Youth Inclusion Program (YIP)

Aperçu

Groupe d'âge : Adolescence (12-17); Jeune adulte (18-24)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Autochtones

Sujet : Comportements antisociaux/deviants; Désavantage social/économique; Difficultés scolaires

Milieu : Zone rurale/éloignée; Zone urbaine; Centre sportif/récréatif; Installation communautaire

Location : Colombie-Britannique; Nouveau-Brunswick; Nouvelle-Écosse; Québec

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 2

Continuum d'intervention : Prévention du crime secondaire

Brève description

Le Youth Inclusion Program (YIP) est un programme de quartier qui vise à réduire la criminalité et les comportements antisociaux chez les jeunes en créant un lieu sécuritaire où les jeunes peuvent se rendre pour acquérir de nouvelles compétences, prendre part à des activités sociales et obtenir de l’aide pédagogique. Au départ, le YIP a été conçu en 2000 par le Youth Justice Board (R.-U.) dans le cadre d’une stratégie nationale qui vise à s'attaquer proactivement à la criminalité chez les jeunes en Angleterre et au pays de Galles.

Le programme est axé sur la résolution de conflits, le leadership et le perfectionnement des jeunes, la formation d’acquisition de compétences, l’apprentissage social et émotionnel, la prévention/le traitement de la toxicomanie, et la prévention de l’école buissonnière.

 

Objectifs

Les objectifs principaux du YIP sont les suivants :

  • réduire les facteurs de risque et accroître les facteurs de protection;
  • améliorer la fréquentation et les résultats scolaires;
  • réduire le comportement antisocial et le nombre de jeunes dans le système de justice pénale.

 

Clientèle

La clientèle appropriée du YIP englobe les jeunes à risque qui demeurent dans des quartiers où il est très important de réduire la criminalité chez les jeunes et les comportements antisociaux. Les jeunes peuvent être âgés de 11 à 20 ans.

Les participants sont aiguillés vers le YIP par les services de police, écoles, services sociaux et d’autres fournisseurs de services. Pour participer au programme, les jeunes doivent habiter dans un quartier ou une collectivité à risque.

 

Composantes clés

Le YIP comprend les éléments suivants :

  • programme d’activités régulières : ce programme est composé de diverses activités, y compris des activités sportives et récréatives, des activités artistiques et culturelles, le perfectionnement des compétences, le tutorat pédagogique, le mentorat, des programmes familiaux et des ateliers éducatifs;
  • sorties et activités : le programme inclut habituellement des sorties ponctuelles comme des activités récréatives/sportives et des sorties culturelles. Le programme inclut aussi des activités et des sorties saisonnières comme le ski, la planche à neige, la marche en forêt et le camping;
  • plans individualisés : les travailleurs du YIP et d’autres intervenants de services communautaires à l’intention des jeunes aident à répondre aux besoins uniques de chaque participant. Les plans sont conçus pour répondre aux besoins précis des jeunes afin que ceux-ci continuent à participer au programme;
  • stratégie de sortie : une fois que les jeunes ont terminé de participer au programme, les travailleurs du YIP les aident à avoir accès aux ressources communautaires dont ils ont besoin en les aiguillant vers des organismes externes.

 

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : l’organisation dirigeante doit obtenir des renseignements au sujet des autres services, ressources et organisations en place dans la collectivité. Cela aidera les intervenants du programme et les travailleurs auprès des jeunes à déterminer quelle ressource permet de répondre le plus adéquatement aux besoins uniques des participants.
  • Partenariats : la réussite du YIP dépend de ses nombreux partenariats avec écoles, les services de police et d’autres organisations communautaires.
  • Formation et assistance technique : il est recommandé que les employés du YIP connaissent bien les services accessibles dans leur collectivité ainsi que sa culture.
  • Outils d'évaluation des risques : les jeunes sont évalués à l’aide de l’outil d’évaluation des risques ONSET.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Au total, de 2009 à 2016, 13 organisations auront reçu un financement dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime de Sécurité publique Canada en vue de mettre en œuvre le programme YIP.

