Programme de renforcement des familles

Brève description

Le Programme de renforcement des familles (Strengthening Families Program) vise à réduire les problèmes de comportement, la délinquance, l’abus d’alcool et d’autres drogues chez les enfants et les jeunes, ainsi qu’à accroître les compétences sociales et le rendement scolaire.

Le programme est axé sur la résolution de conflits, le counseling et le travail social, la thérapie familiale, le développement des jeunes et le perfectionnement du leadership, le mentorat et le tutorat, la formation parentale, l’acquisition de compétences, la socialisation et l’apprentissage affectif, ainsi que la prévention et le traitement de la toxicomanie.

Objectifs

Les objectifs principaux du Programme de renforcement des familles sont les suivants :

  • réduire les problèmes de comportement chez les jeunes (violence, délinquance, agressivité, etc.);
  • diminuer l’usage des drogues, de l’alcool et du tabac, ainsi que la tentation d’en consommer;
  • améliorer la cohésion, la communication et l’organisation familiales.

Clientèle

La clientèle ciblée par le Programme de renforcement des familles est constituée des enfants et des jeunes à risque élevé âgés de 6 à 16 ans, ainsi que leurs parents ou tuteurs. Parmi les parents et les tuteurs, on peut trouver des parents biologiques, des beaux-parents et des parents adoptifs, des parents de famille d’accueil et des grands-parents. Programme de renforcement des familles 6-11 s’adresse aux enfants âgés de 6 à 11 ans et le Programme de renforcement des familles 12-16 aux jeunes âgés de 12 à 16 ans.  Les jeunes participant au programme peuvent présenter les facteurs de risque suivants : problèmes de comportement, manque de cohésion (mauvaises relations) dans la famille, mauvais résultats scolaires et consommation de drogue dans la famille.

Composantes clés

Le Programme de renforcement des familles prévoit quatorze séances hebdomadaires consécutives qui s’articulent autour de trois composantes clés :

  • cours destinés aux enfants et aux jeunes : ces cours permettent d’acquérir des compétences (par ex.  des compétences en communications qui amélioreront les relations avec les parents, les pairs et les enseignants), ainsi que d’améliorer les aptitudes en matière de résilience, de résolution de problèmes, de résistance à la pression des pairs, de gestion de la colère et d’adaptation;
  • cours destinés aux parents : ces cours permettent aux parents de se fixer des attentes appropriées quant au développement de leurs enfants et d’apprendre à interagir de manière positive avec ceux-ci; à établir des communications familiales positives, notamment grâce à l’écoute active et à la diminution des propos critiques; à tenir des réunions de famille visant à améliorer l’ordre et l’organisation; ainsi qu’à appliquer des pratiques disciplinaires efficaces et cohérentes, y compris des conséquences et des temps d’arrêt;
  • séances de mise en pratique destinées aux familles : au moyen d’exercices concrets, ces séances permettent aux parents et aux enfants de mettre en pratique ce qu’ils ont appris dans leurs cours respectifs. Ces séances permettent également aux chefs de groupes d’encadrer les participants et de les encourager à améliorer les interactions entre parents et enfants.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : il importe d’intégrer les parents des jeunes au programme, ce qui les aidera à obtenir l’information nécessaire pour améliorer leurs compétences parentales et leurs aptitudes à la gestion familiale.
  • Partenariats : les organismes doivent collaborer avec les écoles, les commissions scolaires, les services de police et les autres organisations communautaires.
  • Formation et assistance technique : Information limitée sur ce sujet.
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: prometteur
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: aucun effet (plus d’une étude)
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: 2,8 - 3,3
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Au total, de 2010 à 2022, 15 organisations auront reçu un financement dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime de Sécurité publique Canada en vue de mettre en œuvre un programme fondé sur le Programme de renforcement des familles. En 2020, 7 organisations poursuivent la mise en œuvre de leur Programme de renforcement des familles.

