Programme d’intervention l’Allié

Aperçu

Groupe d'âge : Seconde enfance (7-11)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Aucune population desservie spécifique

Sujet : Comportements agressifs/violents; Comportements antisociaux/deviants; Difficultés scolaires

Milieu : Zone rurale/éloignée; Zone urbaine; École

Location : Nouveau-Brunswick; Québec

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 2; En cours

Continuum d'intervention : Prévention du crime secondaire

Brève description

Le programme d’intervention l’Allié est un programme d’intervention multimodal qui s’adresse aux jeunes qui manifestent des problèmes de comportement à l’école et à la maison et qui sont considérés comme des jeunes à risque. Il vise à enrichir le répertoire d’habiletés sociales et de compétences en matière de résolution de problèmes interpersonnels chez ces jeunes.

Pour être bénéfique à long terme, ce type de programme doit mobiliser directement les personnes qui ont le plus d’influence dans la vie des jeunes. Il propose donc une combinaison d’interventions par l’entremise de trois principaux agents de socialisation : la famille, l’école et les pairs. Le programme d’intervention l’Allié permet d’intervenir de façon cohérente et mieux adaptée aux contextes de vie, et de favoriser un sentiment de sécurité chez les jeunes tout en créant une nouvelle forme de solidarité entre les parents et l’école.

Objectifs

Les objectifs principaux du programme d’intervention l’Allié sont les suivants :

  • prévenir l’apparition et l’aggravation des problèmes de comportement chez les enfants à l’école;
  • renforcer le potentiel des jeunes ayant des problèmes de comportement afin de favoriser une meilleure adaptation à l’école (en mettant l’accent sur l’acquisition de compétences cognitives, sociales et comportementales);
  • renforcer le potentiel des parents afin de favoriser une meilleure adaptation de l’enfant à la maison (en améliorant les compétences parentales), ainsi que les liens d’amitié avec les pairs (en prévenant l’affiliation à des pairs déviants).

Clientèle

La clientèle ciblée par le programme d’intervention l’Allié est constituée d’élèves d’écoles primaires âgés de 8 à 12 ans qui manifestent des problèmes de comportement à l’école et à la maison et qui sont considérés comme des jeunes à risque d’inadaptation scolaire et sociale.

Les participants sont sélectionnés à partir d’indicateurs comme l’agressivité, l’opposition, la provocation, les difficultés dans les relations sociales, l’attribution d’intentions hostiles et négatives aux autres, le rejet social par les pairs et l’affiliation à des pairs déviants. Les participants doivent montrer qu’ils possèdent un minimum d’habiletés fonctionnelles leur permettant de tirer profit d’une intervention de groupe.

Composantes clés

Le programme l’Allié prévoit deux volets d’intervention animés par des professionnels du milieu :

  • volet enfant : au cours du premier volet, les enfants aux prises avec des problèmes de comportement et certains camarades de classe qui deviennent alors des pairs aidants participent à un programme de développement des habiletés sociales et des compétences en résolution de problèmes interpersonnels qui s’échelonne sur seize rencontres avec les enfants, lesquelles comprennent une trentaine d’activités axées sur l’apprentissage de comportements sociaux tels que la gestion des émotions et les stratégies de résolution de conflits;
  • volet parent : le second volet prévoit quinze rencontres de deux heures auxquelles participent les parents afin d’améliorer leurs habiletés parentales et éducatives et de favoriser leur collaboration avec le milieu scolaire. Ces rencontres comprennent une trentaine d’activités abordant différents thèmes tels que la gestion des comportements difficiles, la résolution des conflits et la négociation.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : un comité directeur composé de membres du personnel scolaire supervise la mise en œuvre du programme.
  • Partenariats : la participation des parents est essentielle à l’efficacité du programme.
  • Formation et assistance technique : les concepteurs du programme d’intervention l’Allié offrent la formation (en français et en anglais) à tous les intervenants qui font l’acquisition du programme. Les concepteurs fournissent également d’autres services (participation à différents éléments du programme, soutien téléphonique, etc.).
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : une trousse pédagogique est fournie en français et en anglais (matériel didactique, bulletin de nouvelles l’Allié, manuels d’activités, questionnaire d’évaluation du comportement, outil de compilation des résultats, formulaires d’analyse des rencontres).

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

La première phase pilote du programme d’intervention l’Allié s’est déroulée de 2004 à 2006. À cette époque, le programme était en activité dans six écoles primaires de la région de Montréal (voir l’étude #1).

Pour la période de 2008 à 2019, la Stratégie nationale pour la prévention du crime de Sécurité publique Canada soutient deux organismes qui mettent en œuvre le programme d’intervention l’Allié.

