Leadership and Resiliency Program (LRP)

Aperçu

Groupe d'âge : Adolescence (12-17); Jeune adulte (18-24)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Autochtones ; Minorité visible/Groupe ethnique

Sujet : Comportements agressifs/violents; Consommation d'alcool et/ou de drogue; Difficultés scolaires

Milieu : Zone rurale/éloignée; Zone urbaine; École; Installation communautaire

Location : Alberta; Colombie-Britannique; Nouvelle-Écosse; Nunavut; Québec; Terre-Neuve-et-Labrador; Territoires du Nord-Ouest

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 1; En cours

Continuum d'intervention : Prévention du crime primaire; Prévention du crime secondaire

Brève description

Le Leadership and Resiliency Program (LRP) est un programme scolaire et communautaire destiné aux élèves. Il vise à augmenter la force intérieure et la résilience des jeunes tout en les empêchant de consommer de la drogue et de recourir à la violence. Le LRP utilise des interventions en sociopsychologie comportementale pour s’attaquer aux dissonances cognitives et appuyer le processus de formation sur les attitudes. Les composantes et les activités du LRP sont appropriées sur le plan développemental et créés précisément pour la population cible.

Objectifs

Les objectifs principaux du LRP sont les suivants :

  • amener les participants à reconnaître leurs compétences et à accroître leur confiance en eux, réduire le nombre de mesures disciplinaires à l'école et améliorer les aptitudes à communiquer et la capacité de résister aux pressions exercées par les autres;
  • sensibiliser les participants aux effets nocifs de la toxicomanie et de la violence;
  • inciter la collectivité à participer aux activités visant à favoriser le développement sain et la valorisation des jeunes.

Clientèle

La clientèle appropriée du LRP englobe les garçons et les filles âgés de 14 à 19 ans. Parmi les facteurs de risque ciblés par le programme, on retrouve les comportements violents, la consommation de substances et les problèmes à l’école. L’efficacité du programme a été établie auprès de participants d’origines culturelles et ethniques variées.

Un bon processus d’aiguillage et d'évaluation des jeunes est essentiel à l'efficacité des projets LRP. Selon le contexte communautaire, les aiguillages peuvent provenir de diverses sources avec lesquelles le personnel du programme devrait nouer des relations solides. Les références peuvent être effectuées par les écoles, les centres de traitement de la toxicomanie, la police et d'autres partenaires communautaires.

Composantes clés

Le LRP est composé de plusieurs volets fondamentaux qui se complètent les uns les autres, et ils sont tous considérés comme essentiels pour offrir un programme complet. Ces volets sont les suivants :

  • des réunions de groupe hebdomadaires sur la résilience – ces réunions regroupent de 7 à 10 jeunes pendant les heures de classe, et durent entre 1 h et 1 h ½ par semaine pendant toute l'année scolaire;
  • des activités mensuelles de bénévolat habituellement prévues à l'extérieur des heures de classe – les jeunes cernent des occasions de faire du bénévolat dans des domaines tels que les soins aux animaux maltraités, les services aux jeunes enfants ou aux personnes âgées et l’embellissement communautaire;
  • des activités mensuelles de remplacement ou récréatives – ces activités sont prévues à l'extérieur des heures de classe avec les activités convenant à chaque site, mais elles visent surtout à enseigner aux jeunes à prendre des risques calculés et à surmonter leurs difficultés personnelles.

Tous les volets ont pour but d'accroître les compétences en leadership des participants et leurs aptitudes à résoudre les problèmes, tout en favorisant le renforcement de leur capacité de résister aux pressions exercées par leurs pairs et leur gestion du risque et en encourageant les participants à se fixer un objectif, à penser à l'avenir, à adopter une attitude optimiste, à faire preuve d'empathie, à développer un plus grand sens de contrôle sur leur vie et à gérer les conflits.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : les organisations qui ont une certaine expérience de la prestation de programme et de services cliniques et qui sont bien connectées dans la collectivité semblent bien adaptées pour mettre en œuvre le LRP. L’embauche du personnel approprié est essentielle à la réussite du programme (formation, expérience et personnalité). Les bénévoles sont aussi un aspect important de la mise en œuvre du LRP.
  • Partenariats : les organisations devraient travailler en collaboration avec les écoles, les organismes de lutte contre la toxicomanie et d’autres intervenants dans la collectivité qui travaillent auprès des jeunes et de leur famille.
  • Formation et assistance technique : des formateurs indépendants du LRP sont accessibles aux fins de consultation.
  • Outils d'évaluation des risques : Information limitée sur ce sujet.
  • Documents et ressources : le matériel du programme et de la formation, une liste de vérification sur la fidélité et un exemple de budget sont accessibles sur le site Web du LRP.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

Au total, de 2009 à 2021, 14 organisations auront reçu un financement dans le cadre de la Stratégie nationale pour la prévention du crime de Sécurité publique Canada en vue de mettre en œuvre le LRP. En 2018, 6 organisations poursuivent la mise en œuvre du LRP.

