elnora (maternelle à huitième année). Sa fonction consiste à garantir un « milieu d’apprentissage sécuritaire et bienveillant » en équilibrant la prévention, l’intervention et l’application de la loi, ce qui constitue un rôle proactif. L’agent participe à diverses activités : il se met notamment à la disposition des élèves éprouvant des difficultés, présente des exposés, applique les lois et organise des événements.

Objectifs

Les objectifs principaux du programme Shared Community School Resource Officer sont les suivants :

  • cultiver des relations positives entre la Gendarmerie royale du Canada (GRC), les jeunes et d’autres membres de la communauté;
  • diminuer le nombre d’appels à la police;
  • apporter un soutien à l’égard des problèmes personnels et familiaux;
  • réduire la conduite dangereuse;
  • accroître la sécurité des enfants;
  • réduire l’intimidation;
  • diminuer les dommages matériels.

Clientèle

La clientèle du programme Shared Community School Resource Officer sont les élèves de trois écoles dans trois municipalités (plus de 800 élèves).

Composantes clés

L’agent du programme partage son temps entre trois écoles : il passe deux jours par semaine dans les écoles de Trochu et de Delburne (maternelle à douzième année), et un jour par semaine à l’école d’Elnora (maternelle à huitième année).

Parmi ses activités, mentionnons :

  • présenter des exposés sur des sujets tels que la conduite sécuritaire, l’intimidation, la toxicomanie, la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents, la sécurité à l’Halloween, la sécurité à la ferme et le sextage;
  • passer du temps dans les écoles afin de nouer des relations avec les élèves;
  • servir de groupe de rétroaction et collaborer avec d’autres membres du personnel scolaire afin d’offrir aide et soutien aux élèves qui éprouvent des difficultés personnelles ou familiales;
  • former et appuyer un groupe d’élèves contre l’alcool au volant;
  • organiser des activités de renforcement de l’esprit communautaire, comme un rodéo à bicyclette et des matchs de hockey opposant les élèves aux enseignants;
  • appliquer les lois;
  • mener un exercice de confinement.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : le poste d’agent du programme était géré et dirigé par trois villes voisines par l’intermédiaire de la GRC. Cette capacité collective a fourni la structure de soutien appropriée pour l’épanouissement du programme.
  • Partenariats : il s’agissait d’un partenariat entre la Ville de Trochu et la GRC.
  • Formation et assistance technique : Information limitée sur ce sujet.
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

De mai 2009 à juin, Delburne, Trochu et Elnora, trois communautés rurales du Centre de l’Alberta, ont parrainé ensemble le programme Shared Community School Resource Officer. Ce dernier englobait trois écoles, trois municipalités, deux comtés, deux districts scolaires, un agent de la GRC et plus de 800 élèves.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Aucune information disponible.

Information sur les coûts

On a évalué le rendement social du capital investi en ce qui concerne le programme Shared Community School Resource Officer. Voici les conclusions de cette étude :

  • le ratio montre que sur une période de trois ans, le programme a permis d’économiser 1,19 $ par intervenant pour chaque dollar investi;
  • cette estimation est dérivée des économies réalisées grâce à la réduction de la conduite dangereuse, de l’intimidation, des crimes contre les biens, des problèmes personnels et familiaux ainsi que des appels à la GRC;
  • l’analyse était très conservatrice, puisqu’il est difficile d’estimer le nombre d’accidents de la route ou d’incidents d’intimidation évités. La prévention d’un seul accident de la route mortel augmenterait considérablement le ratio, par exemple. Et, bien évidemment, certains avantages ne peuvent être quantifiés, comme les avantages à long terme d’une relation positive avec la police, que les élèves de l’école élémentaire poursuivront jusqu’à l’adolescence et à l’âge adulte.

Références

Alberta Community Crime Prevention Organizations. (2015). Social Return on Investment (SROI) Case Study: Shared Community School Resource Officer. Bénéficiaire de financement du gouvernement de l’Alberta dans le cadre du Safe Communities Innovation Fund. Disponible en ligne à : https://open.alberta.ca/publications/safe-communities-innovation-fund-pilot-project-executive-summaries

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Town of Trochu
Barry Kletke
Téléphone : 403-442-2172
Courriel : bkletke@xplornet.com


Date d'inscription - 2018-03-12

Date de modification :