RAJO Somali Youth Empowerment Project

Brève description

Le programme RAJO (mot somalien pour « espoir ») Somali Youth Empowerment est un programme thérapeutique de prévention du crime et d’intervention en la matière mis en œuvre par plusieurs organismes qui offre des services adaptés à la culture aux jeunes canado-somaliens à risque élevé (de 12 à 18 ans) et à leur famille à Ottawa (Ontario) et à Edmonton (Alberta). Le programme a pour objet de réduire la violence, l’adhésion à un gang et les activités liées à la drogue chez les jeunes, tout en accroissant leur résilience.

Le programme RAJO Somali Youth Empowerment intègre les jeunes à risque élevé à des écoles, à des activités récréatives significatives, à des activités culturelles et à des programmes d’emploi, tout en favorisant le sain fonctionnement de la famille. Il fait appel à de nombreuses stratégies d’intervention pour gérer les symptômes de troubles mentaux et modifier la trajectoire des jeunes qui montrent des signes de troubles mentaux, d’activité criminelle, de gravitation vers les gangs et d’autres comportements antisociaux. Des conseillers en santé mentale et des travailleurs d’approche somaliens ayant reçu une formation présentent un modèle culturel positif, encouragent la participation aux activités de la communauté somalienne et de la communauté plus générale, et facilitent l’établissement de relations positives avec les pairs ainsi que l’intégration dans la communauté.

Le programme RAJO Somali Youth Empowerment est basé sur le modèle Trauma Systems Therapy for Refugees (TST-R), qui sert d’intervention appropriée sur le plan culturel pour les jeunes somaliens en Amérique du Nord. Ce modèle d’intervention en quatre étapes a été adapté de manière à évaluer et à combler les besoins aigus des jeunes canado-somaliens et de leur famille à Ottawa et à Edmonton. Le programme emprunte une approche à plusieurs facettes pour gérer les traumatismes, la pauvreté et l’isolement culturel des réfugiés, qui accroissent la vulnérabilité des jeunes aux troubles mentaux, à la consommation de substances et aux activités criminelles connexes.

Objectifs

Les objectifs principaux du programme RAJO Somali Youth Empowerment sont les suivants :

  • stabiliser la régulation des émotions chez les jeunes canado-somaliens;
  • réglementer l’environnement social des jeunes;
  • accroître les chances de résilience à long terme.

Clientèle

Les objectifs principaux du programme RAJO Somali Youth Empowerment sont les suivants :

  • stabiliser la régulation des émotions chez les jeunes canado-somaliens;
  • réglementer l’environnement social des jeunes;
  • accroître les chances de résilience à long terme.

Composantes clés

La durée globale des activités d’évaluation, de planification de l’intervention, de mobilisation et d’intervention du programme RAJO Somali Youth Empowerment dépend des besoins uniques de chaque client, mais elle est généralement d’environ 10 mois.

Les composantes du programme sont les suivantes :

