My Life My Body Program: A healthy relationships and sexuality program for the disability community

Aperçu

Groupe d'âge : Adulte (25-64)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Individus souffrant du TSAF; Personnes ayant des incapacités; Victimes de crime

Sujet : Enjeux de criminalité impliquant des troubles de santé mentale ou d'autres troubles de santé ; Violence faite aux femmes et aux filles ; Violence sexuelle (non domestique)

Milieu : Zone rurale/éloignée; Installation communautaire

Location : Yukon

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 0

Continuum d'intervention : Prévention du crime primaire; Prévention du crime secondaire

Brève description

Le programme My Life, My Body est un programme d’un an portant sur la santé dans les relations et la sexualité, qui est mis en œuvre par la Yukon Association for Community Living avec l’appui du Crime Prevention Victim Services Trust Fund.

Le programme a pour but d’offrir des services de soutien, d’éducation et de formation au sujet de la santé dans les relations et la sexualité qui sont adaptés aux besoins des personnes ayant une incapacité. Il vise à remédier aux taux de victimisation élevés que connaissent les personnes ayant une incapacité dans nos communautés, et à permettre aux gens d’acquérir les compétences dont ils ont besoin pour s’épanouir dans leur communauté.

Le programme est centré sur le leadership et le développement des jeunes; le mentorat et le tutorat; la formation des parents; le counseling et la médiation par les pairs; la formation axée sur l’acquisition de compétences; et l’apprentissage socio-émotionnel.

Objectifs

Le programme My Life, My Body a été créé dans le but :

  • d’entamer un dialogue au sujet de la sexualité et de l’incapacité dans notre communauté;
  • de fournir un espace où les parents peuvent communiquer et aborder leurs préoccupations, leurs idées et leurs solutions en matière de sécurité;
  • de fournir des ressources et un espace privé où les individus, les parents, les fournisseurs de soins et les fournisseurs de services peuvent poser des questions;
  • d’enseigner des compétences liées à une vie et à une sexualité saines aux personnes ayant une déficience intellectuelle, un trouble causé par l’alcoolisation fœtale ou un trouble du spectre autistique;
  • d’offrir des outils, de la formation et de l’information aux parents, aux fournisseurs de soins et aux fournisseurs de services.

Les objectifs principaux du programme My Life, My Body sont les suivants :

  • réduire les facteurs environnementaux qui contribuent à l’incidence de criminalité grâce à des services d’éducation et de formation factuels proactifs, afin d’aider à réduire les actes de victimisation sexuelle perpétrés contre ou par une personne ayant une déficience intellectuelle;
  • réduire la violence faite aux femmes et aux enfants en accroissant la sensibilisation à la violence ou à l’exploitation sexuelle des femmes et des enfants ayant une déficience intellectuelle qui sont particulièrement vulnérables en raison de différences de force et de taille;
  • provoquer un effet positif sur les causes fondamentales du comportement criminel chez les personnes ayant une déficience intellectuelle grâce à l’éducation et à des discussions sur le comportement d’imitation ou de jeu de rôles, la mauvaise compréhension des normes sociales et les comportements inappropriés dans les relations.

Clientèle

La clientèle appropriée pour ce programme sont les adultes des deux sexes.

Composantes clés

Les composantes clés du programme My Life, My Body sont les suivantes :

  • organiser une conférence pour les professionnels qui travaillent avec les personnes ayant une déficience intellectuelle et leurs familles, où le conférencier Dave Hingsburger parlera d’une saine sexualité, des droits et des responsabilités, du point de vue des parents, de la jurisprudence et des conséquences juridiques, des pratiques exemplaires et des défis.
  • embaucher un expert-conseil qui offrira les services suivants :
    • une consultation individuelle pour les familles, les individus et le personnel de l’organisme;
    • des ateliers de groupe (sessions de 8 semaines chacune, une femme, un homme);
    • une rencontre de groupe mensuelle avec les parents et fournisseurs de soins pour discuter des préoccupations et établir un réseau de soutien au sujet des enjeux de sexualité.
  • élaborer des ressources sur la santé sexuelle pour la communauté et les organismes du Yukon par l’entremise d’un site Web (www.hsyukon.com), de même qu’une bibliothèque des ressources et des documents de présentation.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : bonnes relations avec les parents et les familles; bonnes relations avec les individus; outils et documents de marketing largement reconnus; espace confidentiel où rencontrer les clients individuellement; espace pour l’apprentissage en groupe et documents d’enseignement; cursus et ressources d’enseignement; soutien au transport des clients; prestation de nourriture lors de toutes les activités et présentations de groupe.
  • Partenariats : les partenariats solides avec les écoles et le ministère de l’Éducation, de même qu’avec les organismes partenaires qui travaillent avec ces clients, ont été essentiels à la réussite du programme.
  • Formation et assistance technique : idéalement, l’animateur aura suivi une formation sur l’éducation en santé sexuelle, possèdera une expérience du travail auprès de cette population et connaîtra les outils de communication spécialisés tels que le langage gestuel ou les programmes pour tablettes. Lecteur DVD et aides audio et vidéo à la présentation.
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : formulaires Google pour l’inscription aux conférences, site Web pour l’information sur le programme, documents de marketing imprimés, système de stockage des dossiers des clients, cahier de cours et activités prévues dans le cursus, marqueurs, autocollants et autres ressources pour les activités.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Le programme a été mis en œuvre en tant que projet pilote à Whitehorse, au Yukon. Il a été lancé en octobre 2015 et la phase pilote prendra fin en octobre 2016.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Aucune information disponible.

Information sur les coûts

Le coût total du projet pour un an est de 32 000 $.

Références

Aucune référence canadienne disponible en ce moment.

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Yukon Association for Community Living
Suite 7, 4230 4th Ave.
Whitehorse, Yukon Y1A 1K1
Téléphone : 867-667-4606
Courriel : yaclwhse@northwestel.net
Site Web : www.ycommunityliving.com


Date d'inscription - 2018-03-01

Date de modification :