Ree*Start

Aperçu

Groupe d'âge : Adolescence (12-17); Jeune adulte (18-24)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Contrevenants adultes; Jeunes en contact avec les responsables de l’application de la loi (et/ou à risque); Placés en dehors du foyer

Sujet : Comportements antisociaux/deviants; Récidive

Milieu : Zone urbaine; Installation communautaire; Milieu de justice pénale

Location : Alberta

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 0

Continuum d'intervention : Prévention du crime secondaire; Prévention du crime tertiaire

Brève description

C’est en 1997 que la John Howard Society d’Edmonton a commencé à offrir le programme Ree*Start, qu’on appelait à l’époque « programme communautaire de travail pour les jeunes » et dont le nom actuel est un acronyme formé des mots anglais Resources, Education, Employment, Support, Teaching, Advocacy, Respect et Transition (ressources, éducation, emploi, soutien, enseignement, défense des droits, respect et transition). Ce programme cible les jeunes issus du système de justice ou du réseau des services de protection des enfants et des adolescents de l’Alberta qui ont besoin d’un soutien constant afin de réussir leur réinsertion dans la collectivité.

Le programme est axé sur les solutions de rechange à l’incarcération, la résolution de conflits, le counseling et le travail social, la justice applicable aux jeunes, le leadership et le développement des jeunes, l’acquisition de compétences, ainsi que la socialisation et l’apprentissage affectif.

Objectifs

Les objectifs principaux du programme Ree*Start sont les suivants :

  • soutenir les jeunes et les habiliter à faire des choix de vie sensés en favorisant leur autonomie et en les aidant à se doter d’un réseau de soutien positif;
  • aider les jeunes à réussir leur réinsertion dans leur collectivité, au sein de leur famille, auprès de leurs pairs et dans l’ensemble de la société;
  • contribuer à réduire le nombre de jeunes qui rechutent et reprennent leurs activités criminelles et à risque élevé.

Clientèle

La clientèle ciblée par le programme Ree*Start est constituée de jeunes âgés de 15 à 22 ans qui ont ou non déjà eu affaire au système de justice pénale ou qui ont déjà été placés sous la responsabilité des services de protection de l’enfance. Pour être admissibles au programme, les jeunes doivent manifester le désir réel de changer leurs comportements criminels et être prêts à s’engager envers le programme.

Les jeunes sont aiguillés vers le programme par des organisations de l’extérieur et des organismes de la collectivité, y compris les membres de leurs familles. Ils peuvent également se diriger vers le programme par eux-mêmes.

Composantes clés

Les principales composantes du programme Ree*Start incluent ce qui suit :

  • une halte-accueil qui a été mise sur pied pour répondre à la demande croissante en matière de services. Ce volet du programme permet aux jeunes d’obtenir des services qui répondent à des besoins de base immédiats même s’ils n’ont pas de rendez-vous. Ce volet permet en outre aux intervenants d’amorcer le processus d’établissement de relations avec les jeunes en transition tout en offrant à ces derniers l’occasion de se familiariser avec le personnel et le programme et de commencer à établir une relation de confiance qui les mènera peut-être plus tard à aborder des questions plus complexes dans leur vie;
  • un volet de services continus destinés aux jeunes qui ont manifesté le désir de se fixer des objectifs et de résoudre leurs problèmes. Pour être admissible aux services continus, un jeune doit être en mesure de planifier des rendez-vous et de s’y présenter. Le personnel affecté à ce volet du programme offre du soutien aux jeunes tant au bureau que dans la collectivité, y compris le transport et l’accompagnement des clients à leurs rendez-vous;
  • un volet judiciaire, qui vise à amorcer le processus de mobilisation des jeunes pendant leur incarcération au Centre des jeunes délinquants d’Edmonton (CJDE). Ce volet collabore également avec les agents responsables des cas en établissement en vue de l’élaboration de plans prélibératoires avec les jeunes. Ceux-ci peuvent continuer à recevoir des services de soutien lorsqu’ils quittent le CJDE et sont libérés dans la collectivité. Entre autres objectifs principaux, ce volet de services aide les jeunes à respecter toutes les conditions qui leur ont été imposées par le tribunal ou dans le cadre de leur probation.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : il importe que les principales organisations responsables collaborent avec les agents chargés des cas de manière à s’assurer que les jeunes abandonnent leur mode de vie criminel et atteignent des objectifs prosociaux après leur mise en liberté.
  • Partenariats : les organisations doivent collaborer avec les familles des jeunes, les services de protection de l’enfance et d’autres organismes de la collectivité.
  • Formation et assistance technique : Information limitée sur ce sujet.
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Le programme Ree*Start a été mis en œuvre à Edmonton (Alberta) par la John Howard Society d’Edmonton. Le programme a bénéficié du soutien du Safe Communities Innovation Fund (SCIF) du gouvernement de l’Alberta (Mai 2009 – Mars 2013).

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Aucune information disponible.

Information sur les coûts

Une analyse du rendement social des investissements (RSI) a été réalisée relativement au programme Ree*Start. Les conclusions de cette étude ont révélé que :

  • après trois ans de mise en œuvre, on a calculé que chaque dollar investi dans le programme créait une valeur sociale s’élevant en moyenne à 2,61 $ (CAD).

Pour plus de détails, consulter la publication du Alberta Community Crime Prevention Organizations (2015).

Références

Alberta Community Crime Prevention Organizations. (2015). Social Return on Investment (SROI) Case Study: Ree*Start. Récipiendaire du Safe Communities Innovation Fund du gouvernement de l’Alberta. Disponible en ligne à : https://open.alberta.ca/publications/safe-communities-innovation-fund-pilot-project-executive-summaries

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

John Howard Society d’Edmonton
10010- rue 105, Suite 401
Edmonton, Alberta T5J 1C4
Téléphone : 780-428-7590
Courriel : mail@johnhoward.org
Site Web : http://www.JohnHoward.org


Date d'inscription - 2018-03-12

Date de modification :