Les programmes sont classés en ordre alphabétique:Footnote1

Agassiz-Harrison Youth Inclusion Programme (Agassiz-Harrison Community Services) (Colombie-Britannique) (2009-2014) (évaluation des processus complétée)

Arrêt de la criminalité dans la communauté ethnoculturelle francophone de Scarborough (Centre international de recherche d’experts consultants juridiques indépendants -DIRECJI) (Ontario) (2009-2013) (évaluation des processus complétée)

Forces de frappe (Partenaires pour la revitalisation des anciens quartiers – PRAQ) (Québec) (2010-2015) (évaluation des processus et des résultats complétée - multisite; voir l’étude #2)

Kamsack Detour Youth Inclusion Project (Kamsack Detour Drop-In/Resource Centre Inc.) (Saskatchewan) (2009-2012) (évaluation des processus complétée)

Mandella Project From Risk to Resilience (Aspiral Youth Partners Association – AYPA) (Colombie-Britannique) (2009-2014) (évaluation des processus complétée)

Moricetown Supported Work/Manufactoring Centre (Smithers Community Services Association) (Colombie-Britannique) (2009-2014) (évaluation des processus complétée)

Northside Youth Inclusion Program (Island Community Justice Society – ICJS) (Nouvelle-Écosse) (2010-2013) (évaluation des processus et des résultats complétée-  multisite; voir l’étude #1)

ONE Change Youth Inclusion Program (O.N.E. Change Inc.) (Nouveau-Brunswick) (2010-2013) (évaluation des processus et des résultats complétée - multisite; voir l’étude #1)

Seeds of Change (Chebucto Communities Development Association) (Nouvelle-Écosse) (2009-2012) (évaluation des processus et des résultats complétée - multisite; voir l’étude #1)

YIP dans la péninsule acadienne – Programme d’inclusion des jeunes (Centre de bénévolat de la péninsule acadienne Inc. – CBPA) (Nouveau-Brunswick) (2010-2015) (évaluation des processus complétée)

YIP Québec (Motivaction Jeunesse) (Québec) (2011-2016) (évaluation des processus complétée)

YIP - Youth Inclusion Program (YMCA du Québec) (Québec) (2010-2015) (évaluation des processus et des résultats complétée- multisite; voir l’étude #2)

Youth Inclusion Program (Centre des jeunes de St-Sulpice) (Québec) (2011-2016) (évaluation des processus complétée)

 

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Étude 1

Dans le cadre de son financement avec Sécurité publique Canada, une évaluation nationale multisite des résultats du programme YIP dans le Canada atlantique a été réalisée de 2010 à 2014 par NRG (Gagnon et Duncan, 2014). Cette évaluation visait le Northside Youth Inclusion Program (Nouvelle-Écosse), Seeds of Change (Nouvelle-Écosse) et le ONE Change Youth Inclusion Program (Nouveau-Brunswick). Un design quasi expérimental, avec  prétest et post-test faisant appel à un groupe expérimental et à un groupe témoin, était originalement prévu pour l’évaluation. Toutefois, comme il était difficile de trouver un groupe de référence de taille suffisante, le devis est devenu une formule à mesures répétées faisant appel à un seul groupe pour chacun des sites. Le volet quantitatif de l’évaluation consiste maintenant à comparer les données recueillies avant l’intervention, durant l’intervention et après l’intervention.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit :

  • d’après les mesures de l’outil ONSET, on peut voir que le risque total de 67 % de tous les participants a diminué entre la période précédant le programme et la période subséquente à celui-ci;
  • les facteurs de risque pour lesquels le plus grand nombre de jeunes ont manifesté une amélioration sont les suivants : Style de vie (53 %), Pensées et comportements (49 %), École et éducation (48 %) et Relations familiales et personnelles (46 %);
  • l’analyse des risques par rapport à l’intensité de l’intervention laisse entendre que les jeunes ayant participé le plus intensément à Northside et à ONE Change ont bénéficié le plus des interventions du YIP.