Les programmes sont classés en ordre alphabétique:Footnote1

  • Community within a Community: A Culture-Based Leadership and Resiliency Program (Tl’oondih Healing Society) (Territoires du Nord-Ouest) (2009-2014) (évaluation des processus complétée)
  • Connections Leadership and Resiliency Project (The SPEC Association for Children and Families) (Alberta) (2009-2013) (évaluation des processus complétée)
  • Cowichan Leadership and Resiliency Project (Community Options Society) (Colombie-Britannique) (2014-2019) (suivi et mesure du rendement en cours)
  • DO Edaeze: YCS Leadership and Resiliency Program (Yellowknife Catholic School) (écoles catholiques de Yellowknife) (Territoire du Nord-Ouest) (2009-2014) (évaluation des processus et des résultats complétée – multisite; voir l’étude #1)
  • Heiltsuk Future Leaders Project (Hailika’as Heiltsuk Health Centre) (Colombie-Britannique) (2016-2021) (suivi et mesure du rendement en cours)
  • Leadership and Resiliency NL (Waypoints) (Terre-Neuve) (2014-2019) (évaluation des processus et des résultats en cours; voir l’étude #2)
  • Leadership and Resiliency Program (The Secwepemc Cultural Education Society) (Colombie-Britannique) (2009-2014) (évaluation des processus complétée)
  • Learning to Lead (Pacific Community Resources Society) (Colombie-Britannique) (2014-2019) (suivi et mesure du rendement en cours)
  • MVP (Ma vie en premier) (Centre des jeunes l’Escale de Montréal-Nord) (Québec) (2014-2019) (évaluation des processus et des résultats en cours; voir l’étude #3)
  • PREVENCITE (Centre des jeunes l’Escale de Montréal-Nord) (Québec) (2011-2014) (évaluation des processus complétée)
  • RELAYS: Resiliency Education Leadership Adventure & Youth Service (Services de police régionaux de Cap Breton) (Nouvelle-Écosse) (2015-2020) (suivi et mesure du rendement en cours)
  • SACY ROVER Program (School Aged Children & Youth Resiliency Overcoming Violence) (Vancouver Coastal Health Authority) (Colombie-Britannique) (2015-2020) (évaluation des processus et des résultats en cours; voir l’étude #4)
  • SSDEC Leadership and Resiliency Program South Slave Divisional Education Council (Territoires du Nord-Ouest) (2008-2014) (évaluation des processus et des résultats complétée  – multisite; voir l’étude #1)
  • Ungasiktumut Isumaksaqsiujuniq LRP (hameau d’Arviat) (École secondaire John Arnalukjuak) (2011-2016) (suivi et mesure du rendement en cours)

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Étude 1

Le financement de Sécurité publique Canada a notamment servi à réaliser une évaluation des impacts multisite du programme LRP offert par le Conseil d’éducation de la division du South Slave et les Écoles catholiques de Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest, laquelle est terminée depuis peu. Cette évaluation visait à déterminer l’impact global du programme LRP sur divers résultats pour les élèves (rendement scolaire, choix de vie et relations).

 Les résultats de l’évaluation montrent ce qui suit :

  • Selon les données qualitatives fondées sur des entrevues avec le personnel et les dirigeants du programme, des améliorations marquées ont été observées dans les attitudes des élèves envers l’école et leurs chances d’obtenir leur diplôme. En revanche, les données quantitatives ne montrent aucune hausse des notes des élèves dans les matières principales sur une période de deux ans, et les élèves n’ont pas fait état de sentiments accrus d’attachement à l’école ou aux enseignants.
  • Les constatations touchant les attitudes des élèves envers les drogues ne sont pas uniformes. Dans la plupart des cas, ces attitudes n’ont pas changé. À la fin de la période de trois ans, on a enregistré une augmentation des taux de consommation de tabac, d’alcool et de marijuana, mais très peu de changement, voire aucun, dans les taux de consommation de drogues dures (cocaïne, amphétamines, méthamphétamines ou médicaments sur ordonnance).
  • D’après les données qualitatives obtenues au moyen d’entrevues avec le personnel, après avoir participé au programme LRP, les élèves toléraient moins la violence, le vandalisme et les autres activités criminelles chez leurs pairs. Or les constatations quantitatives, basées sur les données recueillies auprès des élèves à l’aide de questionnaires, ne confirment pas ces constatations. En fait, la plupart des examens des attitudes à l’égard de la violence et de la résolution de conflits n’ont pas révélé des résultats significativement différents, ce qui donne à penser que le programme LRP n’a pas eu d’impact sur les attitudes des élèves.

Étude 2

Leadership and Resiliency NL (Waypoints) (Terre-Neuve) a été sélectionné par Sécurité publique Canada pour faire l’objet d’une évaluation des processus et des résultats. Cette évaluation est en cours; les résultats ne sont pas encore disponibles.

Étude 3

MVP (Ma vie en premier) (Centre des jeunes l’Escale de Montréal-Nord) (Québec) a été retenu en vue d’une évaluation des processus et des résultats par Sécurité publique Canada. Puisque l’évaluation est en cours, les résultats ne sont pas encore disponibles.

Étude 4

SACY ROVER Program (School Aged Children & Youth Resiliency Overcoming Violence) (Vancouver Coastal Health Authority) (Colombie-Britannique) a été retenu en vue d’une évaluation des processus et des résultats par Sécurité publique Canada. Puisque l’évaluation est en cours, les résultats ne sont pas encore disponibles.  

Information sur les coûts

Aucune information disponible.

Références

R.A. Malatest & Associates Ltd. (2015). Evaluation of the Leadership and Resiliency Program Summative Three-Year Report. Rapport d’évaluation final. Présenté au Centre national de prévention du crime, Sécurité publique Canada (rapport non-publié). 

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Alcohol and Drug Services – Fairfax-Falls Church Community Services Board
3900 rue Jermantown, Suite 200
Fairfax, Virginie 22030
Téléphone : 703-934-5476
Courriel : wwwcsb@fairfaxcounty.gov
Site Web : http://www.fairfaxcounty.gov/csb/services/leadership-resiliency/overview.htm  


Date d'inscription - 2018-02-27

  1. 1

    Pour des détails spécifiques sur chacune des réplications du programme, communiquer avec la Division de la recherche, Sécurité publique Canada.

Date de modification :