Les programmes sont classés en ordre alphabétique:Footnote1

  • Community-Based Replication of a Best Practice Model of Family Strengthening to Reduce Substance Abuse and Drug related Activities (Association de la communauté noire de Côte-des-Neiges) (Québec) (2011-2016) (évaluation des processus complété)
  • Crime Prevention through the Strengthening of Youth, Families and the Community (Ville de Prince George) (Colombie-Britannique) (2014-2019) (suivi et mesure du rendement complétée)
  • Early Intervention Project (Saskatoon Police Service) (Saskatchewan) (2016-2021) (suivi et mesure du rendement en cours)
  • Ensemble pour prévenir (Aux Trois Pivots) (Québec) (2017-2022) (évaluation des processus et des résultats en cours; voir l’étude #1)
  • Expanding Community Led Prevention Capacity (Côte des Neiges Black Community Association) (Québec) (2016-2021) (suivi et mesure du rendement en cours
  • Le projet Appui aux familles : une adaptation francophone du programme Strengthening Families pour les enfants de 6 à 11 ans (Centre Dollard-Cormier de l’Institut universitaire sur les dépendances – CDC-IUQ) (Québec) (2010-2015) (évaluation des processus complétée)
  • Our House Your House (East Metro Youth Services) (Ontario) (2016-2019) (évaluation des processus et des résultats complétée; voir l’étude #2).
  • Programme Strengthening Families de La Loche (La Loche Friendship Centre) (Saskatchewan) (2014-2019) (suivi et mesure du rendement complétée)
  • Projet Iliqusittigut Makigiarniq SFP (The Iqaluit Community Tukisigiarvik Society) (Nunavut) (2015-2020) (suivi et mesure du rendement en cours)
  • Strengthening Families Program (SFP) for At-Risk Youth (Uncles and Aunts at Large Society) (Alberta) (2014-2019) (évaluation des processus et des résultats complétée; voir l’étude #3).
  • Strengthening Families Quesnel (North Cariboo Aboriginal Family Program Society) (Colombie-Britannique) (2014-2019) (évaluation des processus et des résultats complétée; voir l’étude #4).
  • Strengthening Families Program (Boys and Girls Club of Summerside Inc.) (Ile du Prince Edouard) (2016-2020) (suivi et mesure du rendement en cours)
  • The Journey Home (Muslim Resource Centre for Social Support and Integration) (Ontario) (2017-2021) (suivi et mesure du rendement en cours)
  • The Pas Strengthening Families Project (The Pas Family Resource Centre Inc.) (Manitoba) (2014-2019) (suivi et mesure du rendement complétée)
  • Wahkohtowin – – Strenthening Families Project (Ka Ni Kanichihk Inc.) (Manitoba) (2016-20121) (suivi et mesure du rendement en cours)

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Étude 1

Le programme Ensemble pour prévenir de Aux Trois Pivots (Québec) a été retenu en vue d’une évaluation des processus et des résultats par Sécurité publique Canada. Puisque l’évaluation est en cours, les résultats ne sont pas encore disponibles. 

Étude 2

Dans le cadre de son financement avec Sécurité publique Canada, une étude d’évaluation des résultats du programme Our House Your House a été effectuée de novembre 2014 à juillet 2019 par Astwood Strategy Corporation. La méthodologie d’évaluation inclut un devis de mesures répétées et des mesures personnalisées et normalisées et des collectes de données ont eu lieu pendant quatre périodes (des outils quantitatifs et qualitatifs ont été utilisés). L’évaluateur a également cherché à déterminer la faisabilité de l’utilisation d’un groupe de contrôle ou d’un modèle de population de comparaison afin de s’assurer que les questions d’attribution causale puissent être traitées.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit:

  • On a constaté une diminution statistiquement significative du nombre d’enfants avant et après le traitement sur toutes les sous-échelles (Child Behaviour Checklist).
  • Les jeunes ont connu d’autres diminutions significatives dans toutes les échelles, à l’exception des problèmes de pensée (les échelles comprennent : anxiété/dépression, repli sur soi/dépression, problèmes sociaux, problèmes d’attention, comportement contraire aux règles, comportement agressif, comportement d’extériorisation, problèmes affectifs, problèmes d’anxiété, problèmes de déficit d’attention, trouble oppositionnel et problèmes de conduite).
  • L’analyse statistique par sexe et par risque montre que les filles ont obtenu de meilleurs résultats dans les périodes précédant et suivant le programme.
  • Les entretiens avec les participants ont démontré l’effet bénéfique du programme sur les conflits parents/enfants, la communication parents/enfants, les relations familiales en général et la prise de décision familiale. De nombreux parents ont noté que les jeunes leur témoignaient un plus grand respect en tant que parents, qu’ils se conformaient davantage aux directives, qu’ils enfreignaient moins les règles et qu’il y avait moins de conflits entre frères et sœurs.

Pour plus de détails, consulter la publication de Chettleburgh (2019).

