Programme sur l’attachement en intervention relationnelle

Aperçu

Groupe d'âge : Petite enfance (0-6)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Familles; Individus souffrant du TSAF; Personnes ayant des incapacités; Victimes de crime

Sujet : Enjeux de criminalité impliquant des troubles de santé mentale ou d'autres troubles de santé ; Violence familiale (domestique)/violence envers les enfants

Milieu : Zone urbaine; Installation communautaire; Installation des services sociaux

Location : Québec

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 1

Continuum d'intervention : Prévention du crime secondaire; Prévention du crime tertiaire

Brève description

Le Programme sur l’attachement en intervention relationnelle est un programme d’intervention mis en œuvre par le Centre jeunesse de Lanaudière (CJL), en collaboration avec le ministère de la Sécurité publique du Québec. Visant à accroître le sentiment de sécurité relationnelle des enfants de moins de cinq ans de la région de Lanaudière, ce programme tente également d’améliorer les comportements des parents à l’égard de leurs enfants dans des situations interactives, ainsi que d’accroître leurs compétences parentales.

Le programme est axé sur le counseling et le travail social, la thérapie familiale, la formation parentale, l’acquisition de compétences, ainsi que la socialisation et l’apprentissage affectif.

Objectifs

Les objectifs principaux du Programme sur l’attachement en intervention relationnelle sont les suivants :

  • réduire l’incidence de la négligence et des mauvais traitements chez les parents qui présentent les risques les plus élevés;
  • réduire l’incidence de la négligence et des mauvais traitements sur le développement des enfants.

Clientèle

La clientèle ciblée par le Programme sur l’attachement en intervention relationnelle est constituée d’enfants (et de leurs parents) âgés de 0 à 5 ans qui présentent des complications médicales (p. ex. naissance prématurée, syndrome d’alcoolisation fœtale), des troubles intellectuels ou comportementaux ou des problèmes liés à la régulation des émotions et à l’attachement qui sont potentiellement dus à des problèmes de relations familiales

Pour être admissibles au programme, les parents doivent être francophones et chercher actuellement à obtenir l’aide du Centre jeunesse de Lanaudière (CJL) et du Centre jeunesse Mauricie-Centre-du-Québec (CJMCQ).

Les enfants sont aiguillés vers le programme par le Centre jeunesse de Lanaudière (CJL) et le Centre jeunesse Mauricie-Centre-du-Québec (CJMCQ).

Composantes clés

Les principales composantes du Programme sur l’attachement en intervention relationnelle comprennent :

  • une série de huit visites à domicile visant à améliorer les comportements des parents grâce à des activités reposant sur des interactions parents-enfants. Filmées sur bande vidéo, ces activités permettent d’offrir une rétroaction aux parents au terme de leur participation au programme. Les activités filmées s’articulent autour des priorités suivantes : la sensibilité des parents à l’égard de leurs enfants, la capacité des parents et des enfants à interagir de façon réciproque, ainsi que les perceptions relatives à l’engagement et à la responsabilité envers les enfants. Les animateurs du programme abordent en outre d’autres sujets importants tels que les connaissances en matière de développement des enfants, les propos et les attitudes des parents à l’égard des enfants, ainsi que le stress découlant des responsabilités parentales. Ces visites hebdomadaires durent environ 90 minutes.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : il importe que l’organisation responsable adapte les visites à domicile de manière qu’elles répondent aux besoins particuliers de chacune des familles qui participent au programme.
  • Partenariats : les organisations doivent collaborer avec le Centre jeunesse de Lanaudière (CJL), le Centre jeunesse Mauricie-Centre-du-Québec (CJMCQ), les services de protection de l’enfance et les autres organismes de la collectivité.
  • Formation et assistance technique : Information limitée sur ce sujet.
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime, Sécurité publique Canada a versé un financement en vue de la mise en œuvre du Programme sur l’attachement en intervention relationnelle par le Centre jeunesse de Lanaudière (Québec) pour la période allant de 2004 à 2006.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Dans le cadre de son financement avec Sécurité publique Canada, Moss et ses collaborateurs ont procédé à l’évaluation des résultatsFootnote1 du Programme sur l’attachement en intervention relationnelle  de 2004 à 2006.Cette évaluation se fondait sur un modèle quasi expérimental qui prévoyait des contrôles avant et après le programme. Au total, 106 familles ont accepté de participer à l’évaluation, mais seulement 84 d’entre elles se sont soumises aux contrôles avant et après le programme. De ces 84 familles, 43 faisaient partie du groupe expérimental et 41 ont été affectées au groupe témoin.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit :

  • comparativement à la sensibilité des mères du groupe témoin, celle des mères du groupe expérimental s’est accrue entre le contrôle avant le programme et le contrôle après le programme. Ce constat porte à croire que l’observation des interactions parents-enfants aide réellement les parents à accroître leur niveau de sensibilité. L’effet de l’intervention relative à la sensibilité parentale a été encore plus prononcé dans les familles dont les enfants sont victimes de négligence ou de mauvais traitements, ce qui donne à penser que cette intervention est particulièrement efficace pour améliorer la sensibilité des parents qui entretiennent une relation difficile avec leurs enfants. Bien que cette intervention ait permis d’améliorer les compétences des parents, elle n’a eu aucun effet sur le niveau de stress signalé par les parents;
  • comparativement aux enfants du groupe témoin, les enfants du groupe expérimental ont obtenu de meilleurs résultats dans le domaine du développement moteur à la suite de l’intervention;
  • l’intervention a permis d’approfondir le sentiment d’attachement sécurisant des enfants issus de familles qui se caractérisent par des niveaux supérieurs de risques sociodémographiques et psychosociaux, comparativement aux enfants des familles qui présentaient des niveaux de risque moins élevés. Ce résultat porte à croire que l’intervention, qui se fonde sur l’observation directe des interactions parents-enfants et de l’accroissement de la sensibilité des parents, répond de manière particulièrement efficace aux besoins de parents qui présentent un éventail de problèmes, y compris des difficultés économiques, familiales et psychosociales. 

Pour plus de détails, consulter la publication de Moss et coll. (2006).

Information sur les coûts

Aucune information disponible.

Références

Moss, E. et coll. (2006). Rapport final d’évaluation du programme sur l’attachement en intervention relationnelle destinée à l’enfant (0 à 5 ans) et à son parent. Rapport final d’évaluation. Présenté au Centre national de prévention du crime, Sécurité publique Canada (rapport non-publié).

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Centre jeunesse de Lanaudière
260 rue Lavaltrie Sud
Joliette, Québec J6E 5X7
Téléphone : 1-800-229-1152
Site Web : http://www.centresjeunessedelanaudiere.qc.ca/Pages/Accueil.aspx


Date d'inscription - 2018-03-08

  1. 1

    Sécurité publique Canada a également financé une étude d’évaluation des processus du programme. Pour plus de détails, communiquer avec la Division de la recherche, Sécurité publique Canada.

Date de modification :