Programme d’intervention multimodal Fluppy

Aperçu

Groupe d'âge : Petite enfance (0-6); Seconde enfance (7-11)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Aucune population desservie spécifique

Sujet : Comportements agressifs/violents; Comportements antisociaux/deviants

Milieu : Zone rurale/éloignée; Zone urbaine; École; Installation communautaire

Location : Québec

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 1

Continuum d'intervention : Prévention du crime primaire; Prévention du crime secondaire

Brève description

Le Programme d’intervention multimodal Fluppy (programme Fluppy) est un programme de prévention en milieu scolaire. Il fait la promotion de trois composantes de la compétence sociale : cognitive, émotionnelle et comportementale et comprend des interventions universelles et des interventions sélectives. Les interventions universelles se déroulent en classe et visent l’amélioration des aptitudes sociales et des compétences en matière de résolution de problèmes et de maîtrise de soi. Quant aux interventions sélectives, elles sont axées sur les élèves qui ont un comportement perturbateur et incluent l’application d’un plan d’intervention avec l’enseignant, des visites à domicile, une intervention scolaire et un soutien pour le développement d’amitiés.

Objectifs

Les objectifs principaux du programme Fluppy sont les suivants :

  • influer sur les facteurs de protection connus pour prévenir les comportements violents et perturbateurs;
  • aider les étudiants à acquérir des aptitudes sociales afin de créer et de maintenir des relations de groupe positives;
  • aider les parents des enfants à risque afin de promouvoir des relations parent-enfant harmonieuses.

Clientèle

La clientèle appropriée du programme Fluppy englobe les enfants de maternelle et de première année, les enfants de deuxième et de troisième années et les enfants de la quatrième à la sixième années. Le programme réunit des interventions de prévention universelles (pour tous les étudiants dans la classe) et des interventions ciblant les enfants chez qui on a évalué un risque au moyen d’outils d’évaluation des risques. Les interventions sélectives sont axées sur les élèves qui ont un comportement perturbateur ou violent. Le programme est adapté en fonction de l’âge du groupe.

Composantes clés

Le programme Fluppy est composé des éléments suivants :  

  • maternelle et première année : volet composé de trois interventions : (1) intervention auprès des enfants, qui cible l’enseignement de compétences sociales en classe et la présentation de 15 ateliers de 20 à 30 minutes chacun; (2) intervention familiale, qui vise à aider les parents des enfants ayant des problèmes comportementaux (p. ex. agressivité) au moyen d’une réunion toutes les deux semaines; et (3) intervention auprès des enseignants qui vise à fournir aux enseignants un soutien grâce à une personne-ressource qui les aide à gérer leur classe et à appliquer des stratégies d’intervention. Pour les étudiants de première année, il y a des séances d’appoint qui incluent des séances en petits groupes organisées à l’école pour les enfants ciblés et des séances de visites à domicile avec leurs parents;
  • deuxième et troisième années : ce programme est une continuation des deux programmes de formation comportementale/sociale. Le programme est composé de huit ateliers qui portent sur des sujets comme les amis, les émotions, l’empathie et la résolution de problèmes. Les activités sont offertes à toute la classe;
  • quatrième, cinquième et sixième années : des ateliers universels qui visent l’acquisition de compétences sociales en classe. Dix ateliers sont présentés à tout le groupe d’étudiants.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : l’organisation dirigeante doit compter sur une équipe de direction solide et stable et posséder de bonnes compétences d’extension, d’évaluation initiale et d’évaluation et de prestation de programme.
  • Partenariats : les organisations doivent travailler en collaboration avec l’école désignée et le conseil scolaire, un centre de services de santé et de services sociaux et/ou une organisation de développement des services de santé et des services sociaux.
  • Formation et assistance technique : les professionnels et les enseignants qui veulent mettre en œuvre le programme doivent participer à une formation et être supervisés lorsqu’ils le donnent.
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : le matériel de programme pour les composantes d’intervention en classe.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Le programme Fluppy a été mis en œuvre dans des écoles du Québec depuis sa création en 1990. Le programme a été élaboré par le Centre de psychoéducation du Québec, qui continue de superviser sa mise en œuvre dans tous les sites.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Une étude d’évaluation des résultats du programme Fluppy a été réalisée par Poulin et coll. (2014; période inconnue). Cette étude visait à évaluer l’efficacité des deux versions du programme Fluppy (cinq composantes et trois composantes) à l’aide d’un devis quasi expérimental et d’un groupe témoin.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit :

  • après un an d’intervention, les enfants du groupe à cinq composantes affichaient de meilleurs résultats en ce qui a trait à leurs compétences scolaires comparativement aux enfants du groupe témoin à une composante. En ce qui concerne les comportements perturbateurs, les filles des groupes à trois et à cinq composantes affichaient moins de comportements problématiques après l’intervention que les filles du groupe témoin;
  • après deux ans d’intervention, les filles visées par l’intervention à cinq composantes affichaient de meilleures compétences scolaires que les filles du groupe témoin. Parmi les enfants qui avaient bénéficié des deux années d’intervention, ceux des groupes à trois et cinq composantes affichaient moins de comportements perturbateurs à la fin de la première année que les jeunes du groupe témoin.

Pour plus de détails, consulter la publication de Poulin et coll. (2014).

Information sur les coûts

Aucune information disponible.

Références

Poulin, F., et coll. (2014). Large-scale dissemination of an evidence-based prevention program for at-risk kindergartners: Lessons learned from an effectiveness trial of the Fluppy Program. Dans M. Boivin et K. L. Bierman (éd.), Promoting school readiness and early learning: Implications of developmental research for practice. New York (New York) : Guilford Press.

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Centre de psychoéducation du Québec
Université de Montréal
3050 boulevard Édouard-Montpetit, Suite A-201
Montréal, Québec H3T 1J7
Téléphone : 514-343-6981
Courriel : gripcpeq@GRIP.UMontreal.ca
Site Web : http://www.cpeq.net/  


Date d'inscription - 2018-02-28

Date de modification :