Étude 3

Dans le cadre de son financement avec Sécurité publique Canada, une étude d’évaluation des résultats du Strengthening Families Program (SFP) for At-Risk Youth a été effectuée entre novembre 2014 à octobre 2019 par Astwood Strategy Corporation. La méthodologie d’évaluation inclut un devis de mesures répétées et des mesures personnalisées et normalisées et  des collectes de données ont eu lieu à différents moments du programme.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit:

  • Une meilleure capacité à gérer la colère ou la frustration est le changement de comportement le plus fréquemment signalé par les parents (84 %).
  • La majorité des parents ont fait état d’une amélioration de l’attitude face à la vie (78 %) et d’une meilleure estime de soi chez les jeunes (73 %).
  • Les données montrent que le programme a amélioré le comportement d’internalisation des participants (comportements liés à l’agression, aux conflits, au non-respect des règles et aux problèmes de comportement explicite).
  • L’ampleur de l’incidence du programme à court terme, de la période précédant le programme à la période suivant le programme, était plus importante pour les filles que pour les garçons en ce qui concerne les problèmes sociaux, les problèmes d’attention, les problèmes d’anxiété et les problèmes de déficit d’attention.
  • Les instruments normalisés ne fournissent que peu de preuves que le programme a eu un effet positif sur les compétences sociales et personnelles liées aux capacités d’adaptation.
  • Il y a eu une augmentation statistiquement significative de la période précédant le traitement à la période suivant le traitement pour toutes les forces comportementales et émotionnelles évaluées par les parents, sauf que le changement dans la fonction scolaire précédant et suivant le test n’était pas important.
  • Il y a des preuves d’améliorations statistiquement significatives du fonctionnement familial.

Pour plus de détails, consulter la publication de Chettleburgh et Rachynski (2020).

Étude 4

Dans le cadre de son financement avec Sécurité publique Canada, une étude d’évaluation des résultats du programme Strengthening Families Quesnel a été effectuée de février 2014 à février 2019 par Applied Solutions & Consulting Inc. La méthodologie d’évaluation inclut un devis quasi expérimental de suivi avant la fin, sans groupe de comparaison. Afin d’accroître la participation, les méthodes et les outils de collecte de données ont été adaptés aux questionnaires d’évaluation avant et après la fin. L’analyse des données qualitatives et quantitatives a été utilisée et obtenue au moyen de questionnaires, d’entretiens, de dossiers de projets et de groupes de discussion.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit:

  • Des changements positifs liés à la gestion des émotions par les jeunes.
  • Bien qu’elles ne soient pas statistiquement significatives, les données ont indiqué une tendance à un comportement antisocial moins fréquent.
  • Les jeunes ciblés ont obtenu un résultat faible en termes d’agressivité relationnelle et manifeste, ce qui est resté constant pendant les trois périodes de collecte des données; la fréquence de la consommation de substances n’a pas changé entre la période précédant l’évaluation et la fin; et les relations familiales hostiles ont diminué pour les soignants, et se sont parfois produites pour les jeunes ciblés, alors que la fréquence est restée constante.
  • Dans l’ensemble, l’analyse a permis de relever des tendances relatives aux améliorations positives en matière de comportement anormal et de fonctionnement familial (améliorations de leur comportement et de la dynamique familiale; stratégies apprises pour gérer les comportements problématiques et établissement de réseaux solides).

Pour plus de détails, consulter la publication de Frigon (2019).

Information sur les coûts

En 2019, l’étude par Astwood Strategy Corporation a révélé le coût moyen par jeune participant au programme Our House Your House était de 6 286 $ CAD tandis que le coût moyen par jeune diplômé du programme était de 8 440 $ CAD.

En 2019, l’étude par Applied Solutions & Consulting Inc. a révélé le coût moyen de 14 semaines de  participation au programme Strengthening Families Quesnel était de 14 830 $ CAD par jeune ayant participé et de 20 455 $ CAD par jeune ayant terminé le programme.

En 2020, l’étude par Astwood Strategy Corporation a révélé le e coût moyen par jeune participant au Strengthening Families Program for At-Risk Youth était de 11 575 $ CAD tandis que le coût moyen par jeune diplômé du programme était de 14 823 $ CAD.

Références

Chettleburgh, M. C. (2019). Strengthening Families Program: Our House Your House. Rapport final d’évaluation. Présenté au Sécurité publique Canada (rapport non publié).

Chettleburgh, M. C., & Rachynski, L. (2020). Strengthening Families Program: Uncles and Aunts at Large Society. Rapport final d’évaluation. Présenté au Sécurité publique Canada (rapport non publié).

Frigon, A. (2019). Strengthening Families Program Quesnel. Rapport final d’évaluation. Présenté au Sécurité publique Canada (rapport non publié).

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Department of Health Promotion and Education, Université de l’Utah
Karol Kumpfer
1901 East South Campus Drive, salle 2142
Salt Lake City, Utah 84112
Téléphone : 801-582-1562
Courriel : karol.kumpfer@health.utah.edu
Site Web : http://www.strengtheningfamiliesprogram.org/


Date d'inscription - 2018-03-13

  1. 1

    Pour des détails spécifiques sur chacune des réplications du programme, communiquer avec la Division de la recherche, Sécurité publique Canada.

Date de modification :