Projet Souls Strong

Brève description

Le projet Souls Strong est un programme d’intervention communautaire mis en œuvre par la Municipalité régionale de Halifax (MRH). Ce programme, qui est fondé sur l’approche Wraparound,Footnote1 vise à réduire les facteurs de risque qui poussent les jeunes à s’adonner à des activités criminelles ou des activités liées aux gangs, tout en renforçant les facteurs de protection associés à un développement positif.

Le programme est axé sur le soutien scolaire, la mobilisation communautaire, la résolution de conflits, le counseling et le travail social, la thérapie familiale, le leadership et le perfectionnement des jeunes, la formation parentale, la formation d’acquisition de compétences, l’apprentissage social et émotionnel, la prévention/le traitement de la toxicomanie et la prévention de l’école buissonnière.

Objectifs

Les objectifs principaux du projet Souls Strong sont les suivants :

  • réduire l’isolement, les éléments de stress et les pulsions négatives chez les jeunes présentant un risque de participer à des activités criminelles ou liées aux gangs, de consommer de la drogue, d’adopter un comportement antisocial ou d’être violents;
  • augmenter les facteurs de protection associés à l’autonomie, à la résilience, aux aptitudes prosociales et aux aptitudes à la vie quotidienne;
  • améliorer les connaissances liées au projet Souls Strong de sorte que les familles et les communautés situées dans les zones de la ville présentant un taux de criminalité élevé puissent faire face de manière proactive au risque des jeunes de se joindre à des gangs.

Clientèle

La clientèle appropriée du projet Souls Strong englobe les jeunes hommes (afro-canadiens) âgés de 15 à 20 ans qui ont des démêlés avec le système de justice pénale ou qui sont à risque élevé d’en avoir. 

Les participants sont aiguillés vers le projet Souls Strong par des dirigeants de la collectivité, des membres de la famille, des représentants de l’application de la loi, des responsables d’école, des fournisseurs de services dans la collectivité ou des représentants de l’église.

Pour participer au programme, les jeunes doivent avoir fait l’expérience de violence, de négligence ou d’une consommation abusive de drogue ou d’alcool.

Composantes clés

Le projet Souls Strong est composé des éléments suivants :

  • renforcement des capacités et mobilisation au sein de la collectivité : les adjoints du programme coordonnent un programme de mentorat/de soutien communautaire qui favorise la prévention du crime et les interventions connexes grâce à la mobilisation de la collectivité;
  • gestion de cas : les équipes de gestion de cas et des équipes de soutien à l’intention des jeunes travaillent auprès des jeunes pour réduire leurs attitudes positives à l’égard des drogues, des gangs, des comportements antisociaux et de la violence et accroître leurs aptitudes prosociales à l’égard de la famille, des figures d’autorité prosociales, des adultes et des pairs;
  • activités intergénérationnelles/soutien familial/guérison et mieux-être : ces activités incluent des études hebdomadaires de la bible pour les participants et leur père ainsi que des activités hebdomadaires de loisirs pour favoriser de saines relations entre les pères et les fils;
  • soutien à l’emploi/aux études/acquisition de compétences : ces activités de soutien et de perfectionnement fournissent aux jeunes du counseling d’emploi, une aide avant et après le placement, des ateliers et des séminaires. Ces activités aident à susciter l’intérêt des jeunes à l’égard d’un travail enrichissant et favorisent des attitudes positives à l’égard de l’école et d’un emploi légal.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : l’organisation dirigeante doit réaliser une analyse appropriée des besoins de la collectivité et connaître les services, les ressources et les organisations en place.
  • Partenariats : la réussite du projet Souls Strong dépend de ses partenariats avec les membres de la famille et les organisations communautaires. En maintenant ces partenariats, les responsables du programme peuvent suivre le rythme des traditions canado-africaines et faciliter une approche plus efficace et globale en matière de prévention de la criminalité.
  • Formation et assistance technique : les employés doivent avoir suivi la formation sur l’approche Wraparound.
  • Outils d'évaluation des risques : Les responsables du projet Souls Strong se sont servis d’un outil d’évaluation des risques personnalisé composé d’un éventail d’outils d’évaluation validés tels que la Child and Youth Resilience Measure (CYRM-28), la 4HSQ Risk Scale, le Future Aspirations – Peer Leader Survey, la sous-échelle Prosocial Behaviour du Strengths and Difficulties Questionnaire, l’Attachment to Community Scale, la Multigroup Ethnic Identity Measure Scale, la 4HSQ Delinquency Scale, la 4HSQ Risk (substance use) Scale, l’Attitudes Towards Guns and Violence Scale, l’Attitude Towards Gangs Scale, le Rutgers Teenage Risk and Prevention Questionnaire, etc.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime, Sécurité publique Canada a versé un financement en vue de la mise en œuvre du projet Souls Strong à Halifax (Nouvelle-Écosse) de 2013 à 2018. Le programme est mis en œuvre par la Municipalité régionale de Halifax.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Sécurité publique Canada a financé une étude d’évaluation des résultats du programme Souls Strong, effectuée par le Resilience Research Centre – Evaluation and Training Institute de 2013 à 2018. Les évaluateurs se sont servis d’une approche faisant appel à des méthodes mixtes, qui incorporait un devis de suivi à séries chronologiques multiples (prétest, point milieu, post-test et six mois après la participation au programme), et à des récits du changement le plus important, pour évaluer le programme.

Les résultats de cette évaluation montrent ce qui suit :

  • Les participants évalués au début et à la fin du programme par l’entremise d’entrevues qualitatives et de la Souls Strong Assessment Measure n’ont pas fait état de changements statistiquement significatifs pour les mesures suivantes : activité des gangs, aptitudes à la vie quotidienne et compétences prosociales, facteurs associés à la criminalité, modèles positifs ou sentiment d’appartenance.
  • Toutefois, lorsque les données quantitatives et qualitatives ont été combinées, le programme semblait avoir un impact positif sur les aspirations futures, car les participants étaient davantage motivés à réussir.
  • Les données qualitatives donnent à penser que de nombreux participants au programme présentaient un risque faible ou moyen et, par conséquent, n’avaient pas fréquenté de gangs, consommé de substances ou pris part à d’autres activités violentes et criminelles avant d’entamer le programme. De plus, aucun participant n’a déclaré s’être joint à un gang entre le début et la fin du programme.
  • Quoique l’évaluation n’ait pas été en mesure de démontrer un changement dans la criminalité, il s’agit là du résultat à prévoir lorsqu’on évalue des participants qui présentent un risque faible ou moyen. Il se peut que le programme ait interrompu les trajectoires attendues vers l’adoption de comportements risqués et la délinquance.

Information sur les coûts

Pour la période allant du 1er octobre 2013 au 21 décembre 2017, le coût total du programme était de 1 576 248,90 $, et le coût total moyen par participant, basé sur les 33 participants inscrits au programme au cours de sa mise en œuvre, était de 47 765,12 $.

Références

RRC – Evaluation and Training Institute. (2018). Souls Strong Final Evaluation Report. Rapport d’évaluation final. Présenté à Sécurité publique Canada (rapport inédit).

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Municipalité régionale de Halifax
Case postale 1749
Halifax, Nouvelle-Écosse B3J 3A5
Téléphone : 902-490-4309
Site Web : https://www.halifax.ca/recreation/programs-activities/youth-programs-services


Date d'inscription - 2018-03-12

  1. 1

    Pour plus de détails sur l’approche Wraparound, consulter la fiche descriptive de ce programme.

Date de modification :