Prevention Intervention Toronto (PIT)

Aperçu

Groupe d'âge : Adolescence (12-17); Jeune adulte (18-24)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Contrevenants adultes; Impliqués dans les gangs (et/ou à risque); Jeunes en contact avec les responsables de l’application de la loi (et/ou à risque)

Sujet : Gangs et/ou activités criminelles associées

Milieu : Zone urbaine; Installation communautaire

Location : Ontario

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 1

Continuum d'intervention : Prévention du crime secondaire; Prévention du crime tertiaire

Brève description

Le programme Prevention Intervention Toronto (PIT) est une intervention de 36 semaines qui comporte trois phases distinctes : évaluation des besoins (8 semaines), formation de groupe (20 semaines) et intégration (8 semaines). Cet ensemble de composantes complémentaires et intégrées est conçu pour favoriser les changements liés aux facteurs et comportements de risque et de protection. 

Le programme PIT était axé sur la résolution de conflits, le counseling et le travail social, le leadership et le perfectionnement des jeunes, le counseling et la médiation entre pairs, la formation d’acquisition de compétences, l’apprentissage social et émotionnel et la prévention/le traitement de la toxicomanie.

Objectifs

Les objectifs principaux du programme PIT sont les suivants :

  • réduire la participation aux activités associées aux gangs chez les jeunes qui les fréquentent;
  • prévenir la participation aux activités de gang parmi les jeunes à risque.

Clientèle

La clientèle appropriée du programme PIT englobe les jeunes âgés de 13 à 24 ans qui sont membres d’un gang ou à risque de participer à des activités liées aux gangs dans trois régions de Toronto, particulièrement Jane-Finch, Weston-Mt. Denis et Jamestown-Rexdale. La plupart des participants affichent des taux modérés ou élevés d’expérience avec le système de justice pénale.

Les participants sont aiguillés par leur école, des organisations communautaires, des travailleurs auprès des jeunes et des parents. Les agents chargés des cas du programme PIT peuvent aussi participer à des activités d’extension communautaires afin de cerner les jeunes qui pourraient bénéficier d’une participation au programme PIT. Pour participer au programme, les jeunes doivent subir un processus d’évaluation.

Composantes clés

Le programme PIT est une intervention de 36 semaines composée des éléments suivants :

  • phase d’évaluation des besoins : durant les huit premières semaines du programme, les participants au programme PIT rencontrent le gestionnaire de cas affecté à leur dossier pour cerner leurs facteurs de risque et leurs besoins précis qui étayeront leur plan de programme personnalisé;
  • phase de formation de groupe : durant les 20 semaines qui suivent, les participants reçoivent du counseling individuel pour discuter de différents sujets, y compris la violence de gang, la victimisation, l’éducation, l’emploi, la maîtrise de la colère, les enjeux liés à la santé, la gestion financière, les relations familiales et entre pairs, la consommation de drogue et d’alcool, la santé mentale et le perfectionnement personnel et participe à une formation de groupe de huit heures dans le cadre de laquelle ils approfondissent ces sujets;
  • phase d’intégration : durant les huit dernières semaines du programme, les participants rencontrent leur gestionnaire de cas afin d’avoir accès à diverses ressources communautaires qui faciliteront leur transition vers un mode de vie prosocial.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : l’organisation dirigeante doit pouvoir gérer la logistique afin que le programme puisse être mis en œuvre. Elle doit aussi posséder de solides compétences d’extension, d’évaluation initiale, d’évaluation et de prestation de programme.
  • Partenariats : la réussite du programme PIT dépend de ses nombreux partenariats avec les écoles et les conseils scolaires, les parents et d’autres organisations communautaires.
  • Formation et assistance technique : Information limitée sur ce sujet.
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime, Sécurité publique Canada a versé un financement en vue de la mise en œuvre du programme PIT dans divers milieux communautaires de Toronto (Ontario) de 2009 à 2012. Le programme PIT a été mis en œuvre par le Centre of Criminology and Socio-Legal Studies de l’Université de Toronto.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Dans le cadre de son financement avec Sécurité publique Canada, une étude d’évaluation des résultatsFootnote1 du programme PIT a été effectuée de 2009 à 2012 par le Centre of Criminology and Socio-Legal Studies de l’Université de Toronto. Cette étude d’évaluation quasi expérimentale a été menée à l’aide d’une stratégie multi-méthodes faisant appel à des mesures répétées et à un groupe témoin composé de jeunes n’ayant pas reçu les services du programme. Des entrevues de suivi ont été réalisées immédiatement après le programme (neuf mois), six mois après le programme et un an après le prétest.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit :

  • les participants du programme PIT ont connu une augmentation des attitudes prosociales à l’égard de la criminalité, de la violence et des gangs, tandis que, pour le groupe témoin, les résultats n’ont pas changé entre le prétest et le post-test. Ce résultat donne à penser que le programme PIT a entraîné un changement positif dans les attitudes à l’égard de la criminalité, de la violence et des gangs. Cependant, il n’y avait aucune différence significative d’un point de vue statistique en ce qui a trait aux attitudes à l’égard de l’éducation entre les participants au programme PIT et les jeunes du groupe témoin;
  • l’augmentation des attitudes positives a été semblable pour les deux groupes après le programme et à la mesure de suivi de six mois. L’augmentation des attitudes positives des participants ne peut donc pas être attribuée au programme, puisque les jeunes qui n’ont pas suivi le programme ont augmenté leurs attitudes positives de manière semblable.

Pour plus de détails, consulter la publication du Centre national de prévention du crime (2013).



Information sur les coûts

Aucune information disponible.

Références

Centre national de prévention du crime. (2013). Prevention Intervention Toronto (PIT). Sommaire d’évaluation. Ottawa (Ontario) : Sécurité publique Canada. Disponible en ligne à : http://www.publicsafety.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/prvntn-ntrvntn-trnt/index-fra.aspx

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Il n’y a pas de coordonnées disponibles pour le programme PIT.


Date d'inscription - 2018-03-08

  1. 1

    Sécurité publique Canada a également financé une étude d’évaluation des processus du programme. Pour plus de détails, communiquer avec la Division de la recherche, Sécurité publique Canada.

Date de modification :