LifeSkills® Training (LST) Program

Brève description

Le LifeSkills® Training (LST) est un programme de prévention de la toxicomanie validé par la recherche, élaboré il y a plus de 30 ans par Gilbert J. Botvin, un spécialiste américain de la prévention de la toxicomanie et du comportement de santé. Le programme LST est un programme de prévention en milieu scolaire qui cible la consommation précoce de drogue et d’alcool par les jeunes et les adolescents.

Objectifs

Le programme LST a pour objectifs principaux de prévenir la toxicomanie parmi les adolescents, ainsi que d’encourager des solutions saines en remplacement du comportement risqué (y compris la délinquance générale et la violence), et ce, au moyen d’activités visant à :

  • enseigner les compétences nécessaires pour résister aux pressions sociales de fumer, de boire et de consommer de la drogue;
  • se forger une image de soi positive, renforcer sa confiance en soi et acquérir des compétences pour composer efficacement avec l’anxiété;
  • améliorer la compétence cognitive et comportementale en vue de réduire et de prévenir divers comportements posant un risque pour la santé.

Clientèle

La clientèle appropriée du programme LST englobe les garçons et les filles de l’école élémentaire, intermédiaire et secondaire qui affichent des problèmes comportementaux précoces, de l’hostilité, de l’agressivité, un déficit en ce qui concerne les compétences sociales, une consommation de drogue/d’alcool et/ou des démêlés précoces avec la loi ou les services de protection de l’enfance.

La principale méthode de recrutement des participants et de promotion des activités réalisées dans le cadre du programme se fait par l’intermédiaire du personnel des écoles, des annonces dans les écoles, les services à l’enfance, les leaders et les partenaires de la collectivité, des affiches/dépliants et le bouche à oreille.

Composantes clés

Le programme LST est habituellement offert par des enseignants, des conseillers, des leaders parmi les pairs et des professionnels de la santé. Il peut être enseigné selon un calendrier intensif (deux ou trois fois par semaine) ou sur une plus longue période (une fois par semaine) jusqu’à ce que le tout soit terminé. Les principaux programmes associés au LST sont les suivants :

  • programme pour l’école élémentaire : 8 séances en classe par année pour les trois dernières années de l’école élémentaire;
  • programme pour l’école intermédiaire : enseignement en séquence sur trois ans à l’école intermédiaire ou à l’école secondaire de premier cycle. La première année du programme comporte 15 séances en classe de 45 minutes chacune (plus 3 séances facultatives de prévention de la violence), suivies de 10 séances la deuxième année et de 5 séances la troisième année;
  • programme pour l’école secondaire : 10 séances en classe s’étalant habituellement sur un an, lesquelles peuvent être données individuellement ou en tant que composante de maintien en combinaison avec d’autres programmes LST;
  • programme de transition : 6 séances en classe s’étalant habituellement sur un an, lesquelles peuvent être données individuellement ou en tant que composante de maintien en combinaison avec d’autres programmes LST;
  • programme pour les parents : aide aux parents pour renforcer la communication avec leurs enfants.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : il faut posséder une certaine expérience de la prestation de programme à l’intention des enfants et des familles, des connaissances culturelles au sujet de la population des participants et un engagement de la direction et le soutien des partenaires (surtout les écoles). Il est essentiel d’embaucher des employés appropriés pour assurer la réussite du programme (scolarité, expérience, compétence culturelle et traits de personnalité).
  • Partenariats : les organisations devraient créer des partenariats avec les écoles (administrateurs des écoles et enseignants), les secteurs de la santé et de la justice, le milieu des affaires et des organisations communautaires.
  • Formation et assistance technique : le National Health Promotion Associates peut fournir une aide en matière de formation et de soutien technique.
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : des documents appropriés en fonction de l’âge sont accessibles pour chaque groupe. Des cahiers de travail de planification, des outils d’évaluation, des listes de vérification de la fidélité, des outils d’harmonisation du contenu et des évaluations en classe sont disponibles auprès du créateur du programme.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: modèle
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: efficace (plus d’une étude)
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: 3,9 - 4,0
  • Coalition for Evidence-Based Policy: parmi les meilleurs

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Au total, de 2009 à 2014, 6 organisations ont reçu un financement dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime de Sécurité publique Canada en vue de mettre en œuvre le programme LST.

