High Risk Management Initiative (HRMI)

Aperçu

Groupe d'âge : Adulte (25-64)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Contrevenants adultes; Familles; Victimes de crime

Sujet : Consommation d'alcool et/ou de drogue; Enjeux de criminalité impliquant des troubles de santé mentale ou d'autres troubles de santé ; Récidive ; Violence familiale (domestique)/violence envers les enfants

Milieu : Zone urbaine; Installation des services sociaux

Location : Alberta

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 0

Continuum d'intervention : Prévention du crime tertiaire

Brève description

Le programme High Risk Management Initiative (HRMI) est un projet pilote axé sur la collaboration qui s’occupe des cas de violence familiale à risque extrêmement élevé qui ont de longs antécédents de récidive d’infractions graves. Le programme offre une évaluation approfondie, une surveillance accrue, un accès au traitement et une gestion de cas intensive au délinquant, ainsi que des services de planification approfondie de la sécurité, de contrôle de sécurité et de gestion de cas à la victime.

Au nombre des partenaires du programme HRMI, on retrouve le service de police de Calgary, l’organisme HomeFront, les services à l’enfance et à la famille de la région de Calgary, les services de santé de l’Alberta, le ministère du Procureur général de l’Alberta (bureau des procureurs de la Couronne, services correctionnels communautaires, services de probation), le service fédéral de libération conditionnelle, le centre intégré d’évaluation du risque et de la menace, Alberta Works, le YWCA et le centre de counseling de Calgary. Les stratégies ciblées établies au moyen de la collaboration dans le cadre du programme HRMI accroissent la sécurité des victimes et des enfants, tout en diminuant ou en contenant le niveau de récidive d’infractions graves chez le délinquant.

Objectifs

Les objectifs principaux du programme HRMI sont les suivants :

  • accroître la sécurité et le soutien des victimes dans les cas à risque élevé;
  • renforcer la sécurité et la protection de la communauté;
  • améliorer les interventions stratégiques coordonnées du système de justice auprès des délinquants à risque élevé. Plus précisément, travailler de manière coordonnée avec le service des poursuites et le service de police compétent, afin de gérer le risque que présente le délinquant et de planifier efficacement en fonction de ce risque;
  • améliorer l’intervention dans les cas à risque élevé;
  • réagir plus rapidement à tout manquement à des conditions (mobilisation de l’équipe et mise en œuvre du processus en quelques heures, arrestations sur place);
  • améliorer les procédures de confinement relatives aux délinquants à risque élevé;
  • améliorer la communication et l’échange d’information entre les disciplines en ce qui concerne les délinquants à risque élevé;
  • améliorer la capacité d’intervention dans les situations d’accroissement du risque;
  • assurer une surveillance et réaliser des interventions intensives auprès des clients faisant l’objet d’une surveillance communautaire, et leur apporter un soutien à la réadaptation intensif.

Clientèle

La clientèle appropriée pour le programme HRMI sont les récidivistes à risque élevé auteurs de violence familiale dans les cas où il est déterminé (à l’aide de multiples outils d’évaluation, et à partir de l’expertise de professionnels et à leur discrétion) qu’il existe un risque imminent de blessure ou de préjudice grave pour la victime. La participation est volontaire. L’équipe de gestion du cas travaille avec la victime et le délinquant. Bon nombre de ces délinquants ont des antécédents de mauvais traitements et de négligence pendant l’enfance, de troubles mentaux et de problèmes de toxicomanie. D’où l’importance d’établir des stratégies d’intervention et de prévention précoces auprès des enfants qui sont témoins ou victimes de violence.

Composantes clés

Le « cercle de sécurité » est un nouveau modèle de planification de la sécurité particulièrement populaire auprès des victimes qui ont l’impression que les systèmes n’ont fait qu’empirer leur situation. L’équipe de gestion du cas travaille avec la victime et le délinquant. La durée moyenne d’un cas est de 20 mois. Un maximum de 25 cas actifs est accepté à tout moment donné.

Les composantes du programme HRMI comprennent :

  • une évaluation officielle du risque de violence familiale;
  • la gestion de la toxicomanie;
  • l’évaluation de la santé physique;
  • des rencontres régulières de gestion de cas;
  • une planification intégrée de l’intervention et des contacts réguliers avec les victimes et les délinquants en vue de veiller à la sécurité et au bien-être sociaux.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : le programme devrait avoir une capacité de coordination, d’information et de communication; être capable de se charger de cas exigeant beaucoup de ressources et concernant des délinquants à risque élevé, des comportements violents enracinés et des récidivistes; et être capable de travailler avec une clientèle difficile.
  • Partenariats : collaboration entre le programme HRMI et les partenaires communautaires suivants : services de santé de l’Alberta – dépendances et santé mentale; services de santé de l’Alberta – évaluation médicolégale et soins aux malades externes; Procureur général de l’Alberta – services correctionnels communautaires – service central de probation; Procureur général de l’Alberta – bureau des procureurs de la Couronne; services à l’enfance et à la famille de la région de Calgary; Alberta Works – emploi et soutien du revenu; centre de counseling de Calgary; service de police de Calgary – équipe d’application de la loi et de gestion des récidivistes; service de police de Calgary – unité des conflits familiaux; Service correctionnel du Canada – service fédéral de libération conditionnelle; organisme HomeFront; équipe d’intervention en matière d’application de la loi de l’Alberta – centre intégré d’évaluation du risque et de la menace; YWCA de Calgary – centre Sheriff King; et centre correctionnel de Calgary.
  • Formation et assistance technique : Information limitée sur ce sujet.
  • Outils d'évaluation des risques : évaluation du risque SARA DVDRT (caractéristiques démographiques, niveaux de risque et activités antérieures).
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Le programme HRMI a été mis en œuvre à Calgary, en Alberta, de 2010 à 2014. Le financement provenait du Safe Communities Innovation Fund du gouvernement de l’Alberta.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Aucune information disponible.

Information sur les coûts

On a évalué le rendement social du capital investi en ce qui concerne le programme HRMI. Voici les conclusions de cette étude :

  • le ratio calculé est de 2,34:1, ce qui indique que sur une période de trois ans, on a créé une valeur sociale générale de 2,34 $ pour chaque dollar investi.
  • les valeurs de remplacement représentent à la fois des économies pour les systèmes de services grâce à la réduction de la demande de services ou à la « réaffectation des coûts » (coûts liés au système de justice, coûts liés aux soins de santé, coûts pour l’autorité des services à l’enfance et à la famille), et des coûts personnels réduits pour les participants (coût des souffrances et douleurs découlant des voies de fait). Étant donné l’impossibilité de monétiser de nombreux effets intangibles (sentiment de sécurité accru, efficacité accrue découlant de la collaboration des systèmes) et l’application de différentes réductions (attribution compte tenu de la quantité de changements potentiellement attribuable à d’autres facteurs), la valeur sociale calculée dans le ratio ne représente qu’une partie de la valeur sociale totale créée par l’investissement dans le programme HRMI.

Références

Alberta Community Crime Prevention Organizations. (2015). Social Return on Investment (SROI) Case Study: High Risk Management Initiative (HRMI). Bénéficiaire de financement du gouvernement de l’Alberta dans le cadre du Safe Communities Innovation Fund. Disponible en ligne à : https://open.alberta.ca/publications/safe-communities-innovation-fund-pilot-project-executive-summaries

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

HomeFront
Kevin McNichol
Téléphone : 403-206-2100
Courriel : kevin@homefrontcalgary.com


Date d'inscription - 2018-02-23

Date de modification :