Les programmes sont classés en ordre alphabétique :

  • en partenariat sur la route du programme l’Allié (Centre de prévention de la violence de Kent) (Nouveau-Brunswick) (2014-2019) (évaluation des processus et des résultats en cours; voir l’étude #3)
  • l’Allié : Une approche multimodale pour remédier aux difficultés de comportement et prévenir la violence en milieu scolaire (Faculté des sciences de l’éducation,  l’Université de Montréal) (Québec) (2008-2010)  (évaluation des processus et des résultats complétée; voir l’étude #2)

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Étude 1

Desbiens et ses collaborateurs ont procédé à une évaluation des résultats du programme d’intervention l’Allié pour la période de 2004 à 2006. Un modèle de recherche quasi expérimental a été utilisé pour analyser les effets du programme sur les participants d’un groupe expérimental (n total = 188), d’un groupe normatif (n = 168) et d’un groupe témoin (n = 171) provenant de huit écoles primaires de la région de Montréal.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit : 

  • au terme des deux années de mise en œuvre, les élèves du groupe expérimental étaient plus susceptibles de trouver des solutions positives aux conflits (selon la perception des élèves), étaient plus aptes à résoudre les conflits et présentaient davantage de comportements prosociaux (selon la perception des enseignants) que les élèves du groupe témoin;
  • les filles présentant des problèmes de comportement extériorisés ont davantage bénéficié du programme que les garçons; elles ont aussi amélioré leur habileté à maîtriser leurs émotions et leur capacité à maîtriser leurs comportements;
  • des effets positifs ont été observés dans le milieu scolaire par des élèves qui avaient des problèmes, notamment une diminution de la victimisation et un accroissement du sentiment de sécurité chez les filles, ainsi qu’une meilleure perception du soutien aux élèves en difficulté.

Pour plus de détails,  consulter la publication de Desbiens et ses collaborateurs (2006).  

Étude 2

Dans le cadre de son financement avec Sécurité publique Canada, une évaluation des résultatsFootnote1 du programme d’intervention l’Allié a été complétée par Desbiens et Lévesque pour la période de 2008 à 2010. Un modèle de recherche quasi expérimental a été utilisé pour analyser les effets du programme mis en œuvre dans une vingtaine d’écoles relevant de neuf commissions scolaires de la grande région de Montréal. Les enseignants ont contribué à mesurer l’incidence du programme sur le comportement des élèves au moyen d’une évaluation comportementale qui se fonde sur une échelle administrée au début et à la fin de l’année scolaire. Des tests pour échantillons appariés ont été effectués à partir des données préalables et consécutives aux contrôles administrés aux élèves.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit :

  • selon les enseignants, le programme a eu des effets bénéfiques sur les enfants et les jeunes, mais ces impacts se situent davantage sur le plan cognitif que comportemental, en particulier au niveau de la connaissance des stratégies de règlement de conflits;
  • le programme a amené les enseignants à modifier leurs pratiques et a amélioré leurs relations avec les élèves ayant des problèmes de comportement;
  • il a également eu des effets statistiquement significatifs sur la prosocialité, l’autocontrôle comportemental, les habiletés de résolution des conflits et la capacité à gérer les émotions, en plus d’avoir entraîné une légère diminution de l’agressivité.

Pour plus de détails, consulter la publication de Desbiens et Lévesque (2011).

Étude 3

L’initiative En partenariat sur la route du programme l’Allié du Centre de prévention de la violence dans Kent, au Nouveau-Brunswick, a été retenu en vue d’une évaluation des processus et des résultats par Sécurité publique Canada. Puisque l’évaluation est en cours, les résultats ne sont pas encore disponibles.

Information sur les coûts

Aucune information disponible sur le coût moyen par participant ou le coût total du programme. Mais l’information sur les coûts de la formation et des trousses de ressources éducatives est disponible sur le site web du programme d'intervention l’Allié.

Références

Desbiens, N., et coll. (2006). Réussite scolaire et sociale des élèves présentant des difficultés de comportement au primaire : rapport d’évaluation des impacts « volet parents » du programme multimodal l’Allié.  Rapport de recherche présenté au Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FQRSC). Montréal, (Québec) : Université de Montréal. Disponible en ligne à : http://programme-allie.ca/pdf/doc_desbiens_eval-allie2006.pdf

Desbiens, N. et Lévesque, J. (2011). L’Allié : une approche multimodale pour remédier aux difficultés de comportement et prévenir la violence en milieu scolaire. Rapport final d’évaluation. Présenté au Centre national de prévention du crime, Sécurité publique Canada. Disponible en ligne à :  http://programme-allie.ca/pdf/doc_desbiens_eval-allie2011b.pdf

Centre national de prévention du crime (2012). L’Allié : une approche multimodale pour remédier aux difficultés de comportement et prévenir la violence en milieu scolaire. Sommaire d’évaluation. Ottawa (Ontario) : Sécurité publique Canada. Disponible en ligne à : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/2012-es-31/index-fra.aspx

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Projet d’intervention l’Allié, Faculté des sciences de l’éducation, Université de Montréal
Pavillon Marie-Victorin
Case postale 6128, succ. Centre-ville
Montréal, Québec H3C 3J7
Téléphone : 514-343-7436
Courriel : nadia.desbiens@umontreal.ca
Site Web : http://www.programme-allie.ca/index.html


Date d'inscription - 2018-03-13

  1. 1

    Sécurité publique Canada a également financé une étude d’évaluation des processus du programme. Pour plus de détails, communiquer avec la Division de la recherche, Sécurité publique Canada.

Date de modification :