Youth Advocate Program (YAP)

Brève description

Le Youth Advocate Program (YAP) vise à atténuer les facteurs de risque qui rendent les jeunes vulnérables à l’influence des gangs et susceptibles de venir gonfler leurs rangs, comme le manque d’un sentiment d’appartenance à l’école, l’absence de modèles de comportement positif, la faible estime de soi, le comportement antisocial, les relations familiales déficientes et l’intimidation.

Le programme YAP était fondé sur l’approche WraparoundFootnote1 et était axé sur la mobilisation communautaire, la résolution de conflits, le counseling et le travail social, la thérapie familiale, le leadership et le perfectionnement des jeunes, la formation parentale, la formation d’acquisition de compétences et l’apprentissage social et émotionnel.

 

Objectifs

Les objectifs principaux du programme YAP sont les suivants :

  • réduire l’isolement, les éléments de stress et les pulsions négatives chez les jeunes présentant un risque de participer à des activités de gangs et leur famille;
  • augmenter les facteurs de protection associés à l’autonomie, à la résilience, aux aptitudes prosociales et aux aptitudes à la vie quotidienne;
  • améliorer les connaissances liées au YAP de sorte que les familles et les communautés situées dans les zones de la ville présentant un taux de criminalité élevé puissent faire face de manière proactive au risque des jeunes de se joindre à des gangs.

 

Clientèle

La clientèle appropriée du programme YAP englobe les jeunes âgés de 9 à 15 à risque de s’adonner à des activités liées aux gangs et susceptibles d’adopter des comportements antisociaux et criminels. Il s’agit d’un programme à participation volontaire.

Les participants sont aiguillés vers le programme YAP par leur famille, les organismes communautaires, et toute autre partie concernée qui interagit avec le jeune. Pour participer au programme, les jeunes doivent afficher des caractéristiques les rendant susceptibles d’appartenir à un gang ou de participer à ces activités. Enfin, les jeunes doivent afficher une acceptation marquée de la violence et des comportements associés aux gangs.

Selon les plus récents renseignements obtenus, les jeunes âgés de 9 à 15 ans qui affichent deux des facteurs de risque suivants peuvent être aiguillés vers le programme YAP (un formulaire d’aiguillage en ligne est accessible) :

Liste de contrôle des facteurs de risque

  • consommation d'alcool ou de drogue
  • démêlés fréquents avec la loi/participation à des activités criminelles
  • lien très étroit avec des amis qui s’adonnent à des activités criminelles
  • amis/membres de la famille membres de gang
  • conflit entre la vie à la maison et la vie scolaire
  • gangs à l’école/dans le quartier ou dans les alentours
  • absence de modèles de comportement adultes, parents criminels/attitude violente, frères et sœurs affichant des comportements antisociaux

 

Composantes clés

Le programme YAP est composé des éléments suivants :

  • plan d’action du participant : le plan d’action inclut cinq heures par semaine d’activités conçues selon les besoins du jeune, particulièrement les activités de loisirs, séances de thérapie, tutorat scolaire, counseling et discussion en groupe, équipes de soutien des jeunes, période seul à seul avec l’intervenant, recommandations à l’intention des parents et promotion des intérêts du jeune et de sa famille auprès des fournisseurs de services;
  • formation quant aux aptitudes à la vie quotidienne : cette formation vise à orienter le jeune vers des comportements sains et prosociaux et est animée par les intervenants du programme pendant les « périodes propices à l’apprentissage »;
  • activités conjointes : le jeune et sa famille travaillent en collaboration avec des représentants de l’école du jeune dans le but d’améliorer ses résultats scolaires, ce qui comprend l’assiduité, le comportement, les devoirs et la participation aux activités parascolaires.

 

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : l’organisation dirigeante doit mobiliser les membres de la collectivité en participant à des événements et en sensibilisant les gens au programme YAP durant ces événements.
  • Partenariats : la réussite du programme YAP dépend de ses partenariats avec diverses organisations sans but lucratif, privées et gouvernementales. On encourage ces organisations à participer aux réunions avec les intervenants du programme pour communiquer des renseignements au sujet du programme YAP et tisser des liens professionnels.
  • Formation et assistance technique : les employés doivent suivre une formation sur l’approche Wraparound. Tous les employés doivent posséder des diplômes universitaires et posséder une très bonne connaissance de la collectivité ainsi que des aptitudes en matière d’intervention directe.
  • Outils d'évaluation des risques : les jeunes sont évalués à l’aide de l’outil d’évaluation du YAP.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime, Sécurité publique Canada a versé un financement en vue de la mise en œuvre du programme YAP à Halifax (Nouvelle-Écosse) de 2008 à 2011. Le programme YAP a été mis en œuvre par la municipalité régionale de Halifax (MRH).

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Dans le cadre de son financement avec Sécurité publique Canada, une étude d’évaluation des résultatsFootnote2 du programme YAP a été effectuée en 2011 par Ungar et coll. au moyen d’une conception quasi expérimentale. Les données quantitatives ont été recueillies à l’aide de l’outil d’évaluation du YAP. L’outil d’évaluation du YAP a été administré aux six mois et une fois que les jeunes terminaient le programme. En tout, 73 jeunes ont rempli l’outil d’évaluation du YAP, et 81 parents/tuteurs ont rempli l’outil d’évaluation du YAP à titre de la personne la mieux renseignée (PMR).

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit :

  • une amélioration au chapitre des aptitudes prosociales et à la vie quotidienne. Parallèlement à cette amélioration, une augmentation de la résilience a été observée, laquelle est considérée comme une protection contre la délinquance, les comportements associés aux gangs et l’affiliation à un gang;
  • les croyances positives des participants au sujet de l’agressivité se sont atténuées légèrement entre le début et la fin du programme. Leur attitude à l’égard des gangs est également devenue plus négative, le score moyen approchant de zéro, la limite inférieure de l’échelle. Bien qu’aucun de ces résultats ne soit significatif au plan statistique, les notes liées à l’attachement à l’école des jeunes qui ont terminé avec succès le programme YAP ont augmenté (avec une note moyenne de 4,08 à la fin du programme, ce qui est proche de la plus haute note possible de l’échelle, soit 5,00).

Pour plus de détails, consulter la publication du Centre national de prévention du crime (2012).

 

Information sur les coûts

En 2011, le coût par jeune participant au programme YAP était d’environ 27 758 $ (CAD) par année ou 2 313 $ (CAD) par mois (Ungar et coll., 2011).

Références

Centre national de prévention du crime. (2012). Youth Advocate Program. Sommaire d’évaluation. Ottawa (Ontario) : Sécurité publique Canada. Disponible en ligne à : http://www.publicsafety.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/yth-dvct/index-fra.aspx 

Ungar M. et coll.(2011). Final Report: Youth Advocate Program (YAP) Evaluation. Rapport d’évaluation final. Présenté au Centre national de prévention du crime, Sécurité publique Canada (rapport non-publié).

 

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Youth Advocate Program

Captain William Spry Community Centre

16, rue Sussex

Halifax, Nouvelle-Écosse B3R 1N8

Téléphone: 902-490-4309

Courriel: youthadvocateprogram@halifax.ca

Site Web: http://www.halifax.ca/youthadvocateprogram/index.php 

 


Date d'inscription - 2018-03-15

  1. 1

    Pour plus de détails sur l’approche Wraparound, consulter la fiche descriptive de ce programme.

  2. 2

    Sécurité publique Canada a également financé une étude d’évaluation des processus du programme. Pour plus de détails, communiquer avec la Division de la recherche, Sécurité publique Canada.

Date de modification :