Les programmes sont classés en ordre alphabétique:Footnote1

  • It Takes a Whole Community to Raise a Child (Ben Calf Robe Society) (Alberta) (2010-2014) (évaluation des processus et des résultats complétée)
  • Litte Red River Crime Prevention Project 106 B (also known as the Capturing Our Youth) (Paskwawaskihk Administration) (Saskatchewan) (2009-2012) (évaluation des processus complétée)
  • Okanese Youth Lifeskills Program (Première Nation Okanese  #82) (Saskatchewan) (2010-2013) (évaluation des processus complétée)
  • Pelican Narrows Life Skills Training Project (nation crie de Peter Ballantyne) (Saskatchewan) (2009-2012) (évaluation des processus complétée)
  • Reclaiming Our Own Spirit (Creating Hope Society of Alberta) (Alberta) (2009-2013) (évaluation des processus complétée)
  • Roots and Wings (West Region Child and Family Services) (2010-2013) (évaluation des processus complétée)

Durant l’année scolaire 2009-2010, Healthy Child Manitoba, en partenariat avec les ministères de la Justice et de l’Éducation du Manitoba ont mis à l’essai le programme LST dans 30 classes de troisième année de la province.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Dans le cadre de son financement avec Sécurité publique Canada, une étude d’évaluation des résultats du programme LST offert à Edmonton (Alberta) a été réalisée de 2011 à 2014 par R. A. Malatest & Associates Ltd. Une conception mixte assortie de mesures préalables et postérieures à l’intervention et d’un groupe témoin apparié a été utilisée dans le cadre de l’évaluation. L’objectif était de déterminer si le programme LST modifié permettait d’obtenir les résultats escomptés auprès d’une population autochtone en milieu urbain au Canada.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit :

  • les jeunes participants ont affiché des gains positifs quant à leurs compétences de maîtrise de soi, leurs compétences sociales et leurs connaissances, leur attitude et leur comportement liés à la toxicomanie. On a aussi découvert des données probantes selon lesquelles le programme LST avait réussi à prévenir la consommation de substance chez certains et à réduire la consommation actuelle chez d’autres;
  • les jeunes Autochtones participants au programme LST ont affiché une connaissance accrue de la culture autochtone, s’étaient rapprochés de leurs antécédents culturels et étaient plus fiers de leur culture.

Pour plus de détails, consulter la publication du Centre national de prévention du crime (2014).

Information sur les coûts

Aucune information disponible.

Références

Centre national de prévention du crime. (2014). Le programme LifeSkills Training (LST). Prévention du crime en action. Ottawa (Ontario) : Sécurité publique Canada. Disponible en ligne à : http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/2014-lfskll-trnng-prgrm/index-fr.aspx  

R. A. Malatest & Associates. (2014). Evaluation of the Life Skills Training Program. Rapport final. Présenté au Centre national de prévention du crime, Sécurité publique Canada (rapport non-publié).

Rosario G. (2015). Results from the LifeSkills Training (LST) Program.  Sommaire d’évaluation. Ottawa (Ontario): Sécurité publique Canada. Disponible en ligne à: http://www.securitepublique.gc.ca/cnt/rsrcs/pblctns/2016-r013/index-fr.aspx

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

National Health Promotion Associates
711 avenue Westchester
White Plains, New York 10604
Téléphone : 914-421-2525
Courriel : lstinfo@nhpamail.com
Site Web : http://www.lifeskillstraining.com/index.php  


Date d'inscription - 2018-02-27

  1. 1

    Pour des détails spécifiques sur chacune des réplications du programme, communiquer avec la Division de la recherche, Sécurité publique Canada.

Date de modification :