Pour plus de détails, consulter la publication du Centre national de prévention du crime (2015).

Étude 2

Dans le cadre du financement de Sécurité publique Canada, une évaluation multi-sites des résultats du programme YIP Québec a été menée de 2012 à 2016 par la Société de recherche sociale appliquée (SRSA) (Legault et coll., 2016). Cette évaluation comprenait les deux YIP francophones suivants: YIP - YMCA du Québec et Forces de frappe. Les élèves du programme ont été comparés à un groupe témoin pour identifier les changements significatifs à 6, 12 et 18 mois après l'intervention.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit:

  • les étudiants ayant participé au programme ont enregistré des réductions plus importantes de leur consommation d'alcool et ont réduit leurs fréquentations avec des pairs qui consomment de l'alcool comparativement aux élèves du groupe témoin;
  • les étudiants ayant participé au  programme ont diminué leur nombre de suspensions et réduit leur taux absentéisme comparativement aux étudiants du groupe témoin.  Ils ont également démontré une augmentation positive de leur attitude envers l'école et de leur perception envers leur réussite académique ;
  • les étudiants ayant participé au programme avaient un taux de participation aux activités prosociales plus élevé et une meilleure connaissance du système de soutien disponible dans la communauté comparativement au groupe témoin.

Pour plus de détails, consulter la publication de Legault et coll.  (2016).

Information sur les coûts

De 2009 à 2013, le coût par jeune participant au YIP était d’environ 11 113,65 $ (CAD) pour le site de Northside (Nouvelle-Écosse) et environ 5 855,56 $ (CAD) par jeune au site de ONE Change (Nouveau-Brunswick) (Gagnon et Duncan, 2014).

Entre 2012 et 2015, le coût moyen par jeune était d'environ 5,033.61$ (CAD) par semestre pour les sites de mise en œuvre de Montréal et de Valleyfield (Québec) (Legault et coll., 2016).

 

Références

Centre national de prévention du crime. (2013). Résultats du programme Youth Inclusion Program – Canada atlantique. Sommaire d’évaluation. Ottawa (Ontario) : Sécurité publique Canada. Disponible en ligne à: http://www.publicsafety.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/rslts-yth-nclsn-prgrm/index-fra.aspx 

Centre national de prévention du crime. (2015). Évaluation du « Youth Inclusion Program » – Canada atlantique. Sommaire de recherch. Ottawa (Ontario) : Sécurité publique Canada. Disponible en ligne à: https://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/2015-s047/index-fr.aspx

Gagnon, N. et Duncan, L. (2014). Youth Inclusion Program Evaluation: Final Report. Rapport final. Présenté au Centre national de prévention du crime, Sécurité publique Canada (rapport non-publié).

Laliberté, D. (2015). Summary of the Atlantic Youth Inclusion Program (YIP) Evaluation. Appuyé  sur le rapport d’évaluation final préparé par Nathalie Gagnon et Lesley Duncan, NRG Research Group (2014).  Ottawa (Ontario) : Division de la recherche, Sécurité publique Canada.

Legault, L. et al. (2016). Rapport final de l’évaluation multi-sites du YIP au Québec. Rapport d’évaluation final. Présenté au Centre national de prévention du crime, Sécurité publique Canada (rapport non-publié). 

 

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Le Youth Justice Board for England and Wales (R. U.) a fait l’objet d’une réorganisation et, depuis, il semble que le Youth Inclusion Program n’est plus financé. Par conséquent, pour obtenir des renseignements au sujet du Youth Inclusion Program, communiquer avec :

Division de la recherche, Sécurité publique Canada

340, avenue Laurier Ouest

Ottawa, Ontario  K1A 0P8

Courriel : PS.CSCCBResearch-RechercheSSCRC.SP@canada.ca 

Site Web : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/cntrng-crm/crm-prvntn/index-fr.aspx 

 


Date d'inscription - 2018-03-15

  1. 1

    Pour des détails spécifiques sur chacune des réplications du programme, communiquer avec la Division de la recherche, Sécurité publique Canada.

Date de modification :