Action Intersectorielle pour le Développement des Enfants et leur Sécurité (A.I.D.E.S.)

Aperçu

Groupe d'âge : Petite enfance (0-6); Seconde enfance (7-11)

Genre : Mixte (femme et homme)

Population desservie : Familles; Placés en dehors du foyer

Sujet : Comportements antisociaux/deviants; Violence familiale (domestique)/violence envers les enfants

Milieu : Zone urbaine; Installation communautaire; Installation des services sociaux; Résidentiel/maison

Location : Québec

Nombre d’études canadiennes complétées d’évaluation des résultats : 1

Continuum d'intervention : Prévention du crime secondaire

Brève description

Le programme Action intersectorielle pour le développement des enfants et leur sécurité (A.I.D.E.S.) applique une approche conçue en Angleterre visant à offrir des services personnalisés et mieux ciblés aux enfants à risque et à leurs familles. Le programme A.I.D.E.S. vise à améliorer la sécurité, la santé et le développement des enfants, ainsi qu’à aider leurs parents à trouver et à utiliser les ressources nécessaires pour atteindre ces objectifs.

Ce programme est axé sur le counseling et le travail social, la thérapie familiale et la formation parentale.

Objectifs

Les objectifs principaux du programme A.I.D.E.S. sont les suivants :

  • assurer la sécurité et le sain développement des enfants (en plus de réduire le potentiel de victimisation de l’enfant par le parent);
  • soutenir les parents dans leurs rôles et leurs responsabilités à l’égard de leurs enfants (c.-à-d. encourager et soutenir leur participation aux interventions visant à réduire les problèmes émotionnels et comportementaux);
  • aider les collectivités à atténuer les risques pour la sécurité et intervenir auprès d’enfants dont la trajectoire pourrait mener à la criminalité et à la victimisation.

Clientèle

La clientèle ciblée par le programme A.I.D.E.S. est constituée de garçons et de filles âgés de neuf ans et moins (et leurs parents) qui sont exposés à de nombreux facteurs de risque au sein de la famille (victimisation ou criminalité) et qui ont des besoins complexes.

Pour être admissibles, un enfant et ses parents doivent avoir déjà bénéficié de deux des services fournis par le programme (c.-à-d. services de sécurité des enfants, services de santé ou services sociaux) dans le passé. La famille doit également se trouver dans une situation qui pose des risques significatifs pour le développement de l’enfant.

Les enfants participants sont aiguillés vers le programme par un centre jeunesse du Québec-Institut universitaire ou un centre de santé et de services sociaux (CSSS).

Composantes clés

Les principales composantes du programme A.I.D.E.S. comprennent :

  • la réalisation, à intervalles réguliers, d’entrevues avec les enfants afin d’analyser leurs besoins;
  • l’établissement et l’exécution d’un plan d’intervention se fondant sur des services personnalisés;
  • l’élaboration et la mise en œuvre d’activités de suivi permettant d’examiner et de modifier les plans;
  • l’évaluation de l’incidence du modèle d’intervention sur les enfants et leurs familles.

Information sur la mise en oeuvre

Certains des éléments essentiels pour la mise en œuvre de ce programme ou de cette initiative comprennent :

  • Exigences organisationnelles : l’organisation responsable doit veiller à ce que les activités soient adaptées à chaque enfant selon ses besoins particuliers.
  • Partenariats : les organisations doivent collaborer avec les centres jeunesse du Québec-Institut universitaire ou les centres de santé et de services sociaux (CSSS), les organismes de services sociaux et les autres organismes communautaires.
  • Formation et assistance technique : Information limitée sur ce sujet.
  • Outils d'évaluation des risques : les enfants sont évalués au moyen de l’échelle HOME (Home Observation and Measurement of the Environment), de l’indice de stress parental, de l’inventaire du potentiel de violence envers les enfants, de la liste de contrôle du comportement de l’enfant, du cadre britannique d’évaluation des enfants dans le besoin et de leurs familles, ainsi que du cahier d’analyse des besoins des enfants.
  • Documents et ressources : Information limitée sur ce sujet.

Reconnaissance internationale

Les systèmes de classification les plus reconnus des programmes en prévention du crime fondés sur des données probantes ont classifié ce programme ou cette initiative de la façon suivante (en anglais seulement) :

  • Blueprint for Healthy Youth Development: Ne s'applique pas.
  • Crime Solutions/OJJDP Model Programs Guide: Ne s'applique pas.
  • SAMHSA's National Registry of Evidence-based Programs and Practices: Ne s'applique pas.
  • Coalition for Evidence-Based Policy: Ne s'applique pas.

Rassembler les connaissances canadiennes

Sites de mise en oeuvre au Canada

La Stratégie nationale pour la prévention du crime de Sécurité publique Canada a soutenu financièrement la mise en œuvre du programme A.I.D.E.S. dans les régions desservies par les CSSS suivants, pour la période allant de 2007 à 2011 : le CSSS d’Ahuntsic (région de Montréal) et le CSSSAMN (région de Montréal-Nord); le CSSSÉ (région de la Mauricie et du Centre du Québec); le CSSSD (région de Drummond); et le CSSSAÉ (région d’Arthabaska-Érable). La mise en œuvre du programme A.I.D.E.S. a été assurée par l’Université de Montréal.

Principales conclusions des études canadiennes d'évaluation des résultats

Dans le cadre de son financement avec Sécurité publique Canada,  le programme A.I.D.E.S. a fait l’objet d’une étude d’évaluation des résultatsFootnote1 pour la période de 2007 à 2011 effectuée par un groupe de chercheurs de l’Université de Montréal, de l’Université du Québec à Trois-Rivières, de l’Université du Québec en Outaouais et de l’Université de Sherbrooke (Chamberland et al., 2012). Un modèle quasi expérimental a été appliqué à un groupe expérimental et à un groupe témoin. Des mesures avant et après les contrôles ont également été appliquées.

Les résultats de cette évaluation ont montré ce qui suit :

  • le programme A.I.D.E.S. pourrait avoir une incidence sur l’environnement familial et prévenir la dégradation de la situation de la famille;
  • les professionnels des services sociaux qui travaillent avec les participants du groupe expérimental (c.-à-d. les bénéficiaires du programme A.I.D.E.S.) ont indiqué qu’ils comprennent mieux la situation de la famille et le stress des parents que les professionnels qui travaillent avec les participants du groupe de contrôle.

Pour plus de détails, consulter la publication de Chamberland et al. (2012).

Information sur les coûts

Au cours de la période d’évaluation, on a estimé que le coût total de la mise en œuvre du programme A.I.D.E.S. s’élevait à environ 1 400 $ (CAD) (intervention et matériel) par enfant, y compris sa famille (Chamberland et al., 2012).

Références

Chamberland, C. et col. (2012). Recherche évaluative de l’initiative AIDES. Rapport final d’évaluation. Présenté au Centre national de prévention du crime, Sécurité publique Canada. Disponible en ligne à : https://initiativeaides.ca/?page_id=24891

Pour plus de renseignements sur ce programme, communiquer avec :

Danielle Lessard, coordonnatrice de l’initiative A.I.D.E.S.
Université de Montréal
2900 boulevard Édouard-Montpetit
Montréal, Québec H3T 1J4                         
Téléphone : 514-343-6111, poste 3750
Site Web : http://www.initiativeaides.ca/


Date d'inscription - 2018-02-19

  1. 1

    Sécurité publique Canada a également financé une étude d’évaluation des processus du programme. Pour plus de détails, communiquer avec la Division de la recherche, Sécurité publique Canada.

Date de modification :