  • Phase 1 – Mobilisation de la communauté : Les responsables du programme tiennent des séances d’information uniques pour mobiliser de petits groupes de Canado-Somaliens et leur famille, et ce, dans le but d’établir un lien de confiance entre les communautés et les fournisseurs de services avant que les besoins précis ne soient cernés. La mobilisation de la communauté débute jusqu’à six mois avant la mise en œuvre des services et se poursuit tout au long du programme :
    • des renseignements sur la santé mentale sont communiqués, et des efforts sont déployés pour éliminer la stigmatisation liée au fait de chercher à obtenir des soins grâce à des présentations, à des activités et à des séminaires conçus pour des groupes de jeunes et de parents;
    • les travailleurs d’approche organisent des forums éducatifs dans les centres communautaires, les mosquées et les résidences privées afin de mobiliser la communauté;
    • les parents et les jeunes participent à des forums éducatifs appropriés, ce qui les aide à mieux comprendre la nature des troubles mentaux et de la délinquance chez les jeunes, et à mieux prévoir et gérer ces enjeux.
  • Phase 2 – Groupes axés sur les compétences : Les travailleurs d’approche et les cliniciens tiennent 12 séances hebdomadaires en groupes fermés (d’une durée d’une heure) pendant 12 à 14 semaines environ sur place dans les écoles désignées ou à d’autres endroits dans la communauté :
    • l’accent est mis sur la réduction du stress lié à l’acculturation et l’augmentation des facteurs de soutien sociaux qui sont associés à une meilleure santé mentale chez les jeunes réfugiés;
    • les dirigeants des groupes cliniques repèrent les jeunes qui ont besoin de services de santé mentale grâce à leurs observations et à leurs interactions avec les jeunes, tout en se concentrant sur les compétences sociales, la régulation des émotions, les symptômes de dépression et les signes d’agressivité;
    • le personnel du programme peut déterminer que les jeunes ont besoin de services cliniques pendant la première phase, ou un partenaire communautaire peut diriger les jeunes vers ces services.
  • Phases 3 et 4 – Thérapie individuelle intensive : Un clinicien jumelé à un travailleur d’approche conduit une thérapie individuelle ou familiale à la maison toutes les semaines avec les jeunes dans les écoles, les locaux des organismes ou les résidences familiales, suivant le cas. Le processus d’admission et les travaux liés à ces phases du programme durent environ deux mois ou moins pour chaque client et englobent :
    • une intervention suivant le modèle Beyond Trauma, une intervention axée sur la sécurité suivant le modèle TST-R ou des services individuels suivant le modèle TST-R offerts par le personnel du programme RAJO sous la direction de cliniciens;
    • les jeunes ayant des besoins importants en santé mentale reçoivent des soins adaptés à la communauté, à la langue et à la culture;
    • les jeunes désignés seront dirigés vers une thérapie individuelle axée sur la régulation ou une thérapie résidentielle axée sur la sécurité pour obtenir des services cliniques; cette thérapie comprend des séances d’une heure avec les jeunes à la maison, à l’école ou dans la communauté.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : L’organisation responsable, à savoir Canadian Friends of Somalia (CFS), devrait former un comité directeur qui recrutera du personnel et donnera une formation. Elle devrait aussi inviter les principaux leaders chez les jeunes somaliens et les parents intéressés à participer à des groupes de réflexion aux fins de l’établissement d’une stratégie d’éducation convenable adaptée à la communauté somalienne. L’organisation doit posséder une vaste expérience du travail en partenariat avec des organisations et des services clés, et avoir la capacité d’embaucher un gestionnaire de projet, des superviseurs de site, des travailleurs d’approche et des cliniciens pour le programme. En ce qui concerne les projets actuels, le centre des traumatismes et de la résilience des réfugiés de l’hôpital pour enfants de BostonFootnote1 apportera son aide pour la rédaction des descriptions de travail et le processus d’entrevue.
  • Partenariats : Parmi les partenaires importants du programme RAJO, on retrouve les organismes qui ont des liens étroits avec les familles canado-somaliennes, comme les écoles et les services à la famille, de même que les organisations qui peuvent fournir des services et des références aux participants à risque. Pour les projets actuels, les plus proches partenaires du programme sont le centre des traumatismes et de la résilience des réfugiés de l’hôpital pour enfants de Boston ainsi que d’autres partenaires selon le lieu de la mise en œuvre :
    • Ottawa : L’organisme CFS, le conseil scolaire du district d’Ottawa-Carleton, le Service de police d’Ottawa, le Club des garçons et filles d’Ottawa, le Somali Centre for Family Services, le Centre de toxicomanie et de santé mentale, les Rideauwood Addiction and Family Services et les organismes de santé et de ressources.
    • Edmonton : La societe culturelle Canadienne Somalienne d'Edmonton (SCCSE), le conseil scolaire public d’Edmonton, le service de police d’Edmonton, les services sociaux catholiques, Alberta Works, les associations d’étudiants somaliens et le Alberta Council for Global Cooperation.
  • Formation et assistance technique : Le centre des traumatismes et de la résilience des réfugiés de l’hôpital pour enfants de Boston donnera une formation initiale à tous les sites sur le modèle TST R et apportera un soutien continu aux cliniciens. Avec l’aide de la Somali Canadian Cultural Society of Edmonton, l’organisme CFS sera chargé de tous les autres aspects de la formation du personnel.
  • Outils d'évaluation des risques : L’outil Child Ecological Check-in devrait être utilisé pour étayer les références des participants.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

La Stratégie nationale pour la prévention du crime de Sécurité publique Canada a versé un financement aux organismes Canadian Friends of Somalia à Ottawa (Ontario) et la société culturelle Canadienne Somalienne d'Edmonton (Alberta) entre 2017 et 2022 pour la mise en œuvre du programme RAJO Somali Youth Empowerment.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Le programme RAJO Somali Youth Empowerment a été choisi par Sécurité publique Canada pour une évaluation des processus et des résultats des projets mis en œuvre à Edmonton (la société culturelle Canadienne Somalienne d'Edmonton) et à Ottawa (Canadian Friends of Somalia). Les résultats ne sont pas disponibles pour l’instant.

Information sur les coûts

Aucune information disponible.

Références

Aucune référence canadienne disponible en ce moment.

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Canadian Friends of Somalia

Executive Director, Farah Aw-Osman

380 Terminal Ave, Suite 102

Ottawa, Ontario K1G 0Z3

Téléphone : 613-878-1960

Courriel : farah@canadianfriendsofsomalia.org

Site Web : www.canadianfriendsofsomalia.org

Somali-Canadian Cultural Society of Edmonton

6770 129 Avenue, #315

Edmonton, Alberta T5C 1V7

Téléphone: 780-441-9878

Courriel: info@somaliedmonton.com 

Site Web:  https://somaliedmonton.com/ 


Date d'inscription - 2018-04-11

  1. 1

    Pour en savoir davantage sur le centre des traumatismes et de la résilience des réfugiés de l’hôpital pour enfants de Boston, consulter le http://www.childrenshospital.org/centers-and-services/refugee-trauma-and-resilience-center-program/

Date de modification :